Aller au contenu principal

Équins
L’AG du syndicat aura lieu le 10 février

Le Syndicat des Éleveurs de Chevaux Lourds de Haute-Loire va changer d'identité en 2023, au cours d'une assemblée générale extraordinaire le 10 février prochain.

Le conseil d'administration du Syndicat des éleveurs de Chevaux Lourds de Haute-Loire autour du président Vincent Faure.

Du changement en 2023, pour le Syndicat Départemental des Éleveurs de Chevaux Lourds qui prendra, lors d'un vote au cours d'une assemblée générale extraordinaire, l'appellation d'association. Cette évolution, est une mise en conformité afin de respecter les règles administratives et pouvoir prétendre aux aides départementales, régionales et autres. De même, nous explique le président départemental Vincent Faure, "il faut être association loi 1901 pour pouvoir adhérer à la Fédération des Éleveurs de Chevaux Lourds du Massif-Central ; fédération qui encadre, notamment, le volet équin du Sommet de l'Élevage en octobre à Cournon d'Auvergne". Et d'ajouter, "nous le savions depuis quelques années maintenant, et nous allons régulariser lors de la prochaine assemblée générale qui se tiendra vendredi 10 février à Chaspuzac". Le nom officiel de la nouvelle association n'est pas encore trouvé, et l'équipe dirigeante ne devrait pas changer, si ce n'est à travers le renouvellement annuel des administrateurs.

Un marché au cadran
Lors du dernier conseil d'administration du syndicat, vendredi 6 janvier, un bilan de l'année 2022 a été présenté, en revenant sur l'ensemble des concours. "On note un peu moins d'animaux sur les concours que les années précédentes, mais ça reste quand même acceptable" résume le président.
Côté commercialisation, les éleveurs ont pu bénéficier de cours très bons, même si on note une baisse depuis fin décembre. Le 17 novembre, une vente d'équins s'est déroulée pour la toute première fois au marché au cadran de Saugues. Une belle initiative de la part des responsables du marché, puisqu'une quarantaine de poulains et quelques juments ont été amenés par les éleveurs adhérents au marché. Plusieurs acheteurs étaient présents, ce qui a amené un peu de concurrence toujours intéressante pour un marché. "Les poulains se sont vendus au delà de 3,20 €" précise Vincent Faure qui espère que "cette vente au cadran se renouvellera, en automne, c'est sûr, mais peut-être également ce printemps en fonction des animaux disponibles à la vente".
Le conseil d’administration a aussi profité de cette réunion pour revoir avec un intervenant de Groupama, les contrats d’assurance des éleveurs.

Une section équine au GDS ?
Pour les activités de la future association en 2023, tous les concours et les foires se tiendront sur le département aux dates habituelles (voir calendrier en encadré). C'est à Retournac qu'aura lieu le concours départemental, le dimanche 20 août 2023, après l'édition 2022 qui s'est déroulée dans le cadre idyllique du jardin Henri Vinay au cœur du Puy-en-Velay.
Autre projet pour l'équipe de Vincent Faure, c'est de créer une section équine au sein du Groupement de Défense Sanitaire de la Haute-Loire. Une telle section existe déjà dans d'autres départements comme l'Isère, et ce pourrait être intéressant pour les éleveurs. Chacun de leur côté et ensemble, le syndicat des éleveurs de chevaux et le GDS travaillent sur ce dossier.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne