Aller au contenu principal

Journées laitières : Les journées laitières, vitrine d’un élevage laitier départemental d’excellence

Plus de 200 animaux de race montbéliarde, prim’holstein, abondance et tarine, étaient exposés samedi 18 et dimanche 19 avril à St Paulien.

C’est sûr, le meilleur de l’élevage laitier de Haute-Loire était exposé ce week-end à St Paulien, à l’occasion des journées laitières départementales.
Plus de 200 animaux, des montbéliardes, des prim’holsteins, des abondances et même quelques tarines, parées pour les grandes occasions, bichonnées et préparées à bien défiler, ont fait le show. Pendant 2 jours, soumises au regard pointilleux des juges, elles ont fait l’objet de toutes les attentions, en attendant le verdict et la proclamation des résultats. Car terminer sur un podium qui consacre l’excellence départementale est une réelle fierté. Et c’est donc Griotte en montbéliarde, Gazelle en prim’holstein et Comète en abondance qui remportent chacune pour leur race le prix convoité de Grande Championne 2015 (voir encadré ; l’ensemble des résultats sur le site du journal www.haute-loire-paysanne.fr).

2 temps forts
Outre pour l’aspect concours, point d’orgue de ces journées, le public toujours très nombreux, vient aussi pour les temps forts que sont le concours des jeunes meneurs et la vente aux enchères. Le samedi, c’est la journée des jeunes, et on peut dire que tous ces fils et filles d’éleveurs affichent leur bonheur et communiquent leur passion en conduisant de main de maître des génisses issues des élevages familiaux. De quoi se rassurer s’il en était besoin, sur l’avenir de l’agriculture et plus particulièrement de l’élevage en Haute-Loire.
Autre animation phare, c’est la vente aux enchères qui s’est déroulée dimanche après-midi sur le ring central, avec aux commandes un professionnel, Guillaume Crépet qui n’a ménagé ni sa voix, ni son énergie. Il était secondé par Cédric Castanet de Codelia qui présentait les fiches signalétiques des animaux proposés à la vente. Et pour la bonne marche de l’exercice, 5 crieurs répartis autour du ring repéraient les offres. 3 jeunes montbéliardes étaient en vente. Isine du Gaec du Barry à St Etienne Lardeyrol est partie à 2 700 € pour un autre élevage de Haute-Loire. Isi Star du Gaec de la Thève à La Chapelle d’Aurec rejoint la Savoie pour 2 900 €. Quant à Isolée de l’Earl des Lupins, elle s’est vendue 2 250 € et va compléter un cheptel dans le Puy-de-Dôme. La prim’Holstein, Javanaise du Gaec Élevage Cornaire a été adjugée à 1 400 € et part dans le Rhône.

Professionnalisme
Dans les allées de la Halle du Chomeil, on rencontrait de nombreux éleveurs et beaucoup de jeunes. On croisait également des responsables professionnels tous ravis de la bonne tenue de cette manifestation.
Ainsi Michel Chouvier président de l’Établissement Départemental de l’Élevage, relevait la très bonne organisation grâce à «l’implication des éleveurs, des techniciens de la Chambre d’agriculture et des Organismes d’élevage, aidés par des jeunes en formation au Lycée de Bonnefont». Il soulignait aussi la très haute qualité des animaux en concours : «on dit toujours que c’est bien, mais là j’avoue que je suis impressionné» ajoute-t-il, pourtant habitué à ce type de concours. En voyant les nouveaux élevages présents, il se félicite du «vivier d’éleveurs passionnés» que compte la Haute-Loire, ce qui prouve «la dynamique des producteurs laitiers, leur passion pour la qualité et même l’excellence».
Jean-Julien Deygas, président de Haute-Loire Conseil Élevage souligne lui-aussi cette qualité et la passion des éleveurs qui offrent alors «des perspectives encourageantes pour l’avenir». Il insiste sur les Trophées Top Alim, initiative CE, décernés aux élevages qui ont enregistré le moins d’alertes alimentaires ; trophées qui mettent en avant le professionnalisme et la technicité des éleveurs. (NDLR : nous reviendrons sur ces trophées dans un prochain numéro).
Enfin Laurent Duplomb, à la double casquette de président de la Chambre d’Agriculture et de Maire de St Paulien, s’attache au côté convivial de cet évènement. «Ces jounrées font se rencontrer les gens» qui peuvent ainsi discuter autour de leur métier. Dans une ambiance «fair-play» sans faire de différence entre les races, «c’est l’élevage laitier altiligérien qui montre une image de dynamisme, de professionnalisme et une volonté commune d’évoluer». Laurent Duplomb insiste à nouveau sur un message qu’il prônait déjà alors qu’il était président de JA43 : «il faut toujours plus de technicité, plus de professionnalisme».
Et ce message est aujourd’’hui d’autant plus vrai qu’on vient de sortir de l’ère des quotas laitiers, et qu’il faudra donc s’adapter à un prix du lait plus fluctuant. Et «la seule réponse», pour Michel Chouvier, «c’est la compétitivité et la performance». Mais de se rassurer, «quand on voit tout l’intérêt que portent les éleveurs, et en particulier les jeunes, à la production laitière, on est sur le bon chemin… Il suffira de quelques aides à travers le prochain PMBE et d’un peu plus de sécurité sur les prix du lait».
Et s’il fallait un signe pour prouver que la production laitière a encore de beaux jours devant elle en Haute-Loire, il suffit de voir la participation à ces journées, tant du côté des éleveurs que du public toujours fidèle…


Suzanne Marion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne