Aller au contenu principal

Retraite
« La précarité des agriculteurs est un sujet que nous devons traiter au plus vite »

Dans le cadre de l’examen par l’Assemblée Nationale de la proposition de loi Chassaigne visant à assurer la revalorisation des pensions de retraites agricoles les plus faibles, la députée Isabelle Valentin a interpellé le gouvernement sur l’urgence à augmenter les salaires des femmes, des conjoints collaborateurs et des aides familiaux.

Députée Isabelle Valentin

Le 8 juin Isabelle Valentin a interpellé le gouvernement sur l’urgence à revaloriser les pensions de retraites agricoles les plus faibles. Alors que la proposition de loi du député André Chassage, était examinée cet après-midi en commission des Affaires sociales à l’Assemblée nationale. Pour rappel, cette proposition de loi est dans la lignée de la loi adoptée le 3 juillet 2020 et visant à revaloriser les pensions de retraite agricole de 75 à 85% du SMIC. Isabelle Valentin a d’ailleurs regretté que cette loi ne soit toujours pas entrée en vigueur. 

Pour la députée de Haute-Loire, rien ne peut justifier que certaines agricultrices touchent aujourd’hui encore moins de 500 euros par mois alors qu’elles ont travaillé toute leur vie et que les pensions de retraites des agriculteurs soient bien inférieures au seuil de pauvreté et au minimum vieillesse. « La précarité des agriculteurs est un sujet que nous devons traiter au plus vite » a poursuivi Isabelle Valentin. 

Pour elle, les femmes ont toujours été des actrices incontournables du monde agricole. Alors que l’on note une érosion du nombre de conjoints collaborateurs de 9% par an, Isabelle Valentin considère que tout doit être mis en œuvre pour une meilleure reconnaissance de leur travail pour leur véritable émancipation économique. Avant de conclure, « Les agriculteurs sont des gens respectables, qui travaillent et, qui surtout n'ont rien coûté à la société. Ils ont besoin d'une retraite convenable. La revalorisation des pensions de retraite agricoles des plus faibles constitue indéniablement une mesure essentielle de justice sociale et de reconnaissance de leur vie de labeur ».
En Haute-Loire, la retraite moyenne est de 730 euros brut pour les hommes et 500 euros brut pour les femmes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

jean-François Portalier et les associés du Gaec de la Fontaine du Loup à Séneujols.
Passage de témoin entre deux voisins à la ferme et au syndicat agricole
Jean-François Portalier a laissé son exploitation et sa place de délégué cantonal FDSEA à sa voisine Véronique Roux qui s'est…
Prim Holstein au pré
Pourquoi la production laitière en montagne a dévissé ?
Le nombre de producteurs de lait en montagne a baissé en dix ans de 17 à 33 % selon les territoires. Le Cniel appelle à un…
Thomas Julliard agent de remplacement au SR43
"Le Service de Remplacement, c'est une très bonne école"
Thomas Julliard est agent de remplacement au SR43 depuis septembre 2020, et heureux de l'être. Il nous fait part de son…
Des vidéos pour mettre en valeur nos filières agricoles
Dans le cadre de la Semaine de l'Agriculture, les JA de Haute-Loire diffusent des vidéos sur Facebook.
Vache charolaise
La charolaise, une race aux multiples profils
La charolaise est la troisième race allaitante de Haute-Loire mais elle est aussi souvent utilisée en croisement sur d'autres…
Jacques Chazalet, Président du Sommet
Sommet de l'Elevage, une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne