Aller au contenu principal

Expérimentations : Anciennes ou modernes, conduites en bio, 15 variétés de blés expérimentées

Visite le 23 juin dernier de la plate-forme d’essais de blés en agriculture biologique, conduite par quatre partenaires, à Polignac.

La visite sur la plate-forme suscite de nombreuses questions des agriculteurs. Ici au milieu des blés populations.

Il faisait très beau jeudi dernier 23 juin, peut-être trop beau pour les agriculteurs retenus par leurs travaux de récolte des fourrages. Néanmoins, la visite de la plate-forme d’essais variétaux conduits en agriculture biologique à Polignac sur une parcelle de M. Vidal de l’EARL de la Ferme du Clouzet, a suscité de nombreuses questions par ceux qui ont pu répondre à l’invitation des quatre partenaires réunis sur ces expérimentations : la Chambre d’agriculture, Haute-Loire Biologique, Celnat et l’Association Céréales Montagne.Cette parcelle située à 750 m d’altitude est divisée en deux pôles : des blés de population et des blés modernes. Ces essais de culture de blés de population sont conduits en expérimentation pour la 2ème année. La finalité du projet est de «travailler sur la filière» comme l’indique Emmanuel Volle de la Chambre d’agriculture. «C’est de développer une production de céréales viable en agriculture biologique à partir de populations paysannes de céréales à des fins de consommation humaine et animale en Haute-Loire». Cette plate-forme locale va permettre d’identifier les blés les plus adaptés à nos pratiques, à nos altitudes, et ce en matière de rendement, de résistance aux maladies, au froid, de concurence avec les adventices…


Variétés anciennes…

Grégory Arbogast est agriculteur à Vieille-Brioude et fait partie du groupe «céréales de population» d’une vingtaine d’adhérents à Haute-Loire Biologique. Ce groupe se retrouve autour d’échanges d’expériences sur des variétés anciennes de céréales, en plein champ ou sur des parcelles d’expérimentation ; des échanges en matériels, en entraide et de points de vue. Grégory Arbogast présentait ce jeudi le pôle «blés de populations» aux visiteurs. Cet essai compte neuf variétés parmi «les plus jolies en culture, et les plus cultivées sur notre région». Ce sont en effet des variétés de diverses origines comme leur nom l’indique parfois (Rouge Alsace, Blé de Langogne, Rouge de Bordeaux, Fushweisen, Epweisen, Sarry Bugda…) ou non… mais toutes multipliées en Haute-Loire. Conduites pour la 2ème année, dans des conditions extrêmes de sécheresse en 2015 et de froid et humidité cette année, donc très différentes il est difficile aujourd’hui d’en ressortir quelques enseignements. Grégory Arbogast pense qu’il faut attendre 5 ans pour avoir quelques résultats probants. Il explique que cette plate-forme permet d’aller plus loin que les expérimentations menées par chacun sur leur exploitation. Le protocole mis en place va en effet permettre «la diffusion de résultats fiables et neutres» qui serviront à l’ensemble des agriculteurs en agriculture biologique mais pas seulement.


Et blés modernes

Sur cette même parcelle, 5 blés modernes (Athlon, Lukulus, Lennox, Renan et Skerzzo) sont aussi testés sur leur sensibilité aux maladies, leur précocité et leur résistance au froid.  Avec l’oeil et les connaissances des techniciens, les visiteurs ont pu noter les performances de chacune des variétés et ses points faibles avec bien sûr la réserve qui s’impose après seulement 2 années d’expérimentation. et des conditions climatiques particulières. Il faut donc attendre la moisson pour un bilan 2016 et encore au moins trois autres années pour tirer les premiers enseignements significatifs. À suivre…

Suzanne Marion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Rendez vous en Terrain JA au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont pour l'installation de Adrien Riocreux.
Rendez-vous en terrain JA sur une exploitation mixte, chèvres et vaches, tournée vers l'avenir
Dans le cadre de leurs Rendez-vous en Terrain JA, les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire ont mis en avant l'installation d'Adrien…
Eric pauchon, Denis Chirouze et Adeline Mialon du GIE Fruits rouges des Monts du Velay.
Petits fruits cherchent producteurs
La filière Fruits rouges des Monts du Velay continue à se développer avec plus de 1 125 tonnes de fruits commercialisés en 2020.
Laine de BMC et de Noire du Velay.
Tricolor, un collectif pour développer une filière lainière à haute valeur ajoutée
Alors que la filière lainière est en difficultés depuis plusieurs années, un collectif “Tricolor“ est en cours de création pour…
Robot distributeur d'alimentation sur vaches laitières au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont.
Le robot distributeur d'alimentation, un ouvrier à temps plein
Au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont, les associés ont opté pour une alimentation robotisée plutôt qu'un robot de traite.
Exploitation cunicole de M. et Mme Porte à Valprivas.
Un élevage de lapins à reprendre
Avant de partir en retraite, Jean-Michel et Christine Porte souhaitent transmettre leur élevage de lapins, un atelier de la…
Yannick Fialip, président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire et administrateur FNSEA
Réorienter l'aide sociale vers l'alimentation
Interview de Yannick Fialip, président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire et administrateur FNSEA
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne