Aller au contenu principal

Gaec
Le droit à l'essai en test en Haute-Loire dès janvier 2022

Agriculture de groupe Tester sa compatibilité professionnelle avant de s'engager, c'est possible avec le droit à l'essai qui sera expérimenté sous peu dans notre département.  

Céline Julien Cayres

Parce que l'entente entre associés et la compatibilité professionnelle sont des paramètres essentiels pour la pérennité de toute société agricole, la section spécialisée de la Fnsea, "Gaec & sociétés" a proposé la mise en place d'un droit à l'essai pour les porteurs de projets. Dans une note du 26 janvier 2021, le Ministère de l'Agriculture a officiellement lancé une phase de test pour ce droit à l'essai dans 8 départements français dont la Haute-Loire fait partie.
Une initiative saluée par la commission agriculture de groupe de Haute-Loire dont le constat est édifiant : "Les dissolutions et les modifications concernant les Gaec et autres formes sociétaires sont en partie dues à des problèmes relationnels entre associés. Nous avons fait ce constat lors de la formation spécialisée de la CDOA - GAEC, ce qui nous a conduit par la suite à intégrer un groupe de réflexion national au sein de Gaec & Sociétés sur le droit à l'essai. C'est dans le cadre de ce groupe de réflexion que la Haute-Loire s'est vue proposer de devenir département test" souligne Céline Julien qui préside la commission départementale.

Le droit de se tromper

Le droit à l'essai offre la possibilité à des exploitants agricoles, salariés de l'exploitation, aides familiaux, conjoints collaborateurs, jeunes en stage parrainage, de tester leur compatibilité professionnelle, leur projet d'association en condition quasi réelle d'activité et de fonctionnement, avant de s’engager définitivement. " Pour moi, le droit à l'essai, c'est tester ses capacités à travailler ensemble, en prenant le temps d'échanger sur le projet, de travailler en commun avant de s'engager humainement et économiquement. C'est donner les clés pour bien vivre en société. Le droit à l'essai donne le droit de se tromper et de faire marche-arrière sans conséquences pour l'ensemble des parties prenantes puisque tous les gros investissements sont bloqués durant la phase test " explique Céline Julien.
Durant la période du droit à l'essai, qui s'étendra sur une année, les parties signeront un contrat pour entrer dans la démarche et bénéficieront d'un accompagnement  relationnel (via au moins 4 rencontres par an). "L'accompagnement relationnel permet de prévenir, d'anticiper, et de déminer des situations conflictuelles ou qui pourraient le devenir".
En Haute-Loire, l'accompagnement "relationnel" des futurs associés sera assuré par Cerfrance Haute-Loire qui peut compter sur une personne formée et accréditée par Gaec & Sociétés ; la Chambre d'agriculture réfléchit à la possibilité de former un de ses collaborateurs en vue d'assurer cet accompagnement.

Quatre porteurs de projets en test

En Haute-Loire, la phase de test va débuter en janvier 2022 autour de 4 porteurs de projet différents (installation au sein d'un Gaec entre tiers, au sein d'un Gaec familial, regroupement d'exploitations). "Cette année de test permettra d'identifier les points à faire évoluer et de les faire remonter à l'échelon national. Ainsi après cette période, notre département sera prêt à démarrer lorsque la mesure sera officiellement lancée par le Ministère dans toute la France" ajoute-t-elle.
Si au préalable le droit à l'essai concerne uniquement les Gaec (statut qui représente près de 90% des sociétés agricoles de notre département), à termes, Gaec & Sociétés entend l'ouvrir à d'autres sociétés agricoles (Earl, SCEA...).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne