Aller au contenu principal

Retraite
« La précarité des agriculteurs est un sujet que nous devons traiter au plus vite »

Dans le cadre de l’examen par l’Assemblée Nationale de la proposition de loi Chassaigne visant à assurer la revalorisation des pensions de retraites agricoles les plus faibles, la députée Isabelle Valentin a interpellé le gouvernement sur l’urgence à augmenter les salaires des femmes, des conjoints collaborateurs et des aides familiaux.

Députée Isabelle Valentin

Le 8 juin Isabelle Valentin a interpellé le gouvernement sur l’urgence à revaloriser les pensions de retraites agricoles les plus faibles. Alors que la proposition de loi du député André Chassage, était examinée cet après-midi en commission des Affaires sociales à l’Assemblée nationale. Pour rappel, cette proposition de loi est dans la lignée de la loi adoptée le 3 juillet 2020 et visant à revaloriser les pensions de retraite agricole de 75 à 85% du SMIC. Isabelle Valentin a d’ailleurs regretté que cette loi ne soit toujours pas entrée en vigueur. 

Pour la députée de Haute-Loire, rien ne peut justifier que certaines agricultrices touchent aujourd’hui encore moins de 500 euros par mois alors qu’elles ont travaillé toute leur vie et que les pensions de retraites des agriculteurs soient bien inférieures au seuil de pauvreté et au minimum vieillesse. « La précarité des agriculteurs est un sujet que nous devons traiter au plus vite » a poursuivi Isabelle Valentin. 

Pour elle, les femmes ont toujours été des actrices incontournables du monde agricole. Alors que l’on note une érosion du nombre de conjoints collaborateurs de 9% par an, Isabelle Valentin considère que tout doit être mis en œuvre pour une meilleure reconnaissance de leur travail pour leur véritable émancipation économique. Avant de conclure, « Les agriculteurs sont des gens respectables, qui travaillent et, qui surtout n'ont rien coûté à la société. Ils ont besoin d'une retraite convenable. La revalorisation des pensions de retraite agricoles des plus faibles constitue indéniablement une mesure essentielle de justice sociale et de reconnaissance de leur vie de labeur ».
En Haute-Loire, la retraite moyenne est de 730 euros brut pour les hommes et 500 euros brut pour les femmes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Mal-être, agriculteur en difficulté, suicide.
Mal-être des agriculteurs : les propositions du CAF
Alors que le ministre de l’Agriculture doit présenter un plan d’actions à la rentrée 2021, le Conseil de l'Agriculture Française…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne