Aller au contenu principal

AOP
Le fromage aux artisous en route pour l'AOP

Les producteurs de fromages aux artisous avancent dans leur démarche pour l'obtention de l'AOP. Ils ont désormais toutes les données en main pour rédiger leur cahier des charges.

Les producteurs de fromages aux artisous de Haute-Loire avancent lentement mais sûrement sur leur projet de labelisation de leur produit en AOP (Appellation d'Origine Protégée). Le 23 septembre, les producteurs se sont réunis à St Jean de Nay, sur le Gaec des Prairies, pour faire le point sur les données précises qu'ils vont devoir fournir à l'INAO dans le cadre d'une procédure de reconnaissance AOP. Pour compléter les connaissances du groupe de producteurs engagés dans cette aventure, l'association, qui porte le projet avec l'appui de la Chambre d'Agriculture avec Coline Brat, a récemment fait appel à Jean-Noël Borget du CPIE du Velay, venu présenter le résultat de ses recherches fouillées sur le territoire et sur la notoriété du fromage ; 2 points importants qui devront être définis avec précision dans leur dossier.
"Nous devons fournir de nombreux renseignements sur le territoire de notre fromage, le nom exact du fromage, ce que nous n'avons pas encore déterminé à ce jour, mais aussi son goût et son aspect. Nous devons aussi rédiger le cahier des charges qui identifie les méthodes de production et de transformation... Si à ce jour, toutes les données ont été collectées, il reste à les mettre sur le papier !" a expliqué Fabien Fabre président de l'Association des producteurs de fromages aux artisous de Haute-Loire. "Par l'intermédiaire d'un questionnaire diffusé auprès des producteurs, nous avons recensé leurs pratiques d'élevage et leurs façons de transformer le fromage. C'est ainsi que nous avons pu observer un fond de pratiques communes à l'ensemble des producteurs. Il s'agit à présent pour nous de réfléchir au contenu du cahier des charges en évitant au maximum d'ajouter des contraintes aux producteurs et en anticipant certaines évolutions comme le changement climatique par exemple" explique l'une des productrices Marie Chapuis.
Obtenir une reconnaissance
Les responsables de l'association de producteurs tiennent par ailleurs à ce que la démarche AOP soit ouverte à tous les producteurs de fromage aux artisous, en bio comme en conventionnel, avec ensilage ou pas dans la ration des vaches... "Le but final étant d'obtenir une reconnaissance pour notre fromage, pour les exploitations qui le fabriquent ainsi qu'une meilleure image pour notre département" signale Marie Chapuis.
L'association, qui ne s'est pas fixée de date butoir pour remettre son dossier de demande d'AOP, va désormais se consacrer à la rédaction de son dossier.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Forêt de résineux Haute-Loire
Aléas climatiques : assurez vos forêts
À partir du 16 novembre, les propriétaires forestiers membres du réseau Fransylva pourront assurer leurs parcelles contre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne