Aller au contenu principal

En vidéo : les ovinpiades départementales

Jeudi 17 novembre avait lieu au Lycée agricole de Brioude-Bonnefont, les Ovinpiades des jeunes bergers au niveau départemental. A découvrir en images...

Le parage, une épreuve pratique redoutée par les candidats.

Élèves au Lycée agricole de Brioude-Bonnefont, en 2nde, 1ère ou Terminale, ils étaient 15 à s’affronter dans le challenge des Ovinpiades, ce jeudi 17 novembre sur la ferme du Lycée à Fontanes lieu-dit Chariol. Cette année, aucun jeune des Lycées agricoles d’Yssingeaux ou du Puy ne s’est inscrit pour cette édition 2016.Pour encadrer et juger ces candidats, 2 agriculteurs Thierry Cubizolles et Jean-Pierre Freyssinier, et 2 techniciens Christian Pantel pour l’APIV et Pascal Blin de Copagno. Rappelons que ce concours est à l’initiative de la Fédération départementale ovine avec l’appui du Lycée agricole de Bonnefont qui accueille les jeunes sous la houlette du Directeur de l’exploitation Jérémy Pastourel.


Des jeunes motivés

Les 15 jeunes se sont affrontés durant la journée sur 5 épreuves techniques ou théoriques : tri de brebis, évaluation d'état de santé des brebis, évaluation d'état corporel des brebis, parage des onglons, et épreuve de génétique. Motivés, les jeunes font de leur mieux pour obtenir une bonne note sur chacune des épreuves. Le parage des onglons, une technique qui demande un peu de pratique, semblait être l’épreuve la plus redoutée par les participants, à l’instar de Théo et Maxime actuellement en 2nde générale qui n’ont aucune expérience avec des moutons et qui appréhendaient un peu le moment de se retrouver avec les outils en main.Et on les comprend. Très pris par leur formation, ils n’ont pas eu beaucoup de temps pour préparer ces ovinpiades ; pour certains une révision de dernière minute le jour précédent, et pour les plus chanceux quelques travaux pratiques en amont voire une expérience en stage ou sur l’exploitation familiale.Jury depuis plusieurs années, Jean-Pierre Freyssinier reconnaît ce manque de préparation pour les jeunes qui pour lui «n’ont pas assez de pratique». Néanmoins, les candidats font preuve d’une réelle motivation, «ils ont envie de bien faire» et c’est peut-être cela l’essentiel pour faire d’eux de bons éleveurs.Beaucoup d’entre eux se destinent à être agriculteur ou agricultrice un jour, mais peu voire aucun en production ovine. Marie en 1ère CGEA (Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole) option PA (Production animale) est curieuse et a donc choisi de «faire un stage en mouton», une découverte pour cette jeune fille qui ne ferme pas totalement la porte à cette production même si elle est plus attirée par les bovins.Sous l’oeil exercé du jury, les 15 jeunes engagés dans ce concours ont passé les épreuves les unes après les autres, dans un climat très détendu où les professionnels ne manquaient jamais d’apporter conseils et encouragements. Et de l’avis de tous, les Ovinpiades sont pour les jeunes une belle expérience et une occasion d’engranger des connaissances sur la production ovine.À l’issue de la journée, le jury s’est réuni pour établir le classement. Les 8 premiers candidats sont sélectionnés pour aller défendre leur place en Finale Régionale. L’ultime étape se déroulera ensuite au SIA à Paris ; les meilleurs bergers s’affronteront dans le cadre de la Finale Nationale. Souhaitons un long et beau parcours à ces jeunes.

Suzanne Marion

8 jeunes ont été sélectionnés pour les Ovinpiades régionales :

Romain Layes

Pierre Gonin

Marie Brugeyroux

Pierre Chapel

Joffrey Cayre

Théo Alibert

Marie Boussit

Quentin Noel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne