Aller au contenu principal

Dossier : Lentille Verte du Puy
«J’encourage tous les producteurs à semer au minimum 1ha de plus»

Après 2 ans de Présidence de l'ODG, Antoine Wassner fait un premier bilan de son mandat et aborde les prochains défis de la filière Lentille Verte du Puy.

Dans votre journal du vendredi 7 février 2014 : découvrez un dossier complet de 4 pages sur la Lentille Verte du Puy.

 

Vous avez été élu président de l’ODG en février 2012 sur fond de restructuration de la filière.Les objectifs que vous vous étiez fixés ont-ils été atteints ?
Antoine Wassner : Avec mon conseil d’administration, nous nous sommes fixés plusieurs objectifs : regrouper l’ensemble des acteurs au sein d’une seule et unique structure, créer un pôle lentille au sein des locaux de la Chambre d’Agriculture, avoir une transparence totale et une parité des fonctions entre les producteurs et les conditionneurs, mettre en œuvre des commissions de travail par thématique, engager des projets à moyen et long terme pour maîtriser le budget de l’ODG et redynamiser la filière.
Ces objectifs fixés en début de mandat ont été atteints. Par cette restructuration, l’ODG a trouvé son rythme et l’ensemble des acteurs travaille pour développer notre filière.

Quel bilan pouvez-vous faire sur l’ODG ?
A.W.: La création des 3 commissions a permis d’améliorer l’efficacité dans le but d’avoir des résultats concrets.
La commission certification a engagé un travail de modification du plan de contrôle afin d’améliorer le fonctionnement des commissions organoleptiques. Ce changement a pour objectif de garantir la qualité de l’AOP pour les consommateurs.
La commission promotion œuvre à la promotion du produit. Plusieurs actions ont été mises en place comme la création d’un nouveau dépliant, l’organisation d’un concours avec des bloggeurs, le développement de notre site internet avec des résultats très intéressants (plus de 87 000 connexions en 2013 contre 35 000 en 2012). L’ODG travaille également en collaboration avec une agence presse et ce sont plus de 330 parutions qui ont traité de la Lentille Verte du Puy toutes presses confondues.
La commission technique a été la plus sollicitée afin d’apporter des solutions concrètes aux producteurs. On a multiplié le nombre d’essais par 3 pour expérimenter différents itinéraires techniques. Un fort accent a été mis sur les méthodes alternatives avec des résultats très intéressants. D’autres projets sont en cours d’évaluation mais d’ores et déjà, les producteurs disposent de solutions pour améliorer le rendement.


Comment l’ODG envisage-t-il de redynamiser la production ?
A.W.: Il est vrai que ces 2 dernières années, les conditions météorologiques ont pénalisé le rendement. La production a diminué et des ruptures de stock ont été inévitables. Cependant, afin de stimuler la production, une augmentation de près de 30% a été faite sur le prix payé aux producteurs sur 2 ans. La commission technique a œuvré pour apporter des solutions aux producteurs. La balle est maintenant dans le camp des producteurs. La culture de lentille reste rentable à condition de surveiller les parcelles afin de réaliser les interventions nécessaires. Il faut noter que les producteurs qui suivent les préconisations faites par l’ODG ont souvent des rendements corrects voire très bons. Aujourd’hui, il manque de la production car la demande est bien là. Si la production redémarre, la filière aussi. J’encourage donc tous les producteurs à semer minimum un hectare de plus !

Quels sont les défis que la filière devra relever à l’avenir ?
A. W.: La filière est confrontée à un manque de production depuis 2 années. Face à ce manque, d’autres lentilles font leur apparition dans les linéaires et s’installent à notre place. Il est donc urgent de réagir afin d’augmenter la production. Pour cela, il sera nécessaire de professionnaliser les producteurs pour que la production de Lentille Verte du Puy soit une production à part entière et non plus une culture de diversification. Par cette professionnalisation, nos producteurs pourront tirer un vrai revenu.
De plus, il faut rappeler que nous avons un produit unique et très convoité par les consommateurs que ce soit au niveau national ou même international. La Lentille Verte du Puy est la référence ; rien qu’à titre d’exemple, l’INAO a traité plus de 30 fraudes à l’international en moins de 10 ans et nous trouvons toujours de nombreuses usurpations de notre appellation.
Notre Lentille AOP est donc une vraie chance pour notre département que ce soit en terme d’image mais aussi au niveau économique (près de 15 millions d’euros de chiffres d’affaires générés par an).

Le conseil d’administration a souhaité prolonger votre mandat d’une année. Pourquoi ce choix ?
A. W.: Le conseil d’administration de l’ODG a jugé trop courte la durée de 2 ans. En effet, la prise en main des dossiers peut prendre quelque temps ce qui réduit le temps opérationnel du Président. Cette prolongation me permettra de finaliser les projets en cours et de concrétiser les dernières avancées.
Si l’Assemblée Générale valide cette modification de statuts, il n’y aura donc pas de changement pour cette campagne. Par contre, un nouveau Président producteur sera élu en 2015.


Propos recueillis par Grégory Sauvant

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne