Aller au contenu principal

Prix du lait
La FNPL souhaite l’application des propositions du médiateur sans délai

Le 26 avril, le médiateur a proposé l’engagement des industriels pour un relèvement immédiat de 25 €/1000 l.

Prix du lait

Le médiateur vient de formuler ses propositions concernant le prix du lait payé aux producteurs, à l’issue de plusieurs jours de médiation où il a rencontré tous les acteurs de la filière. L’engagement des industriels privés et coopératifs sur un «relèvement immédiat d’au moins 25 €/1000 litres pour le lait collecté à compter du mois d’avril» répond aux
demandes de la FNPL. Ce dispositif se fonde sur « une hausse technique (des produits laitiers) acceptée par la grande distribution».  
La FNPL qui s’est mobilisée depuis de longues semaines avec son réseau voit enfin ses légitimes revendications partagées. L’enjeu est la répercussion de la hausse des coûts de production subie par les éleveurs sur le prix du lait. Le médiateur fait le constat que ce prix d’achat du lait aux éleveurs ne «permet plus aux producteurs de couvrir leurs
charges». 
Le médiateur «considère qu’un consensus peut être obtenu sans délai» sur les modalités de cette hausse du prix du lait. Pour la FNPL, l’engagement que nous demandons aux acteurs de l’aval de la filière conditionne  l’avenir. Il n’est plus possible de tergiverser. 
Les éleveurs laitiers ne comprendraient pas que ce soit leurs clients directs (les transformateurs)  qui «rechignent» à leur rétrocéder ce qu’ils ont perçu «en plus» de leurs propres clients (la distribution) ! L’argument visant à obtenir des hausses effectives de tarifs de la grande distribution s’est fondé sur la nécessaire revalorisation du prix du lait payé aux  producteurs. Personne ne doit l’oublier. La FNPL ne manquera pas de le rappeler à ceux qui ont la mémoire courte !  
Le marché laitier français doit pouvoir fonctionner normalement sans l’action décisive d’un
médiateur. La négociation qui vient de se conclure doit se faire de manière systématique quand le contexte l’exige. C’est une question de bon sens. C’est pourquoi, il faut inclure dans la LME (loi de modernisation de l’économie) un dispositif qui permet, selon des indicateurs pertinents, de prendre en compte la pression des charges liées aux coûts de l’alimentation. La FNPL a fait des propositions dans ce sens au ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.


Communiqué de la FNPL

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Jean-Luc Chauvel aux côtés d’Hugues Pichard, qui vient de lui succéder à la présidence de Races de France.
La génétique au service de l’économie des territoires
Avant de passer la main, Jean-Luc Chauvel, président de l’organisme de sélection races ovines des Massif (Rom Sélection), est…
Paysage rural près de St Paulien avecparcelles labourées.
La future PAC s’écrit à deux plumes, européenne et nationale
Les membres des Bureaux FDSEA et JA de Haute-Loire étaient réunis la semaine dernière pour une présentation des grandes lignes de…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
«L’agriculture, un métier qui fait vivre des hommes et des femmes…»
La présidente des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire, Laurine Rousset, analyse à chaud les propos du Ministre de l’Agriculture…
Julien Denormandie Ministre de l'Agriculture
« J’appelle les agriculteurs à prendre part massivement au recensement agricole »
Une nouvelle campagne de recensement agricole va démarrer le 1er octobre. Interrogé par Agra Presse et un pool de journalistes de…
Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne