Aller au contenu principal

Holstein
La Holstein altiligérienne se porte bien

Après presque 2 années sans activité en raison de la pandémie, Haute-Loire Holstein a tenu son assemblée générale jeudi 4 novembre au Bouchet-St-Nicolas.

Nouvelle grille de pointage pour la Prim'Holstein.

Même si depuis la crise du Covid, nombre de manifestations autour de l'élevage n'ont pas pu se tenir, Haute-Loire Prim'Holstein n'a pas arrêté de fonctionner, comme l'a souligné son président Guillaume Julien lors de l'assemblée générale commune avec Haute-Loire Conseil Élevage au Bouchet-St-Nicolas jeudi 4 novembre dernier.

Et les chiffres montrent que cette race continue de progresser. En Haute-Loire on compte 9 234 vaches inscrites au Contrôle Laitier (Haute-Loire Conseil Élevage) et les résultats enregistrés prouvent qu'au fil des ans, "on a bien rattrapé le niveau national" comme l'a précisé le président. En Haute-Loire, la Holstein affiche une production moyenne de 8 857 kilos (9 483 pour Rhône-Alpes et 9 211 pour la France), 32,4 ‰ de TP (32,0 en RA et F), et 40,9 ‰ en TB (39,8 pour RA et 40,2 en F).

2 altiligériennes à plus de 100 000 kg de lait

Haute-Loire Holstein se félicite aussi des améliorations constatées sur les laitières altiligériennes de la race en terme de morphologie et de longévité notamment. Et d'éditer le palmarès annuel des meilleurs élevages en NG, ISU, Index MO, Lait brut, TP et TB brut, STMA, Repro… des documents envoyés à tous les adhérents afin de situer son élevage et de poursuivre l'amélioration de son troupeau.

France Conseil Élevage a établi un classement 2020 des vaches qui ont produit au moins 100 000 kg de lait. 505 vaches ont été comptabilisées et parmi elles, on peut en citer deux issues de Haute-Loire. Il s'agit de 049 Ugoust du Gaec de Tallobre à Vergezac qui a produit 117 809 kg de lait à l'heure du classement et Cracotte du Gaec du St Marcellin à Monistrol/Loire qui en a produit 106 921. Notons que ces deux laitières continuent de produire. Deux autres vaches ont produit plus de 90 000 kg et 18 plus de 80 000 kg.

Le seul concours qui a réuni des animaux a été le Sommet de l'élevage 2021. Et Guillaume Julien a tenu à féliciter les éleveurs qui se sont inscrits nombreux pour participer à cet événement régional. En effet, 8 élevages avaient inscrits des animaux, et au final ils ont été 5 à faire le déplacement avec 6 animaux. 

"Cela faisait très longtemps qu'il n'y avait pas eu une telle participation", a souligné le conseiller Vincent Brunel, qui a salué l'investissement du Lycée de Brioude-Bonnefont qui participait pour la première fois et qui a, de plus, mis à disposition 2 jeunes et son responsable de ferme pour l'encadrement sur site. Revenant sur les bons résultats obtenus par la Haute-Loire, Vincent Brunel a félicité les éleveurs, "des éleveurs motivés et passionnés".

À l'heure du renouvellement du bureau par tiers, le président s'est félicité de voir entrer 3 jeunes éleveurs au sein de la structure, et a aussi remercié un administrateur sur le départ, Guy Eyraud qui est resté plus de 40 ans au sein du syndicat et qui a été assidu dans les concours jusqu'en 2003 quand il s'est investi en tant que maire de sa commune de Mercœur. Ce dernier a invité les jeunes éleveurs à "travailler ensemble avec tous les organismes agricoles, car c'est ensemble qu'on avance".

La Prim'Holstein de demain

Jacques Vernet, technicien à Prim'Holstein France pour la zone Rhône-Alpes Haute-Loire a présenté aux éleveurs, la nouvelle grille de pointage, qui répond à 3 objectifs :

. modernité en intégrant les changements de production et de morphologie,

. efficience avec des vaches plus productives et mieux adaptées,

. passion pour refléter ce qui fait vibrer tout éleveur devant une bonne vache.

Ainsi les nouveautés pour la Holstein de demain portent sur la mamelle adaptée aux nouveaux systèmes de traite avec une bonne longueur et un bon diamètre de trayons, sur la capacité laitière notamment en terme de largeur de poitrine et de profondeur de corps, sur le bassin et son inclinaison, et enfin sur les membres pour limiter les boiteries.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Les Assises du Lait se tiennent les 1er et 2 décembre en Vendée.
Un prix du lait toujours trop bas, mais des éleveurs qui réfléchissent à l'avenir
Lait La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA de Haute-Loire se sont réunis le 19 novembre dernier pour préparer les…
Des outils pour apprendre à communiquer positivement
Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour…
Troupeau d'aubracs au pâturage
Tout savoir sur la contractualisation en bovins viande le 10 décembre
Tous les producteurs du département sont invités à participer à une réunion d'information sur la mise en œuvre de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne