Aller au contenu principal

En vidéo : La Miss Montbéliarde 2016 est ... Istamoise !

Dimanche 20 mars à la Halle du Chomeil à Saint Paulien, Istamoise n'a pas seulement remporté le titre de Miss Montbéliarde 2016 mais aussi le challenge précocité et la meilleure mamelle.

Dimanche 20 mars, 51 primipares montbéliardes de Haute-Loire ont tenté de remporter le titre de Miss Montbéliarde 2016 à St Paulien. Ce concours créé en 1999 remporte toujours autant de succès avec des spectateurs toujours plus nombreux venus admirer et encourager les plus belles vaches de la race montbéliarde.Soigneusement préparées, lavées, brossées, pailletées et la queue crêpée  pour certaines, les vaches ont défilé durant toute l’après-midi devant le juge, Gaëtan Laprevote, éleveur en Haute-Saône. A l’issue des sélections successives c’est Istamoise du Gaec Castanet, à St Arcons de Barges, qui a remporté le titre de miss montbéliarde 2016. Toutefois cette année, la miss a littéralement dominé le concours puisqu’elle a aussi remporté le challenge précocité et la meilleure mamelle !

«Si c’était une fille, j’en tomberais amoureux !»

«Elle a tout !» a souligné le juge en parlant de la Miss 2016 «la solidité, le dos, le bassin bien établi, la mamelle, l’équilibre, la qualité des aplombs... Et si c’était une fille, j’en tomberais amoureux !» a-t-il lancé avec passion.Istamoise était entourée de ses quatre dauphines : Isora (1ère dauphine)  du Gaec Elevage Negron à Bains, Impala (2e dauphine) du Gaec du Pivert à St Pal en Chalencon, Idylle (3e dauphine),  d’André Eymard à Sanssac L’Eglise, Imy (4e dauphine), du Gaec des Lilas Blancs à St Martin de Fugères.Même si les agriculteurs se sont plongés le temps d’une journée dans une ambiance festive, la crise agricole ne les avait pas vraiment quittés. Les responsables et élus présents n’ont d’ailleurs pas manqué d’évoquer ce sujet. «On ne peut plus continuer dans un système ultra-libéral. Les prix diminuent sans cesse, on est au bout du bout. Nous devons retrouver une forme de régulation et de réglementation» a indiqué le président de la Chambre d’agriculture, Laurent Duplomb sous le regard compréhensif des élus présents. «Quelle profession accepterait de travailler et de perdre de l’argent ? Aucune. Il faut arrêter de croire que le producteur est la variable d’ajustement» a souligné le député Jean-Pierre Vigier.Ce concours départemental est toutefois porteur d’un véritable message d’espoir pour l’avenir ; «quand on voit ces vaches, on peut croire en l’avenir de l’agriculture et de la Montbéliarde» a indiqué le juge durant les sélections. Le concours de jeunes meneurs (entre 10 et 18 ans) organisé le matin et le défilé de l’avenir l’après-midi montrent d’autre part que la relève est là.

Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne