Aller au contenu principal

Lait : atténuer le pic de production printanier

Le 31 mars, les 4 collèges de l’interprofession laitière ont signé un accord visant à atténuer le pic de production printanier. Le point avec Eric Richard, président de la section laitière de la FDSEA de Haute-Loire.

Eric Richard, président de la section lait FDSEA.

Alors que certaines laiteries commencent à demander à leurs producteurs de réduire leur production, l’interprofession laitière, le CNIEL, vient de signer un accord visant à atténuer le pic de production laitière du mois d’avril.

« Le 31 mars, les 4 collèges de l’interprofession (producteurs, entreprises privées, coopératives, grande distribution) ont acté une baisse de production comprise entre -2 % et -5 % par producteur. Ces litres de lait non produits (quantité calculée par rapport à la livraison d’avril 2019) seront payés 320 euros les 1000 litres aux producteurs qui ont consenti cet effort.

L’interprofession attend à présent l’aval de la commission européenne pour appliquer cet accord. Notons que cette instance a par ailleurs été sollicitée par la FNPL en vue d’obtenir des aides au stockage privé pour les entreprises laitières.

 

Pas de souci de collecte de lait en Haute-loire

Même si la situation reste fragile, Eric Richard souligne que la collecte de lait se déroule pour l’instant sans problème dans notre département. « Chez nous, peu d’entreprises font de la transformation fromagère ; or les débouchés du fromages ont nettement diminué en raison de la fermeture des restaurants…. Nous avions une inquiétude pour l’entreprise Gérentes, qui s’est finalement mise à produire davantage de lait UHT, un produit très fortement demandé à l’heure actuelle ». explique Eric Richard qui fait part d'une bonne nouvelle : la réouverture du marché chinois aux produits laitiers français.

Le responsable de la FDSEA regrette toutefois que certains grands groupes laitiers profitent de la situation pour acheter du lait sur le marché spot à 200 euros…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Génisses limousines mangeant du foin au cornadis.
Mesure alimentation animale du plan de résilience : préparez-vous !
L’ouverture du téléservice permettant de demander la mesure « alimentation animale » pourrait débuter à partir de la 2ème…
Les éleveurs constatent un regain d'activité chez les vautours et les corbeaux autour des exploitations. Ici Cédric Lin avec son troupeau de Bizet.
L'agnelage : période critique en présence de vautours et de corbeaux
Les agnelages de printemps attirent les vautours et les corbeaux dans les pâturages. Deux exploitations de Haute-Loire déplorent…
Les fruits et légumes restent des produits clés sur  le marché bio, notamment en magasins spécialisés  et dans la région AuRA.
Les bons résultats des Fruits rouges des Monts du Velay
Regroupant des producteurs de Haute-Loire et d’Ardèche, le GIE Fruits rouges des Monts du Velay affiche de bons résultats sur la…
Annonce légale
Une annonce légale à diffuser ?
Vous souhaitez diffuser une annonce légale dans le département de la Haute-Loire, déposez-la directement sur la Haute Loire…
Étienne Liautaud et Laurent Beraud.
Étienne Liautaud remplace Laurent Beraud à la présidence du groupement
Le groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy s'est réuni le 6 mai à St Christophe/Dolaison. À l'ordre du jour : bilan…
Narcisse, de Richard Tholance est championne laitière Abondance.
Narcisse, Nikita et Myosotis, les grandes championnes laitières
Le week-end dernier, 23 et 24 avril, la 7ème édition des Journées Laitières de Haute-Loire, organisée par la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne