Aller au contenu principal

Lait : La coopérative se mobilise pour défendre la valorisation du lait de ses adhérents

La section Haute-Loire de Sodiaal Union était en assemblée générale le 27 avril à St Paulien. Bilan d’activités dans un contexte de crise laitière sans précédent.

La section Haute-Loire de la coopérative Sodiaal Union, qui est l’une des trois sections qui composent la région Massif central avait réuni ses producteurs de lait à St Paulien pour dresser le bilan d’une année laitière difficile. «2015 a été marquée par la chute des prix du lait. Et malheureusement, 2016 s’annonce encore plus difficile» a indiqué Laurent Du-plomb, président de la section Haute-Loire et de la région Massif central de la coopérative. Plusieurs phénomènes conjugués provoquent cette baisse des cours. «La suppression des quotas a eu pour résultat une augmentation des volumes produits par les pays du nord de l’Europe, ce qui entraîne aujourd’hui une chute des cours. Le phénomène a été amplifié par un embargo russe qui se poursuit et une consommation chinoise en berne» commente le président.


Surproduction et manque de consommation

On se retrouve donc dans une situation de surproduction et de manque de consommation qui entraîne un écroulement des cotations. Résultat : une baisse drastique des prix payés aux producteurs en France. «En 2014, Sodiaal payait le lait en moyenne à 365 €/1000L, en 2015, 305 à 310€/1000L et en 2016 il devrait s’établir à 280-290€/1000 L».Et les responsables de la coopérative ne font malheureusement pas preuve d’un grand optimisme pour les mois à venir en raison des cotations qui ne remontent pas et du cours du fromage qui baisse encore. «On se retrouve à l’heure actuelle avec des stocks importants de fromages bas de gamme (cheddar, emmental), de poudres de lait et de lait de consommation ; cette situation joue aussi sur les prix» explique Laurent Duplomb.Dans ce contexte de crise laitière, la coopérative Sodiaal a tenu bon.  Le groupe a tenu son budget et a préservé sa santé financière en réalisant un excédent brut d’exploitation consolidé de 118 millions d’euros (contre 93 millions en 2014). Un résultat qui, selon le président, ne doit pas être mal interprété : «C’est une obligation pour Sodiaal de trouver un résultat à la hauteur de la taille du groupe».

Ristourne aux sociétaires

La coopérative a le souci de défendre la valorisation du lait de ses sociétaires ; elle a pour  cela oeuvré pour retarder au maximum la baisse des prix du lait. En ces temps difficiles pour l’élevage laitier, une bonne nouvelle a été annoncée : la coopérative proposera à l’assemblée générale du 15 juin prochain, une ristourne de 3,50e/1000L aux adhérents de Sodiaal Union, dont 2,50e/1000L en numéraire, ce qui représente 12 millions d’e redistribués, et 1e/1000L capitalisé.Sur le marché français, Sodiaal défend la valorisation du lait en signant la charte de valeur (établie par la FNPL) avec la plupart de ses partenaires commerciaux (GMS). «Le problème c’est que les volumes impactés par la charte (vendus sous marques ou en GMS) ne correspondent qu’à 40% des 5 milliards de litres de lait collectés par la coopérative.   Les 40% restants sont écoulés au sein de la restauration hors foyer où l’on subit une énorme concurrence des pays étrangers ; les élus doivent comprendre que l’on doit mettre des produits français en RHF ! Et c’est un dossier qui avance très lentement. Les 20% restants sont des excédents vendus aux cotations mondiales».Pour pérenniser les performances de Sodiaal Union en 2016, la coopérative a décidé la mise en place  d’un plan d’économie préventif de 41 millions d’e.Au cours de cette assemblée générale, Frédéric Chausson, directeur coopératif est intervenu sur les perspectives d’avenir. L’occasion d’évoquer le dernier projet de la coopérative qui entend mettre en expérimentation un contrat de marges garanties pour les producteurs. Une démarche qui sera conduite sur 3 ans auprès de 10 producteurs dont 3 se trouvent en Haute-Loire.

Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne