Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs : Des freins à l’installation identifiés, et des leviers à activer

Les JA de Haute-Loire invitent leurs collègues (jeunes et moins jeunes) à participer à leur assemblée générale le vendredi 19 février à Blavozy (salle du Cinéma), à 20h30.

Aymeric Soleilhac (deuxième en partant de la gauche), secrétaire général de JA43 présentera le rapport d’orientation 2016.

Dans un contexte particulièrement difficile pour l’agriculture et ce depuis plusieurs moiS, les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire refusent de jeter l’éponge et se lancent dans une réflexion sur l’avenir de l’installation sur le département. Tel sera le thème du rapport d’orientation présenté par le secrétaire général Aymeric Soleilhac lors de l’assemblée générale 2016 du syndicat des Jeunes Agriculteurs, à Blavozy le 19 février prochain à partir de 20h30.Des signes alarmants poussent à la réflexion. Les rapporteurs ont pointé plusieurs éléments. «Le nombre d’agriculteurs a été divisé par trois en 10 ans en France, et aujourd’hui moins d’un million de personnes travaillent dans l’agriculture. Les territoires ruraux sur lesquels l’agriculture est prédominante sont de moins en moins nombreux. En Haute-Loire, on a enregistré seulement 38 installations en 2015 (58 en 2014) soit le nombre le plus bas jamais connu. Et dans le même temps, les départs en retraite de chefs d’exploitation s’accélèrent avec 806 en 2014 (chiffres MSA) et 669 en 2013».Au-delà de ces chiffres, les rapporteurs ont voulu savoir quels sont les freins à l’installation. Ils en ont identifiés huit : «la conjoncture, la communication, le suivi du parcours, le foncier, la transmission, les mises aux normes, les nuisibles, et l’investissement des politiques…». Mais les Jeunes Agriculteurs ne veulent pas s’arrêter à ce constat. Ils mettent en avant le rôle de l’agriculture dans sa dimension économique (1ère agriculture européenne, 2ème puissance agricole mondiale, représentant 2% du PIB soit 73.7 milliards d’Euros (équivalence du chiffre d’affaire de 29 Airbus), dans sa dimension territoriale (51% du paysage français sont entretenus par les agriculteurs) et par la valeur ajoutée qu’elle induit(1 agriculteur = 7 emplois induits)…


Rendez-vous le 19 février

Ils proposent donc des solutions ou des pistes à explorer pour sortir de cette crise et donner des perspectives aux agriculteurs en place et aux jeunes qui souhaitent s’installer. Les JA de Haute-Loire vous invitent à leur assemblée générale le 19 février pour aborder ensemble ces pistes d’amélioration et ces solutions. Et le réseau JA d’affirmer vouloir «continuer à défendre ses valeurs et en particulier les installations existantes et futures.Nous avons toujours proné la defense des projets viables, vivables et transmissibles (sur du plus long terme) et c’est ce que nous souhaitons continuer de faire, mais sans le soutien de toutes les organisations professionnelles agricoles et filières cela ne sera pas possible.Nous voulons aussi continuer et surtout accentuer le besoin de formation des jeunes, car en tant que futurs chefs d’exploitation ils ont besoin d’un bagage solide, surtout vu la conjoncture actuelle pour savoir rebondir face à des situations de plus en plus complexes tant au niveau économique que humain.Nous souhaitons aussi que les jeunes s’impliquent plus dans les OPA et dans les diverses associations de nos communes afin de continuer à maintenir un tissu rural fort et dynamique» dira le secrétaire général.Et ce soir-là, l’équipe Jeunes Agriculteurs Haute-Loire posera une question : «Est-ce que vous souhaitez continuer à ce que nos exploitations produisent des millions de litres de lait et des kilos de viande tout en continuant à perdre régulièrement un nombre important d’agriculteurs chaque année, ou alors voulez-vous, comme nous, continuer à installer des jeunes et péreniser les installations existantes pour maintenir un monde rural force de propositions et indispensable pour nourrir les Hommes et maintenir les paysages ?» Le débat est engagé. L’invitation est lancée…

Suzanne Marion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
"L'objectif affiché par le syndicalisme majoritaire est de relancer l'attractivité du bail rural auprès  des propriétaires".
Statut du fermage : une réforme sur la table
Décryptage Après de nombreuses années de négociation -et parfois d'enlisement- les discussions entre les sections des fermiers (…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
Thierry Cubizolles Président de la FDSEA et Anne Rogues, directrice.
Quelle FDSEA pour demain ?
FDSEA Le 27 octobre, le conseil d'administration de la FDSEA de Haute-Loire a fait un point sur les dossiers agricoles d'…
Jean-Julien Deygas, président de Haute-Loire Conseil Elevage
"Les AG, des moments très importants pour nos associations" 
Élevage Jeudi 4 novembre au Bouchet-St-Nicolas, se tiendront les assemblées générales de Haute-Loire Conseil Élevage et Haute-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne