Aller au contenu principal

La filière laine en Creuse, la volonté de structurer

Alors que l'utilisation de la laine se développe, il n'existe plus de filière structurée en France. En Creuse, dans le Bassin de Felletin Aubusson, des entreprises font preuve de créativité et d'innovation. Soucieux de pérenniser leur savoir-faire, les professionnels de la laine ont entamé une réflexion sur la structuration d'une filière.

Les éleveurs souhaitent valoriser leur laine au plus juste prix.

En France, il n’existe plus de filière structurée et la plupart des entreprises qui transformaient la laine ont aujourd’hui disparu. La majorité des laines françaises sont donc expédiées en suint  vers la Chine pour un prix minimum.
L’utilisation de la laine se développe dans de nombreux domaines pour ses propriétés isolante, anti-feu et d’assainissement de l’air ambiant (hygro-régulateur et absorption de certaines substances).

Développer l’activité économique grâce à la laine

Le Bassin de Felletin Aubusson est reconnu depuis plus de 6 siècles pour ses savoir-faire liés à l’utilisation de la laine avec pour fleuron les tapisseries de Felletin-Aubusson. 
Bien que l’activité industrielle soit très réduite, des entreprises travaillent toujours la laine. Elles font preuve de créativité et d’innovation mais elles n’utilisent plus depuis fort longtemps les laines françaises. Les professionnels de la laine sont soucieux de pérenniser leurs savoir-faire, les éleveurs souhaitent valoriser à un plus juste prix leur laine.
Ils ont donc entamé ensemble une réflexion sur la structuration d’une filière avec l’appui des acteurs locaux : mairie de Felletin, Communauté de communes Aubusson Felletin, Pays Combrailles en Marche, PNR Millevaches en Limousin et la Chambre d’agriculture de la Creuse. Une étude de marché a identifié diverses pistes pour dynamiser cette filière, elle a conforté les différents partenaires à travailler ensemble. Réunis au sein d’un comité de pilotage, ils ont définis quatre axes de travail : valorisation des laines locales, communication accueil d’actifs, arts et industrie et  tourisme. 
C’est la Chambre d’agriculture qui coordonne tout ce projet, elle anime le comité de pilotage et les différents groupe de travail.

Valoriser les laines locales

Tout d’abord, quelles peuvent être les utilisations de nos différentes laines ? Sont-elles adaptées au besoin des industriels de la région ? Quels débouchés peut-on créer ?
Pour commencer de répondre à ces interrogations, nous avons débuté une petite expérimentation sur quelques lots de laine. Après un tri et un lavage aux Lavage du Bourbonnais, nous analyserons avec les filateurs Terrade et Fonty la destination finale de ces laines : fil à tapis, nappe de laine pour le feutre etc.
Au cours de l’automne, la Chambre d’agriculture  organisera pour les éleveurs ovins une rencontre avec les filateurs et le laveur pour expliquer tout le chemin de la laine : de la collecte au fil. 
Après cette sensibilisation, nous voulons structurer une collecte qui permettra la valorisation des laines dans des circuits locaux à un prix rémunérateur.

Créer une filothèque

Nous avons la chance d’avoir sur le territoire deux filatures qui sont fortement impliquées dans la démarche et nous travaillons en collaboration avec les Lavages du Bourbonnais qui sont le dernier lavage français pouvant  traiter des petits lots de laine.  Fort de cet environnement, l’objectif est la valorisation et le développement des activités artisanales pour créer des produits finis. La création  d’un centre de ressource à Felletin est en projet pour apporter un appui aux
artisans de la filière laine.
Un autre constat a été fait, il n’existe pratiquement plus d’entreprises en France susceptible de proposer aux créateurs et désigners une gamme de fils et de couleurs leur permettant de réaliser des prototypes ou  des créations. Les deux filatures possèdent un atelier de teinture, leurs compétences sont reconnues dans ce domaine. 
Un des projets phare du comité de pilotage est la création d’une filothèque avec la volonté de créer une gamme de 1000 couleurs et fils pour les besoins des différents créateurs. Les utilisateurs seront assurés de pouvoir développer leur produit avec la gamme de fil souhaitée.
Le volets Arts et Industrie a pour ambition de repositionner le Bassin Felletin Aubusson au centre de la création textile. L’idée est  de se faire rencontrer des créateurs et des industriels pour le développement de produits innovants.

Felletin, ville de la laine

L’Office de Tourisme de Felletin œuvre pour faire connaître la prestigieuse histoire de la cité
et les savoir-faire liés et de la  transformation de la laine. Depuis 8 ans, les journées de la Laine fin octobre connaissent un succès grandissant. Plus de 50 exposants sont déjà inscrits pour la prochaine édition.
Une des premières réalisations concrète de cette action laine est l’ouverture depuis le début de l’été d’une maison de laine à Felletin. On y retrouve toutes les informations sur la transformation de la laine jusqu’au travail d’un lissier. C’est aussi le lieu privilégié pour effectuer des stages de loisirs créatifs.
Le comité de pilotage développe d’autres projets avec la création d’un deuxième événementiel sur la laine : Les journées du feutre sont programmées pour le week-end du 1er mai en 2009. 
L’office de tourisme et la Chambre d’agriculture travaillent ensemble pour la réussite de cette manifestation nationale qui accueillera des feutrières de la France entière ainsi que des artistes d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne. L’objectif est de faire découvrir le feutre de laine au travers d’un marché des feutriers et d’expositions. Ces journées seront aussi l’occasion pour les feutrières d’effectuer des formations spécifiques ou pour les passionnées de s’initier à la technique du feutre.
La problématique de la valorisation des laines ne se rencontre pas uniquement sur le département  de la Creuse, elle est identique à toute la région Massif Central. D’autres initiatives de valorisation voient également le jour.
L’établissement de partenariats avec des territoires qui maillent le Massif central permettra d’étoffer ce projet et d’avoir les moyens de faire une communication sur les diverses utilisations de la laine et d’en promouvoir son utilisation auprès du grand public.
Pour avoir de plus amples informations sur la structuration de la filière laine, rendez-vous les 24, 25 et 26 octobre pour les journées de la laine à Felletin ou sur le site internet www.histoiresdelaine.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne