Aller au contenu principal

La filière Fruits rouge des Monts du Velay face à l’incertitude

Pas impactée par la crise du coronavirus, la filière Fruits rouges des Monts du Velay se trouve cependant face à des incertitudes concernant le démarrage de la saison au 1er juin.

1 million de plants de fraisiers se plantent en ce moment dans la zone de production du GIE.

Si la filière fruits rouges des Monts du Velay n’est, à ce jour, pas impactée par la crise sanitaire du Covid-19, les producteurs et les responsables du GIE se trouvent dans l’incertitude la plus totale pour la période de l’entrée en production qui surviendra au 1er juin prochain.
Tout dépend du Covid-19...
«Personne ne peut nous dire quelle sera la situation sanitaire de la France dans 2 mois» explique le directeur du GIE Denis Chirouze qui envisage dès à présent deux situations : «Soit le coronavirus est encore là ; dans ce cas, cela va être très compliqué d’assurer le ramassage et la commercialisation des fruits. La main d’oeuvre polonaise va-t-elle venir en France ? C’est la difficulté que rencontrent à l’heure actuelle les opérateurs des fraises de France.... Soit, le virus n’est plus actif chez nous, et là on pourrait connaître un phénomène d’euphorie (forte consommation après des semaines de confinement) qui sera très bénéfique pour nous».
La saison 2020 des Fruits rouges des Monts du Velay est donc étroitement dépendante de l’évolution  du Covid-19.
En attendant, les producteurs procèdent à la plantation de nouveaux plants de fraisiers, framboisiers et groseillers à l’aide d’une main d’oeuvre locale, étrangère (arrivée avant la crise) et à la solidarité entre producteurs. «Ce sont 1 million de plants de fraisiers qui se plantent en ce moment !» souligne Denis Chirouze.
L’incertitude liée au Covid-19 gêne tout de même un peu le travail actuel du directeur du GIE dans la préparation de ses commandes d’emballages. «Avant la crise du coronavirus, nos clients demandaient des barquettes en carton et ouvertes, depuis ils ont fait complètement marche-arrière en préférant des barquettes en plastique et fermées. Aussi, à l’heure actuelle, on ne sait plus trop ce qu’il faut commander !».
Une production qui se présente bien
En dehors de l’incertitude liée au Covid-19, la production de Fruits rouges des Monts du Velay se présente plutôt bien cette année.
La culture n’a pas subi de problématiques spécifiques, même si le directeur du GIE regrette l’absence de gels importants cet hiver. «L’idéal pour les petits fruits, c’est d’avoir une dizaine de jours à -10°C, ce qui permet de détruire certains parasites comme la drosophile... Quant aux gels de ces derniers jours, il n’ont occasionné aucun souci».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Jean-Luc Chauvel aux côtés d’Hugues Pichard, qui vient de lui succéder à la présidence de Races de France.
La génétique au service de l’économie des territoires
Avant de passer la main, Jean-Luc Chauvel, président de l’organisme de sélection races ovines des Massif (Rom Sélection), est…
Paysage rural près de St Paulien avecparcelles labourées.
La future PAC s’écrit à deux plumes, européenne et nationale
Les membres des Bureaux FDSEA et JA de Haute-Loire étaient réunis la semaine dernière pour une présentation des grandes lignes de…
«L’agriculture, un métier qui fait vivre des hommes et des femmes…»
La présidente des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire, Laurine Rousset, analyse à chaud les propos du Ministre de l’Agriculture…
Julien Denormandie Ministre de l'Agriculture
« J’appelle les agriculteurs à prendre part massivement au recensement agricole »
Une nouvelle campagne de recensement agricole va démarrer le 1er octobre. Interrogé par Agra Presse et un pool de journalistes de…
Les producteurs de fromage aux artisous se lancent sur la route vers l'AOP.
Le fromage aux artisous en route pour l'AOP
Les producteurs de fromages aux artisous avancent dans leur démarche pour l'obtention de l'AOP. Ils ont désormais toutes les…
Chatain Philippe, secrétaire général de la FDSEA de Haute-Loire
Agriculture et agriculteur, des notions à éclaircir…
Philippe Chatain, secrétaire général de la FDSEA de Hte-Loire, regrette que le ministre de l’Agriculture n’ait pas de positions…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne