Aller au contenu principal

L'abondance, fromagère et rustique, bien installée en Margeride

Sébastien Rambaud éleveur à Thoras participera au concours départemental abondance dans le cadre du Comice agricole de Saugues le 16 septembre prochain.

Sébastien Rambaud et son fils (à gauche) avec l'animateur du syndicat abondances Patrice Monteil et le président Emmanuel Page.

L'abondance, cette laitière rustique née dans la vallée savoyarde qui porte son nom dans le massif alpin, est particulièrement bien adaptée à nos zones de moyenne montagne. Sébastien Rambaud installé à Thoras est un fervent défenseur de cette race dont les qualités l'ont séduit. Il élève aujourd'hui un troupeau de 45 vaches et leurs génisses de renouvellement, sur une surface de 75 ha presque exclusivement en herbe, qui produisent en moyenne 5 000 litres de lait par an. Le troupeau est en plein développement et l'éleveur espère atteindre une production de 6 000 litres par vache en rythme de croisière.
Un parcellaire morcelé, avec des distances à parcourir pour rejoindre les pâtures et certaines surfaces en herbe que l'ont pourrait qualifier de parcours, justifie le choix de cette race. «Elle s'adapte bien à ce type d'exploitation et valorise mieux les pâtures» souligne l'éleveur. Mais ce n'est pas tout, l'abondance a bien d'autres atouts, comme le précise le président du syndicat de race Emmanuel Page : «Elle a une bonne facilité de naissance, une bonne fécondité. Elle a aussi un très bon développement musculaire et est particulièrement adaptée pour la production de veaux de boucherie...». Le technicien du syndicat de race, Patrice Monteil souligne également la longévité de cette vache qui vient compenser son manque de précocité.

Bonne fromagère
Côté production laitière, si elle est un peu moins bonne productrice que ses 2 cousines qui peuplent les prés altiligériens, «elle affiche d'excellents taux et, ce qui est particulier, des valeurs très rapprochées. En moyenne 38,7 en TB et 33,8 en TP (chiffres Haute-Loire Conseil Élevage) ce qui fait d'elle une très bonne fromagère».
Aujourd'hui, les ateliers de transformation en fromages d'appellation AOP Cantal, St Nectaire et bien évidemment les incontournables Beaufort ou Abondance, sont très intéressés par cette race.
Dommage que les zones AOP n'atteignent pas ou peu la Haute-Loire. Si en Haute-Loire, l'effectif actuellement de 4 600 vaches (950 au Contrôle laitier pour 16 élevages) stagne, en France c'est une race qui progresse. Et pour nos éleveurs qui font de la race pure, c'est une opportunité puisqu'il y a une forte demande de génisses.
C'est évident, Sébastien Rambaud est attaché à ses abondances reconnaissables à leur robe acajou, lunettes et oreilles assorties et, à leur tête blanche. Il sera bien évidemment présent le 16 septembre à Saugues pour le Comice et participera au concours départemental de la race qui devrait rassembler une vingtaine de vaches, avant d'aller peut-être à Cournon présenter des vaches au concours interrégional dans lequel la Haute- Loire occupera 28 places.
Autre grand rendez-vous qui chaque année voit un élevage altiligérien au moins revenir avec un premier prix, c'est le Salon International de l'Agriculture en février à Paris. Peut-être qu'un jour, le mur de l'étable de Sébastien Rambaud décoré d'une frise  de plaques gagnées aux concours départementaux, interrégionaux, ou encore au Sommet de l'Élevage, accueillera une breloque parisienne. C'est tout le mal que nous souhaitons à cet éleveur passionné...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Vaches laitières au pâturage
Le Conseil supérieur d’orientation précise le PSN
Réuni la veille du 14 juillet, le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO)…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne