Aller au contenu principal

FCO Sérotype 4 : recommandations sur la vaccination pour les échanges d’animaux

L’extension de la zone réglementée sérotype 4 à l’ensemble de la France impacte les mouvements d’animaux à l’exportation.

Il est recommandé de faire vacciner les broutards contre les sérotypes 8 et 4.

Suite à la multiplication du nombre de cas de sérotype 4 de la FCO en France depuis le 7 novembre 2017 et du fait de l’absence d’expression clinique, la stratégie initiale d’éradication par une vaccination autour des premiers foyers a été abandonnée et l’État a décidé d’étendre la zone réglementée du sérotype 4 à l’ensemble du territoire français.
L’extension de cette zone depuis le 1er janvier 2018 permet de libérer les mouvements à l’intérieur du territoire français quel que soit le type d’animaux.
Elle modifie également les conditions d’échange des bovins notamment vers l’Italie et l’Espagne. Pour information, le sérotype 4 est présent sur la quasi-totalité du territoire italien (hormis une partie du Piémont qui est indemne) et l’extrême sud de l’Espagne.
Le comité local FCO composé des services de l’État, des représentants vétérinaires, des opérateurs commerciaux et des représentants agricoles s’est réuni le mardi 9 janvier 2018 pour faire le point sur la situation.


Recommandations
Voici les recommandations du comité local FCO sur les vaccinations à engager pour faciliter les mouvements d’animaux aux échanges :
• Broutards, continuer à faire vacciner : Il est recommandé de faire vacciner les broutards contre les sérotypes 8 et 4. Cette vaccination permettra aux animaux de rejoindre toutes les zones italiennes au bout de 60 jours après la fin de la vaccination (2 injections à 21 jours d’intervalle). Les doses de vaccin contre le sérotype 4 comme pour le sérotype 8 sont payées par l’État. Les broutards vaccinés uniquement contre le sérotype 8 peuvent rejoindre tout de même une grande majorité du territoire italien 10 jours après la 2ème injection (diminution du délai autorisée par le protocole italien).
• Petits veaux : Les mouvements  vers l’Espagne, pour les petits veaux, sont modifiés. Une vaccination de l’ensemble du troupeau laitier (à partir de l’âge de 3 mois) contre le sérotype 8 et 4 est désormais exigée pour pouvoir «éviter» l’analyse PCR avant le départ vers l’Espagne. En clair, une vaccination «troupeau» FCO sérotype 8 seule n’apporte plus aucune plus-value en termes d’échange avec l’Espagne depuis le 2 janvier. Tous les veaux destinés à l’Espagne doivent subir dorénavant une analyse avant départ (qui devra être négative).
Le protocole de vaccination des mères contre le sérotype 8 reste valable pour pouvoir envoyer des veaux vers l’Italie (sauf vers la zone indemne de 4 citée ci-dessus).
En conclusion, pour les éleveurs laitiers, nous recommandons de faire vacciner en sérotype 8 uniquement les mères dont les veaux sont échangeables vers l’Italie (veaux croisés haut de gamme essentiellement). Il faut prendre contact avec votre vétérinaire pour organiser ces vaccinations.
• Ovins : Les éleveurs qui désirent vacciner eux-mêmes leur cheptel pour les protéger des éventuels problèmes sanitaires doivent se rapprocher de leur vétérinaire pour commander les vaccins sérotype 8 et 4.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Forêt de résineux Haute-Loire
Aléas climatiques : assurez vos forêts
À partir du 16 novembre, les propriétaires forestiers membres du réseau Fransylva pourront assurer leurs parcelles contre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne