Aller au contenu principal

FDSEA : «La FDSEA nous aide à aborder sereinement un contrôle»

A Auzon, Jean-François Pastourel, associé du Gaec de Carcagnot, a été amené à faire appel aux services de la FDSEA en vue de préparer un contrôle de l'Agence de Services et de Paiement.

Un service efficace qui permet d'aborder le contrôle avec sérénité.

Le samedi 2 août 2014, le Gaec de Carcagnot (Gaec à 4 associés avec cheptel laitier- 60 vaches- et ovin -280 brebis) reçoit un courrier lui annonçant un contrôle de  l'ASP (Agence de Services et de Paiement), contrôle PAC, ICHN et MAE, pour le mardi 5 août.
Les associés avaient donc un peu moins de trois jours pour préparer tous les dossiers et documents nécessaires à ce contrôle ; un délai qui leur semblait somme toute raisonnable. Malheureusement, le week-end ne s'est pas du tout déroulé comme prévu pour ces agriculteurs...

Un imprévu juste avant le contrôle
Samedi soir, le village où réside Jean-François Pastourel a été victime d'une inondation. «Je n'ai donc pas eu le temps de m'occuper des papiers pour le contrôle. Lundi matin, la veille du contrôle, j'ai téléphoné au contrôleur pour lui expliquer ce qu'il m'était arrivé et demander s'il n'était pas possible de repousser le contrôle de quelques jours. Il m'a répondu que cela n'était pas possible» explique l'éleveur. Suite à ce refus, Jean-François Pastourel a décidé de contacter la FDSEA pour les informer de la réaction de l'ASP face à une situation exceptionnelle. La FDSEA lui a alors proposé de l'aider à rassembler tous ses papiers. «J'ai eu Christelle Maître au téléphone. Cette dernière m'a demandé de vérifier si mes parcelles correspondaient bien à ce que j'avais déclaré. Elle a par ailleurs identifié tous les papiers dont j'aurais besoin pendant le contrôle, que ce soit sur les céréales, sur l'ICHN (capacités de stockage de l'exploitation...) et la MAE».
Le lendemain, Jean-François Pastourel était prêt à recevoir l'agent de l'ASP. «Le contrôle s'est bien passé ; les contrôleurs, ils étaient deux, ont passé toute la journée à contrôler les surfaces sur le terrain. En faisant le tour des parcelles, ils ont pu constater que nous avions bien été touchés par une inondation. Les contrôleurs ont alors décidé de me laisser quelques jours supplémentaires pour préparer mes papiers. Ils sont donc revenus  2 jours plus tard» explique-t-il.

Un appui rassurant
Grâce à la FDSEA, Jean-François Pastourel a pu rapidement identifier les documents nécessaires au contrôle. «On sait que l'on va avoir un contrôle, mais on ne nous dit pas quels papiers il faut préparer». Cet appui a aussi contribué à le rassurer. «On sait qu'on a préparé tous les papiers, on est tranquille. C'est un service que je juge utile et si un jour je suis concerné par un autre contrôle (sur d'autres dossiers), je ferai de nouveau appel à la FDSEA pour m'aider».


Propos recueillis par Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Eric pauchon, Denis Chirouze et Adeline Mialon du GIE Fruits rouges des Monts du Velay.
Petits fruits cherchent producteurs
La filière Fruits rouges des Monts du Velay continue à se développer avec plus de 1 125 tonnes de fruits commercialisés en 2020.
Exploitation cunicole de M. et Mme Porte à Valprivas.
Un élevage de lapins à reprendre
Avant de partir en retraite, Jean-Michel et Christine Porte souhaitent transmettre leur élevage de lapins, un atelier de la…
Haie pour protéger des vents.
Des haies pour protéger les cultures des vents dominants
À Espalem, le Gaec de la Méridienne a récemment implanté 500 mètres linéaires de haie aux espèces diversifiées. Témoignage.
Action syndicale FDSEA/JA contre la grande distribution
Premier avertissement auprès de la grande distribution
Le 25 janvier, des représentants de la FDSEA et des JA de Haute-Loire sont allés à la rencontre de la grande distribution au Puy-…
Bard Julien éleveur à Lorlanges (43)
« Un peu plus de fumier et de lisier, c’est une sécurité financière et agronomique"
À Lorlanges, Julien Bard et ses deux associés croient en la production porcine. Ils témoignent de l’intérêt agronomique de faire…
De gauche à droite : Thierry Bouchet, Pierre-Yves Comby et Emmanuel Duban de Cerfrance Haute-Loire.
Pierre-Yves Comby, nouveau directeur de Cerfrance Haute-Loire
Pierre-Yves Comby vient remplacer Emmanuel Duban au poste de directeur de l'association de gestion et de comptabilité.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne