Aller au contenu principal

Limagrain
La coopérative Limagrain maintient le cap

La recherche, l’internationalisation et l’ancrage local sont le tiercé gagnant du semencier auvergnat qui se félicite de franchir pour la première fois le cap de 100 millions d’euros de résultat net.

Daniel Cheron et Jean-Yves Foucault ont présenté, à la presse, les résultats de l’exercice 2012-2013 du Groupe Limagrain.

Dans la morosité économique du moment, on ne parle pas assez des entreprises qui marchent, se développent et créent des emplois. Il en existe sur l’ensemble du territoire, y compris en Auvergne. Le groupe Limagrain en fait partie.

 

Performance économique

Avec un chiffre d’affaires qui flirte avec les 2 milliards d’euros (1 939 M€) et un résultat net qui franchit le cap des 100 millions d’euros (109 M€), la coopérative auvergnate affiche sans complexe son optimisme. Cette performance, le groupe l’attribue à une stratégie de long terme basée sur l’effort continu de recherche et le développement à l’international.

Sur l’exercice 2012-2013, l’activité de Limagrain a poursuivi une croissance soutenue notamment sur ses principales branches semences et produits céréaliers qui affichent respectivement un chiffre d’affaires de 1 472M€ et 366M€, soit une progression de +9,4% pour les semences et +4,3% pour les produits céréaliers (cf tableau ci-dessous). «Cette année, l’essentiel de notre croissance est une croissance interne dont la locomotive est l’activité Grandes Cultures» a commenté Daniel Cheron, à l’occasion d’une conférence de presse le 15 novembre dernier.

 

Etre dans la course des OGM

C.Rolle

 

(...) Lire la suite de l'article sur l'Auvergne Agricole en cliquant ici !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

"Prune" une primipare du Gaec de Challiergues candidate à Miss Montbéliarde 2021
Pour l'élection de Miss Montbéliarde 2021, ce sont les juges qui se déplacent
L'édition 2021 vient de se dérouler sous une forme inédite mais néanmoins plébiscitée par les éleveurs et les juges, heureux de…
A Vlaprivas, le Gaec des Arrys.
Au Gaec des Arrys, l'apprenti fait partie intégrante de l'équipe
À Valprivas, les associés du Gaec des Arrys travaillent avec Florent Clémenson, un apprenti de 21 ans en BTS ACSE. Une expérience…
Le nouveau bureau de la FDSEA de Haute-Loire élu le 11 mai 2021.
Le duo Thierry Cubizolles / Philippe Chatain reconduit à la tête de la FDSEA
Le 11 mai, la FDSEA de Haute-Loire tenait un conseil d'administration électif. La nouvelle équipe se place dans la continuité du…
Miss Montbéliarde 2021 Occitanie du Gaec Elevage Negron à Bains
"Occitanie" élue Miss Montbéliarde 2021
49 vaches, et donc 49 élevages, ont participé à l'édition 2021 de Miss Montbéliarde 43 sous une forme inédite mais néanmoins…
Emeric Duclaux du pertuis, installé en fruits rouges.
Une exploitation clés en main pour Emeric
En janvier 2021, Émeric Duclaux a repris une exploitation spécialisée en fruits rouges à Riouffreyt (Le Pertuis). Une belle…
Vaches aubracs couchées dans un prés
L'aubrac passe le cap des 25 000 bovins en 2020 en Haute-Loire
Anthony Cussac, président du Syndicat aubracs revient sur l'évolution de la race en Haute-Loire et sur le rôle du syndicat au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne