Aller au contenu principal

Lentille
La filière demande de l'aide au ministre

La filière AOP "Lentille Verte du Puy", en difficultés depuis quelques années, a eu droit à un long entretien avec le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie. 

Les acteurs de la filière Lentille Verte du Puy ont pris le temps d'expliquer toutes les problématiques au ministre.

La visite ministérielle ne pouvait occulter la filière végétale de notre département portée par le fleuron de la gastronomie française : la Lentille Verte du Puy. C'est juste après la visite de l'entreprise Sabarot (spécialisée dans les légumes secs, céréales, graines, champignons, escargots) que les principaux acteurs de la filière (3 collecteurs-conditionneurs, ODG et ANILS) ont pu rencontrer le ministre dans une salle de l'entreprise.

La lentille, premier légume sec consommé par les Français a le vent en poupe. Mais alors que le marché est au vert, la production de Lentille Verte du Puy AOP se trouve en perte de vitesse...  La faute aux variations climatiques qui conduisent à une baisse des rendements (- 75%) et par voie de conséquence des surfaces (- 40%) et du nombre de producteurs (- 30%). Notons qu'en année normale, "la filière rassemble 600 producteurs et 3300 ha" souligne Grégory Sauvant, responsable administratif de l'ODG. De son côté, le président de l'ODG  Franck Rocher, regrette que la filière ait été un peu oubliée par le plan protéine de la prochaine PAC. Bien sûr la filière travaille sur des solutions techniques dans le cadre de l'ANILS (Association nationale interprofessionnelle des légumes secs) et avec l'appui des services techniques de la Chambre d'agriculture. Mais la recherche manque de moyens et surtout de molécules efficaces contre l'enherbement, le fléau actuel de notre Lentille. "Nous bénéficiions d'une dérogation pour l'utilisation du Sencoral qui nous a été refusée. Or, cette molécule sécurisait notre production..." explique-t-il au ministre.

La lentille inclue dans l'aide protéine PAC

Et le sénateur Duplomb d'ajouter : "Cette spécialité est efficace à très faible dose sur lentille et appliquée bien avant la floraison. En plus, il se trouve que le Sencoral est autorisé en production de pommes de terre ! C'est pourquoi, on demande une dérogation sur le Sencoral". "Le marché est là, la demande sociétale aussi. Il faut qu'on avance sur la technique !" ajoute Yannick Fialip président de la Chambre d’agriculture.

Le ministre a tout d'abord rappelé que "le Sencoral s'apprête à être interdit au niveau européen mais cela fait 3 ans qu'on vous dit qu'il va être supprimé. De plus, ce sont les agences sanitaires qui donnent leur avis sur la question. Mais je prends note de votre revendication... Par ailleurs je vous annonce que dans le cadre du PSN, on inclura la lentille dans l'aide protéine de la PAC. Julien Denormandie a confirmé que les producteurs de lentilles pourront aussi se tourner vers la future assurance récolte qui verra bientôt le jour. Il a également encouragé les producteurs à opter pour l'agro-robotique et dans ce cadre à profiter du Plan "France 2030".

"La Région s'est dite prête à proposer un plan sur 3 ans en vue d'augmenter le prix aux producteurs et pour mettre en place une forme d'assurance récolte. Si en plus, l'on obtient la dérogation sur le Sencoral, je pense qu'on sauvera la filière" indique Laurent Duplomb. Le message est passé !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Les Assises du Lait se tiennent les 1er et 2 décembre en Vendée.
Un prix du lait toujours trop bas, mais des éleveurs qui réfléchissent à l'avenir
Lait La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA de Haute-Loire se sont réunis le 19 novembre dernier pour préparer les…
Des outils pour apprendre à communiquer positivement
Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour…
Troupeau d'aubracs au pâturage
Tout savoir sur la contractualisation en bovins viande le 10 décembre
Tous les producteurs du département sont invités à participer à une réunion d'information sur la mise en œuvre de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne