Aller au contenu principal

SIA 2022
La Haute-Loire au Salon international de l’agriculture

Le SIA à Paris se tiendra du 26 février au 6 mars, et la Haute-Loire sera présente avec des producteurs et leurs meilleurs produits, et l'élite de l'élevage.

Dans un peu plus d'une semaine, le Salon International Agricole 2022 ouvrira ses portes à Paris, Porte de Versailles, pour 10 jours (du 26 février au 6 mars 2022) d'exposition des plus beaux animaux et produits issus de l'agriculture française. Le fleuron de nos fermes sera à la fête, et cette année encore, la Haute-Loire trouvera sa place.

La gastronomie altiligérienne et l'élite de notre élevage tenteront de briller lors de cet événement plébiscité par les français, et pas seulement. 

Le Comité de Promotion # La Vie a du Goût en Haute-Loire # sera évidement du voyage dans le Hall des produits et saveurs de France Pavillon 3-Allee G-Stand7.

"Participer à l’un des plus grands salons internationaux agricoles, qui reçoit plus de 700.000 visiteurs, est pour nous une opportunité de faire découvrir nos produits alimentaires et les richesses touristiques de notre département" a souligné la présidente Claire Michel, lors de la conférence de presse de présentation, mardi 15 février à la Brasserie Motueka, Route de Coubon à Brives Charensac.

"Au sein de la Chambre d’Agriculture et avec le soutien du Département, de la Région AURA et du Crédit Agricole Loire Haute-Loire, le Comité de Promotion des produits agricoles et agro-alimentaires de Haute-Loire, œuvre à la promotion des hommes, des produits et des territoires" précise-t-elle, et c'est pour cela que le Comité de promotion se doit de participer au SIA.

Le stand Haute-Loire

Pour cette édition 2022, le Comité de promotion a concocté une semaine avec la participation active des producteurs qui, sur leur stand, proposeront une animation promotionnelle qui mettra le département, ses produits et ses territoires à l'honneur. Tout au long de la semaine, les différentes animations vont permettre de parler de la Haute-Loire à travers le tourisme, la dégustation de produits, des questions et des jeux. Des objets publicitaires, des produits locaux du département seront distribués. Bref, producteurs et artisans de notre département se feront les ambassadeurs de notre patrimoine auprès des parisiens et des très nombreux visiteurs qui se déplacent depuis la France entière. Et bien sûr, ils invitent aussi les altiligériens qui se rendront dans la capitale à s'arrêter sur le stand de leur département.

Citons ces ambassadeurs qui donneront de leur temps et de leur énergie pour représenter la Haute-Loire : Florent Gillot de la Brasserie Motueka qui proposera ses biè-
res ; Anthony Sahuc de la Société "La Vertueuse" et sa verveine artisanale ; Laurine Roche du GAEC Sardier "Boucherie Charcuterie des Sources" et ses charcuteries fermières, Aurélie Brun de "Suc et Sal" qui propose des confiseries et crèmes de lentilles, la Verte Confrérie de la Lentille du Puy…

Notons que l’inauguration du stand Haute-Loire est prévue mardi 1er mars à partir de 11h.

Soulignons également la participation d'une petite vingtaine d'entreprises locales au Concours général des produits agricoles. Salaisons et fromages de Haute-Loire sont en compétition avec des saveurs d'ailleurs pour tenter de ramener l'or, l'argent ou le bronze.

Et du côté des animaux

Des bovins, des chevaux et des moutons vont aussi faire le déplacement depuis la Haute-Loire jusqu'à Paris pour la plus grande fierté de leurs éleveurs, qui voient dans cette aventure, une sorte de récompense pour les années de travail autour de leurs animaux.

On trouvera donc des Montbéliardes à Paris. Si le tri définitif se fait le 16 février (après la date de bouclage de notre journal), nous pouvons déjà affirmer que le département sera très bien représenté puisqu'il comptera a minima 4 vaches issues des élevages altiligériens. Nous publierons la liste de ces animaux dans notre prochaine édition.

En Aubrac, Flavien Riberon de la Grange du Fieu à Tiranges montera aussi à la capitale avec le plus beau spécimen de son troupeau, de même que les associés du Gaec de la Fiesta à Chassaure commune de Chaspinhac qui présenteront une belle Abondance.

En équins, en race Comtoises, c'est l'élevage de Pascal Boncompain à Yssingeaux avec la pouliche J’T’Adore du Marais qui représentera la Haute-Loire. Notons la sélection d'un suppléant, Didier Delorme de Queyrières avec Jalouse du Fournial.

Enfin, notre race ovine locale n'est pas oubliée. Le Gaec du Rond Rouge à Coubon monte 2 bre-
bis ; Denis Malègue de St Georges Lagricol : 4 brebis, 2 beliers et 4 agneaux, et le Gaec du Chausse de la Chomette : 2 brebis.

Souhaitons bonne chance à tous les agriculteurs et artisans qui vont représenter notre département à Paris, et gageons qu'ils redescendront médaillés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Nicolas et Lise Russier avec Florent Gagne, conseiller énergies renouvelables à la Chambre d'agriculture (à gauche sur la photo).
Pas de bâtiment sans panneaux photovoltaïques !
Au Gaec Salers et Bol d'Air, l'énergie photovoltaïque tient une place très importante. Deux centrales (100 kWc et 190 kWc) sont…
Ici en compagnie de Maurice Imbert, Jérôme Ambert élève 300 brebis sur 70 ha et commercialise ses agneaux  au marché de Saugues.
2 brebis et 1 agneau dévorés : le loup a laissé des traces à St Jean de Nay
Le loup a encore frappé, cette fois-ci sur la commune de St Jean de Nay, en plein cœur du département. L'éleveur, totalement…
Les différents ateliers ont capté l'attention des visiteurs venus nombreux.
La prairie et l'autonomie fourragère au centre de la journée Innov'Action
À Lapte au Gaec Les Aulanais, une centaine d'agriculteurs et de nombreux étudiants ont participé à une journée technique autour…
Sécheresse et application de la loi Ega : le ministre attendu de pied ferme au Sommet
Alors que la décapitalisation du cheptel s’accélère dans des proportions inquiétantes, les éleveurs du berceau des races à viande…
La table ronde était animée par l'agence Excepto, société qui édite votre journal la Haute-Loire Paysanne.
Congrès FNO : "La contractualisation donne des perspectives d'avenir à notre métier"
Cinq intervenants ont débattu sur l'application, en filière ovine, de la contractualisation rendue obligatoire par la loi Egalim…
Louis Merle avec son taureau Montrésor qui défilera bientôt à Cournon.
L'élevage Merle en pleins préparatifs du National Charolais à Cournon
A St Maurice de Lignon, les associés du Gaec Élevage Merle se préparent à participer au concours national Charolais organisé dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne