Aller au contenu principal

Le jugement de bétail en Haute-Loire, une affaire de Filles !

La finale départementale a eu lieu mercredi 5 décembre au Lycée agricole de Brioude-Bonnefont, avec 110 candidats.

Émilie, Estelle, Léa, Lise ou Floriane, les filles ont raflé la mise cette année pour le concours départemental de Jugement de bétail. Elles remportent 5 trophées sur 6. Preuve que l’agriculture, et en particulier le secteur de l’élevage, se féminise.
Ils étaient 110 jeunes, des établissements de formations agricoles (Lycée de Brioude-Bonnefont, Lycée d’Yssingeaux et ISVT au Puy) ou des CCJA de Haute-Loire à participer à ce concours de jugement de bétail. Chaque candidat était inscrit pour juger une race de son choix en vaches laitières (Prim’holstein ou Montbéliarde) ou en vaches allaitantes (Limousine ou Salers) avec à chaque fois 2 animaux par race. Pour les ovins, ils devaient juger 2 brebis Blanches du Massif-Central et 2 béliers Charollais. Et en équins, le concours portait sur 2 chevaux de selle et deux chevaux de trait (un Ardennais et un Comtois). Comme chaque année, ce sont des éleveurs du secteur de Brioude-Bonnefont où a eu lieu la finale, qui ont accepté d’amener leurs animaux et de les soumettre à l’oeil avisé des jeunes.
Après les épreuves, des techniciens spécialisés ont débriefé avec les jeunes pour mettre en évidence les caractéristiques de chaque animal selon les critères recherchés pour chacune des races. Un temps apprécié par les candidats qui peuvent ainsi affiner leur jugement et comprendre leurs lacunes ou leurs erreurs.
Pendant le temps de délibération des jurys, les participants ont pu suivre une présentation de l’éthologie en élevage bovin par Pauline Garcia éleveuse de salers dans le Cantal et spécialiste du comportement animal (voir encadré ci-dessous).

8 représentants altiligériens au SIA 2019
Cette année encore, la participation à ce concours co-organisé par JA Haute-Loire et les 3 établissements de formation agricole du département a réuni de nombreux jeunes passionnés par les animaux, au point de s’intéresser de très près à leur morphologie et aux caractéristiques de la race.
Avant d’arriver à la finale départementale, les jeunes agriculteurs comme les jeunes en formation se sont exercés sur leur exploitation ou au lycée pour affiner leur jugement.  Leur objectif est de décrocher une place pour la finale nationale qui aura lieu, comme chaque année, dans le cadre du SIA du 23 février au 3 mars, Portes de Versailles à Paris.
Ainsi les premiers dans chaque catégories (les 2 premiers en montbéliarde et prim’holstein) iront défendre les couleurs altiligériennes. Ce sera la deuxième fois pour Émilie Masclaux en montbéliarde (2ème en 2017) et Léa Cubizolles en limousine (1ère en 2017) et une première pour Raphël Monatte en montbéliarde, Estelle Védrine et Adrien Merle en prim’holstein, Romain Chastang en salers, Lise Bonnaud en ovins et Floriane Blanc pour les équins. Félicitons ces jeunes et souhaitons-leur une belle compétition nationale.

Améliorer la relation animal/homme

Pauline Garcia est double active. Éleveuse de Salers en Gaec dans le Cantal, elle est aussi spécialiste du comportement animal. Devant un parterre de jeunes en formation agricole, elle a proposé un exposé sur «l’apport de l’éthologie pour l’élevage bovin». En se servant de son expérience personnelle et de sa propre approche des animaux de son troupeau, Pauline Garcia a insisté sur la relation animal/homme qui est «une suite d’interactions positives et négatives», l’important étant de privilégier les interactions positives.
Bien et mieux connaître l’espèce avec laquelle on travaille, travailler plus en sécurité, rendre ses animaux plus dociles et plus coopérants, améliorer le bien-être de ses animaux, et enfin prendre davantage de plaisir au quotidien au contact de ses animaux, voilà en quelques lignes ce que propose Pauline Garcia au travers de ses formations.
Ainsi, images à l’appui, l’intervenante montre comment limiter le stress des animaux lors des diverses interventions humaines auprès du troupeau. Elle préconise par exemple les visites positives dans les parcs avec grattage ou massage des bêtes. L’animal va donc accepter et même rechercher le contact, ce qui facilitera les déplacements. De même, il sera plus docile lors des opérations de soins.
La spécialiste propose également de réaliser des diagnostics dans des élevages pour mettre en évidence d’éventuels problèmes de comportement des animaux, et en définir les origines qui peuvent être liées à l’environnement, aux relations avec l’humain, ou à des pathologies. Le diagnostic posé, elle propose un accompagnement avec des solutions.

Palmarès par race

Montbéliarde
1. Emilie Mascaux – 228 pts (JA Cayres)
2. Raphael Monatte – 228 ps (JA Paulhaguet)
3. Flavien Cussac – 240 pts (Bonnefont)
4. Pierre Moutte – 260 pts (JA Paulhaguet)
5. Dylan Maurin – 268 pts (JA Craponne)
Prim Holstien
1. Estelle Vedrine – 152 pts (JA Paulhaguet)
2. Mathias Chambon – 176 pts (JA Paulhaguet)
3. Adrien Merle – 198 pts (JA Yssingeaux)
4. Pierre Besse – 236 pts (JA Allègre)
5. Lucas Eyraud – 244 ps (ISVT)
Limousine
1. Léa Cubizolles – 188 pts (JA Saugues)
2. Camille Martel – 208 pts (JA Brioude)
3. Clément Mourier – 222 pts (JA Monistrol)
4. Ghislain Pascal – 222 pts (ISVT)
5. Damien Tyssandier – 226 pts (ISVT)
Salers
1. Romain Chastang – 218 pts (Bonnefont)
2. Elie Rey – 248 pts (Lycée Yssingeaux)
3. Ludovic Minet – 288 pts (Bonnefont)
4. Théo Champeix – 406 pts (Bonnefont)
5. Maxime Serindat – 436 pts (Bonnefont)
Ovins
1. Lise Bonnaud – 204 pts (Lycée Yssingeaux)
2. Théo Alibert – 216 pts (Bonnefont)
3. Henry Ferret – 230 pts (Bonnefont)
4. Jérémy Fournier – 254 pts (Bonnefont)
5. Marina Venditti – 256 pts (Lycée Yssingeaux)
Equins
1. Floriane Blanc – 206 pts (Lycée Yssingeaux)
2. Lou Molinard – 212 ps (Lycée Yssingeaux)
3. Mélody Rousset – 218 pts (Lycée Yssingeaux)
4. Orlane Bessard – 246 pts (Lycée Yssingeaux)
5. Marion Desaunois – 246 pts (Lycée Yssingeaux)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne