Aller au contenu principal

Limousine
La limousine en Haute-Loire, c'est 10 500 vaches et 296 élevages

Zoom sur la race limousine en Haute-Loire avec ses objectifs et les prochains rendez-vous de l'association sur le département et ailleurs.

La limousine, une race qui présente des qualités d'élevage et de viande.

Avec 10 500 vaches pour 296 élevages, la limousine se classe deuxième parmi les races allaitantes sur le département, juste derrière l'aubrac. Répondant à un "effet de mode" durant plus de 20 ans, elle s'est développée au fil des ans jusqu'en 2016, laissant depuis la place à la belle aux yeux noirs.
A l'instar du premier président du Syndicat de race à l'époque, aujourd'hui Association des Éleveurs limousins de Haute-Loire, Jean Souvignet et de quelques éleveurs convaincus comme Michel Peyrard le père de l'actuel président Nicolas Peyrard, les premières limousines sont arrivées sur le département fin des années 80. "Ce choix, ils l'ont fait car ils avaient remarqué que le berceau de consommation de ces vaches issues du Limousin comme leur nom l'indique, était la région de St Etienne Lyon. Alors, pourquoi ne pas élever cette race en Haute-Loire et la vendre à notre porte ?".

Qualités d'élevage et de viande

Outre le débouché, la limousine est aussi une race bien adaptée aux pratiques d'élevage de Haute-Loire. Même si "les clichés restent" comme le souligne Jean-Christophe Freyssenet animateur de l'association, il faut admettre que "la limousine présente de grandes qualités d'élevage". Et d'énumérer : facilité de naissance, qualités maternelles, bonne laitière pour élever son veau, petits veaux vifs dès la naissance et à potentiel de développement rapide… Ses qualités bouchères sont indéniables également : sa finesse d'os lui permet un bon rendement carcasse avec un bon pourcentage de morceaux nobles, la tendreté de la viande est reconnue, et c'est un animal qui se finit à tout âge (du veau gras de 5 mois à la vache vieille…).
L'Association des Éleveurs limousins de Haute-Loire compte entre 40 et 45 adhérents pour qui cette organisation est fédératrice. Des formations et un suivi techniques, des visites de fermes… sont proposés afin de permettre à chacun d'échanger autour de cette race et de ses évolutions. Une particularité de l'association des limousins en Haute-Loire, c'est l'investissement des éleveurs dans les filières avec notamment la propriété de la marque Limousine des Monts du Velay.
L'Association travaille aussi avec les autres races allaitantes du département, en "très bonne entente" dixit Nicolas Peyrard, notamment à l'occasion des Journées allaitantes qui se dérouleront en 2021, les 18 et 19 septembre prochains.

Rendez-vous dans les concours

Autres rendez-vous pour les éleveurs. Il y a eu en début d'année, le Comice de Feurs dans la Loire où trois éleveurs altiligériens ont participé avec "des animaux bien finis" ramenant des premiers prix ; "une habitude", selon le président qui tient à les féliciter. Il y aura aussi le Sommet de l’Élevage à Cournon début octobre, puis le Concours Inter-régional (Limousin, Bourgogne et Auvergne-Rhône-Alpes) mi-octobre à Aumont-Aubrac. Sans oublier la vente sans corne le 9 septembre à La Chapelle d'Aurec.
Au sein de l'Association, deux groupes d'éleveurs se sont formés pour travailler ensemble sur des axes spécifiques. Ainsi, ils sont 16 sélectionneurs, adhérents à Bovins Croissance et au Herd Book de la race, qui achètent des taureaux et font de la collecte de semences en commun. Un autre groupe, l'Association Sans Corne des Sommets, s'intéresse à la sélection d'animaux naturellement sans corne.
Ces deux groupes de sélectionneurs sont en quelque sorte un moteur pour l'association. "Ça crée une dynamique" souligne

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

jean-François Portalier et les associés du Gaec de la Fontaine du Loup à Séneujols.
Passage de témoin entre deux voisins à la ferme et au syndicat agricole
Jean-François Portalier a laissé son exploitation et sa place de délégué cantonal FDSEA à sa voisine Véronique Roux qui s'est…
Prim Holstein au pré
Pourquoi la production laitière en montagne a dévissé ?
Le nombre de producteurs de lait en montagne a baissé en dix ans de 17 à 33 % selon les territoires. Le Cniel appelle à un…
Thomas Julliard agent de remplacement au SR43
"Le Service de Remplacement, c'est une très bonne école"
Thomas Julliard est agent de remplacement au SR43 depuis septembre 2020, et heureux de l'être. Il nous fait part de son…
Des vidéos pour mettre en valeur nos filières agricoles
Dans le cadre de la Semaine de l'Agriculture, les JA de Haute-Loire diffusent des vidéos sur Facebook.
Vache charolaise
La charolaise, une race aux multiples profils
La charolaise est la troisième race allaitante de Haute-Loire mais elle est aussi souvent utilisée en croisement sur d'autres…
Jacques Chazalet, Président du Sommet
Sommet de l'Elevage, une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne