Aller au contenu principal

Entre une pile de papiers et un logiciel en ligne, son choix est fait !

Pratique et facile d’utilisation, le logiciel en ligne Mes P@rcelles vous aide à gérer plus facilement votre exploitation. Un utilisateur, Michaël Chabrier, témoigne.

Michaël Chabrier utilise ce logiciel depuis 2014.

A Saint Privat du Dragon,  Michaël Chabrier installé en individuel sur l’Earl du Chalet utilise le logiciel Mes P@rcelles depuis 2014. À l’époque, il était installé avec sa mère sur un Gaec laitier de 120 ha et de 60 vaches laitières traites par un robot depuis 2011. En janvier 2017, lorsque Michaël crée son Earl, il décide d’abandonner le lait pour se lancer dans l’engraissement d’animaux avec la coopérative du Mézenc. «Lorsqu’on est tout seul sur une exploitation, un robot devient  lourd à gérer. Certes, on ne fait plus la traite, mais il y a beaucoup de surveillance et cela nécessite beaucoup de présence. J’ai 3 jeunes enfants et si j’étais resté en lait, je crois que je n’aurais pas pu profiter d’eux. La baisse des cours du lait contribue aussi à expliquer ce choix» explique-t-il.
Si Michaël n’a pas souhaité garder son robot de traite, il a par contre conservé son logiciel Mes P@rcelles, un outil dont il ne se passerait pas !

Fonctionnel et accessible
Avant Mes P@rcelles, ce jeune éleveur utilisait déjà un autre logiciel qui, sans le nommer était plus coûteux et ne lui donnait pas entière satisfaction. Passionné d’informatique, il a appris l’existence  de Mes p@rcelles sur internet. Intéressé, il a alors contacté la Chambre d’agriculture de Haute-Loire qui propose cet outil.
«Au départ, j’ai suivi une formation puis j’ai vite appris à l’utiliser seul. Il est pratique, fonctionnel, facile d’utilisation et accessible à tous» précise-t-il.
Après avoir saisi toutes ses parcelles sur la cartographie du logiciel à partir de Télépac avec l’aide de la Chambre d’agriculture, Michaël s’est mis à noter toutes les interventions réalisées sur chacune de ses parcelles : labour, semis, récoltes, engrais, herbicides, semences, épandages de fumures organiques...
«Je fais en sorte de rentrer un maximum de données qui vont jusqu’au matériel utilisé pour réaliser le semis ou encore le temps passé lors des récoltes, le prix des intrants, les résultats d’analyse de sols.... Et je procède ainsi lors de chaque campagne car plus on alimente le logiciel en données, plus il nous apporte des informations».

En cas de contrôle : moins de stress
Grâce à Mes P@rcelles, Michaël réalise ses assolements un an à l’avance, ce qui lui permet d’anticiper ses achats d’engrais et de semences et ainsi de bénéficier de tarifs plus avantageux.
«Mes P@rcelles me permet de disposer d’un registre phytosanitaire à jour. “Il vérifie les anomalies et génère des alertes pour m’informer».
Les contrôles sur la ferme sont plus facile à gérer. «En 2016, j’ai eu un contrôle sur les phytosanitaires et grâce au logiciel, j’ai pu fournir au contrôleur la liste des stocks de produits au litre près ! Autant vous dire qu’il a été agréablement surpris».
Son Gaec étant en installation classée, Michaël tient aussi à jour son cahier d’épandage sur Mes P@rcelles. «Les données sont faciles à saisir et lorsque je fais un apport d’engrais, le logiciel me fournit le bilan azoté par parcelle, on sait ainsi ce qui nous reste à apporter en vue d’obtenir le rendement souhaité».
Avec Mes P@rcelles, la déclaration PAC devient une simple formalité. Il lui suffit de transférer les données enregistrées dans Mes P@rcelles vers Télépac. 
«L’avantage avec cet outil c’est qu’on peut consulter toutes les données de son exploitation instantanément et de n’importe quel lieu à partir du moment où l’on  dispose d’une connexion internet». Convaincu que l’informatique c’est l’avenir, entre une pile de papiers et de dossiers qui s’entassent sur son bureau et un logiciel à consulter sur l’ordinateur, Michaël a choisi !
En tant que féru utilisateur, ce jeune agriculteur formule quelques attentes à l’égard de Mes P@rcelles : «J’aimerai avoir la possibilité de transférer les données cartographiques du logiciel sur le GPS de mon tracteur ; cela me permettrait de travailler avec encore plus de précision. Ce serait intéressant que le logiciel prenne en compte la qualité des sols de manière à pouvoir moduler les doses de semis».

Un logiciel en ligne pour disposer d’une vision d’ensemble des pratiques de l’exploitation

Mes P@rcelles est un logiciel en ligne qui permet le stockage des données de l’exploitation sur un serveur sécurisé.
En Haute-Loire, cet outil développé par la Chambre d’agriculture rassemble à ce jour 120 abonnés, chiffre qui devrait atteindre les 150 abonnés d’ici fin 2018.
Marie Laure Bailhe, référente Mes P@rcelles à la Chambre d’agriculture, détaille toutes ses fonctionnalités : “Mes P@rcelles” permet de réaliser des enregistrements réglementaires comme la déclaration PAC, de réaliser et tenir à jour le registre phytosanitaire, le cahier d’épandage, le carnet de pâturage (en zone MAE) ainsi que le prévisionnel de fumure (en zone vulnérable).
«Tout agriculteur est tenu de remplir un registre phytosanitaire ; Mes P@rcelles facilite le travail des agriculteurs en la matière grâce à sa base phyto qui est mise à jour chaque semaine.
Mes P@rcelles permet de réaliser le cahier d’épandage, obligatoire pour les exploitations situées en installations classées. Il calcule automatiquement les zones épandables, les doses d’azote apportées ou à apporter dans le cadre du prévisionnel de fumure, un document obligatoire en zone vulnérable» explique la référente.
Outre ces enregistrements réglementaires, les agriculteurs peuvent également utiliser ce logiciel pour préparer leur assolement à l’avance. «L’agriculteur a la possibilité de simuler un prochain assolement, peut obtenir l’historique des rotations et calculer les coûts des cultures (engrais, phyto, mécanisation à l’hectare...).
Pratique, complet, facile d’utilisation, personnalisable, mis à jour automatiquement et évolutif, Mes P@rcelles permet d’avoir une vision d’ensemble des pratiques de l’exploitation».
Ce logiciel, qui nécessite un abonnement annuel de 240 €HT, donne la possibilité à l’ensemble des associés d’un Gaec ou Earl d’accéder aux données à partir de plusieurs ordinateurs. Il est également possible de travailler en déconnexion (internet) en effectuant la saisie sur un smartphone. “la Ch. d'Agriculture assure la mise en route du logiciel via des formations collectives (40€ pour 2 jours non consécutifs) et propose un accompagnement à travers des formations de perfectionnement annuelles, l'aide au transfert au moment de la PAC et des dépannages au besoin."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Les Assises du Lait se tiennent les 1er et 2 décembre en Vendée.
Un prix du lait toujours trop bas, mais des éleveurs qui réfléchissent à l'avenir
Lait La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA de Haute-Loire se sont réunis le 19 novembre dernier pour préparer les…
Des outils pour apprendre à communiquer positivement
Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour…
Troupeau d'aubracs au pâturage
Tout savoir sur la contractualisation en bovins viande le 10 décembre
Tous les producteurs du département sont invités à participer à une réunion d'information sur la mise en œuvre de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne