Aller au contenu principal

Étude : Mieux connaître nos marchés locaux pour mieux commercialiser nos produits

9 étudiants de l’Institut Supérieur d’Agriculture Rhône-Alpes à Lyon se penchent sur 4 marchés municipaux hebdomadaires en Haute-Loire.

Le marché du Plot du samedi, lieu d’échanges et de vie.

Du 15 mars à mi mai, 9 étudiants de  l’Institut Supérieur d’Agriculture Rhône Alpes à Lyon vont étudier 4 marchés municipaux de produits locaux en Haute-Loire. Avec l’appui des mairies concernées, des producteurs, du Comité de promotion de Haute-Loire, ils devront en tirer des pistes d’amélioration. Ce travail bénéficie du soutien du Département et de la coopération Leader entre les 3 pays (Lafayette, le Velay et la Jeune Loire).

Des municipalités engagées
Les  4 marchés test sont ceux de Costaros, Saugues, Yssingeaux et Le Puy. Ils ont été choisis car ils ont tous un fonctionnement bien particulier. Ils sont ruraux ou urbains. Les municipalités ont, en cours ou en projet, un programme de modernisation, de revitalisation ou d’aménagement du centre bourg. Ces marchés sont indispensables à la vie économique et sociale du village et du «pays».
Pour M. Devèze de la mairie du Puy « nous devons privilégier la qualité et la diversité des produits et faciliter l’accès aux consommateurs en période de forte affluence en été ».
« En moyenne Costaros est traversé chaque jour par 9 000 véhicules et plus de 25 000 en été, comment retenir le maximum de personnes pour notre marché du lundi ? » telle est la question que se pose M. Gibert de la mairie de Costaros.
Pour Mme Valentin, maraîchère à Yssingeaux : « on aimerait avoir plus de monde hors été. La mairie a engagé de gros travaux d’aménagement du centre ville qui va être plus accueillant. On a de bons produits et de bons producteurs». Mais pour elle se pose la question de «comment encore mieux les mettre en valeur ? ».
Enfin pour M. Cellier de la mairie de Saugues « nous avons en cours une étude sur la revitalisation du bourg. Notre marché du vendredi en centre ville attire énormément de monde. Il est un lien nécessaire entre les habitants de Saugues, des villages du canton et en été des touristes sur le chemin de Compostelle ».

Les marchés, lieux de commerce et de vie
Tradition séculaire de nos campagnes françaises, les marchés alimentaires de proximité jouent un rôle économique, social et culturel de première importance en Haute-Loire. En premier lieu, le marché permet de faire l’inventaire de l’offre en produits alimentaires locaux. Issu d’un terroir, on ne vend pas partout les mêmes choses sur un marché. Cette organisation spécifique de l’offre, souvent assurée par les municipalités qui disposent du droit de place, joue un rôle essentiel sur l’économie d’un territoire.
C’est le lieu où les producteurs écoulent leurs marchandises par une relation directe avec les consommateurs. Cet échange économique permet de renouer également un lien social entre le monde urbain et le milieu rural mais également au sein des populations rurales. Lieu de rencontres et d’échanges, la réunion des marchandises et des hommes permet de faire circuler les informations. La fréquentation renouvelée des marchés par les jeunes générations montre également que cette institution revêt également un rôle patrimonial. L’animation autour d’un marché renforce son attractivité aussi bien pour les fournisseurs que pour les clients.

9 étudiants rencontrent les acteurs des 4 marchés
Dans le cadre de leur étude donc, ces jeunes en formation sur Lyon s’intéressent au développement local et à l’économie des zones rurales. Dans leur cursus universitaire, ils ont choisi la Haute-Loire pour cette analyse des marchés des produits locaux. Ils seront épaulés par M. Godet et Mme Vandenbroucke, enseignants chercheurs et par un comité de pilotage composé d’élus municipaux et professionnels, des techniciens de la chambre d’agriculture et des animateurs des programmes Leader de nos 3 pays.


Marc  MARTIN,

Chambre d’Agriculture

Comité de promotion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Jean-Luc Chauvel aux côtés d’Hugues Pichard, qui vient de lui succéder à la présidence de Races de France.
La génétique au service de l’économie des territoires
Avant de passer la main, Jean-Luc Chauvel, président de l’organisme de sélection races ovines des Massif (Rom Sélection), est…
Paysage rural près de St Paulien avecparcelles labourées.
La future PAC s’écrit à deux plumes, européenne et nationale
Les membres des Bureaux FDSEA et JA de Haute-Loire étaient réunis la semaine dernière pour une présentation des grandes lignes de…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
«L’agriculture, un métier qui fait vivre des hommes et des femmes…»
La présidente des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire, Laurine Rousset, analyse à chaud les propos du Ministre de l’Agriculture…
Julien Denormandie Ministre de l'Agriculture
« J’appelle les agriculteurs à prendre part massivement au recensement agricole »
Une nouvelle campagne de recensement agricole va démarrer le 1er octobre. Interrogé par Agra Presse et un pool de journalistes de…
Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne