Aller au contenu principal

Sécheresse
La carte départementale des taux de pertes fourragères validée en CDE

 Le Comité départemental d'expertise a validé, le 22 novembre, les taux de pertes fourragères sur le département, au titre de la sécheresse 2022.

Le Comité Départemental d'Expertise en matière de Calamités Agricoles s'est réuni ce mardi 22 novembre pour valider la carte sécheresse 2022 pour la Haute-Loire avec 3 taux de pertes différents. Cette carte devra être ensuite officialisée par le CNGRA (Comité national de gestion des risques en agriculture) du 9 décembre prochain.

Laurine Rousset présidente des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire explique que cette carte -proposée par la profession (FDSEA, JA et Chambre d’agriculture)- a été établie à partir des informations recueillies sur l'ensemble des secteurs. "C'est grâce à notre réseau FD/JA, présent sur tout le département, que l'on a pu cartographier avec précision. Depuis mai, nous avons mis en place un suivi secteur par secteur, de la pluviométrie et des températures. On est allé chercher au plus juste…". Ces relevés ont été complétés par des bilans fourragers réalisés par la Chambre d'agriculture .

3 zones : 45, 60 et 70% de pertes

La carte Haute-Loire fait apparaître 3 zones : une zone à 45% de pertes sur l'est du département, une autre zone à 60% de pertes et la dernière zone à 70% le long des deux principaux cours d'eau qui traversent la Haute-Loire, la Loire et l'Allier (voir carte).

Depuis le 9 novembre, Télécalam est activé pour que les agriculteurs fassent leur télédéclaration pour cette sécheresse 2022. Ils ont jusqu’au 30 novembre 2022, délai de rigueur. Laurine Rousset incite les agriculteurs à faire cette déclaration au plus tôt, car quelques difficultés ont été soulevées. Les animateurs de la FDSEA et de JA43 ont relevé des “bugs“ ce qui les a conduits à éditer un mémento d'astuces et de recommandations qu'il peut être utile de connaître pour aller plus vite et éviter de faire des erreurs (lire encadré).

Rappelons, selon le communiqué de la DDT de Haute-Loire, que les demandes d’indemnisation sont à réaliser en télédéclaration sur le site : https://ecoagri.agriculture.gouv.fr/calamnat-usager/. Au préalable, pour la création d’un compte de connexion, les agriculteurs doivent aller sur : https://moncompte.agriculture.gouv.fr/

Pour être éligible aux indemnités sécheresse, il faut être exploitant agricole, justifier d’une perte de produit brut de l’exploitation d’au moins 11 %, et avoir souscrit une assurance qui cotise au Fonds national de garantie des calamités agricoles (exemple incendie-tempête).

Depuis la semaine dernière, des agriculteurs ayant déposé leur dossier parmi les premiers, ont reçu leur acompte. Les paiements se font à un rythme hebdomadaire, en fonction de la date de dépôt de dossiers.

Laurine Rousset note que cet automne plutôt clément a été une chance pour les élevages, sans toutefois compenser les pertes subies. Résolument tournée vers l'avenir, elle espère un hiver avec de la neige pour reconstituer les ressources en eau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne