Aller au contenu principal

Retraite
« La précarité des agriculteurs est un sujet que nous devons traiter au plus vite »

Dans le cadre de l’examen par l’Assemblée Nationale de la proposition de loi Chassaigne visant à assurer la revalorisation des pensions de retraites agricoles les plus faibles, la députée Isabelle Valentin a interpellé le gouvernement sur l’urgence à augmenter les salaires des femmes, des conjoints collaborateurs et des aides familiaux.

Députée Isabelle Valentin

Le 8 juin Isabelle Valentin a interpellé le gouvernement sur l’urgence à revaloriser les pensions de retraites agricoles les plus faibles. Alors que la proposition de loi du député André Chassage, était examinée cet après-midi en commission des Affaires sociales à l’Assemblée nationale. Pour rappel, cette proposition de loi est dans la lignée de la loi adoptée le 3 juillet 2020 et visant à revaloriser les pensions de retraite agricole de 75 à 85% du SMIC. Isabelle Valentin a d’ailleurs regretté que cette loi ne soit toujours pas entrée en vigueur. 

Pour la députée de Haute-Loire, rien ne peut justifier que certaines agricultrices touchent aujourd’hui encore moins de 500 euros par mois alors qu’elles ont travaillé toute leur vie et que les pensions de retraites des agriculteurs soient bien inférieures au seuil de pauvreté et au minimum vieillesse. « La précarité des agriculteurs est un sujet que nous devons traiter au plus vite » a poursuivi Isabelle Valentin. 

Pour elle, les femmes ont toujours été des actrices incontournables du monde agricole. Alors que l’on note une érosion du nombre de conjoints collaborateurs de 9% par an, Isabelle Valentin considère que tout doit être mis en œuvre pour une meilleure reconnaissance de leur travail pour leur véritable émancipation économique. Avant de conclure, « Les agriculteurs sont des gens respectables, qui travaillent et, qui surtout n'ont rien coûté à la société. Ils ont besoin d'une retraite convenable. La revalorisation des pensions de retraite agricoles des plus faibles constitue indéniablement une mesure essentielle de justice sociale et de reconnaissance de leur vie de labeur ».
En Haute-Loire, la retraite moyenne est de 730 euros brut pour les hommes et 500 euros brut pour les femmes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne