Aller au contenu principal

AOP
Le fromage aux artisous en route pour l'AOP

Les producteurs de fromages aux artisous avancent dans leur démarche pour l'obtention de l'AOP. Ils ont désormais toutes les données en main pour rédiger leur cahier des charges.

Les producteurs de fromages aux artisous de Haute-Loire avancent lentement mais sûrement sur leur projet de labelisation de leur produit en AOP (Appellation d'Origine Protégée). Le 23 septembre, les producteurs se sont réunis à St Jean de Nay, sur le Gaec des Prairies, pour faire le point sur les données précises qu'ils vont devoir fournir à l'INAO dans le cadre d'une procédure de reconnaissance AOP. Pour compléter les connaissances du groupe de producteurs engagés dans cette aventure, l'association, qui porte le projet avec l'appui de la Chambre d'Agriculture avec Coline Brat, a récemment fait appel à Jean-Noël Borget du CPIE du Velay, venu présenter le résultat de ses recherches fouillées sur le territoire et sur la notoriété du fromage ; 2 points importants qui devront être définis avec précision dans leur dossier.
"Nous devons fournir de nombreux renseignements sur le territoire de notre fromage, le nom exact du fromage, ce que nous n'avons pas encore déterminé à ce jour, mais aussi son goût et son aspect. Nous devons aussi rédiger le cahier des charges qui identifie les méthodes de production et de transformation... Si à ce jour, toutes les données ont été collectées, il reste à les mettre sur le papier !" a expliqué Fabien Fabre président de l'Association des producteurs de fromages aux artisous de Haute-Loire. "Par l'intermédiaire d'un questionnaire diffusé auprès des producteurs, nous avons recensé leurs pratiques d'élevage et leurs façons de transformer le fromage. C'est ainsi que nous avons pu observer un fond de pratiques communes à l'ensemble des producteurs. Il s'agit à présent pour nous de réfléchir au contenu du cahier des charges en évitant au maximum d'ajouter des contraintes aux producteurs et en anticipant certaines évolutions comme le changement climatique par exemple" explique l'une des productrices Marie Chapuis.
Obtenir une reconnaissance
Les responsables de l'association de producteurs tiennent par ailleurs à ce que la démarche AOP soit ouverte à tous les producteurs de fromage aux artisous, en bio comme en conventionnel, avec ensilage ou pas dans la ration des vaches... "Le but final étant d'obtenir une reconnaissance pour notre fromage, pour les exploitations qui le fabriquent ainsi qu'une meilleure image pour notre département" signale Marie Chapuis.
L'association, qui ne s'est pas fixée de date butoir pour remettre son dossier de demande d'AOP, va désormais se consacrer à la rédaction de son dossier.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Eric pauchon, Denis Chirouze et Adeline Mialon du GIE Fruits rouges des Monts du Velay.
Petits fruits cherchent producteurs
La filière Fruits rouges des Monts du Velay continue à se développer avec plus de 1 125 tonnes de fruits commercialisés en 2020.
Exploitation cunicole de M. et Mme Porte à Valprivas.
Un élevage de lapins à reprendre
Avant de partir en retraite, Jean-Michel et Christine Porte souhaitent transmettre leur élevage de lapins, un atelier de la…
Haie pour protéger des vents.
Des haies pour protéger les cultures des vents dominants
À Espalem, le Gaec de la Méridienne a récemment implanté 500 mètres linéaires de haie aux espèces diversifiées. Témoignage.
Samuel Vandaele, président de jeunes Agriculteurs.
« Pour une agriculture jeune, dynamique et durable »
Jeunes Agriculteurs vient de publier son rapport d’orientation pour l’année 2021. Un document orienté principalement en direction…
Lot d'agneaux à la vente au marché couvert de Saugues.
La procédure de télédéclaration des aides animales pour la campagne 2021 est ouverte
Depuis le 1er janvier, les agriculteurs peuvent procéder sur le site Telepac (www.telepac.agriculture.gouv.fr) à leurs demandes d…
De gauche à droite : Thierry Bouchet, Pierre-Yves Comby et Emmanuel Duban de Cerfrance Haute-Loire.
Pierre-Yves Comby, nouveau directeur de Cerfrance Haute-Loire
Pierre-Yves Comby vient remplacer Emmanuel Duban au poste de directeur de l'association de gestion et de comptabilité.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne