Aller au contenu principal

Lait
En 20 ans, l'élevage laitier s'est profondément restructuré en Haute-Loire

La Chambre d’Agriculture vous propose les chiffres clés, issus du recensement agricole 2011, et les faits marquants de l’évolution de la production laitière en Haute-Loire ces dernières années. Avec 2100 exploitations ayant une référence laitière sur le département, on constate une accélération de la concentration de la production.Et pour demain, des pistes de travail se dessinent.

Depuis l’an 2000, un tiers des exploitations laitières de Haute-Loire a disparu. Fin 2011, les quelques 2 000 exploitations laitières livrent en moyenne 188 000 litres de lait. En 2000, les 3 250 exploitations livraient chacune 112 000 litres.
Les exploitations se sont agrandies et spécialisées. En 1995, les exploitations laitières de moins de 100 000 litres représentaient les 2 tiers des exploitations et détenaient le tiers du quota lait du département. En 2011, elles ne représentent plus que une exploitation sur quatre et détiennent moins de10 % du quota.
En 2011, sur les 2 100 exploitations qui ont une référence laitière, 40 % du lait est détenu par 1 300 exploitations individuelles, 790 exploitations en sociétés (dont 70 % de Gaec) détenant 60 % du quota.

La concentration de la production s’accélère
En 2011 plus d’une exploitation sur trois produit plus de 200 000 litres de lait. Ces 750 exploitations détiennent 60 % du quota. En 1995, elles ne représentaient que 7 % des exploitations et 21 % du quota.
La concentration de la production laitière s’accélère. En 2011, les 136 exploitations de plus de 400 000 litres représentent presque 20 % de la référence pour seulement 6 % des exploitations. En 2004, elles n’étaient que 40 avec 5 % de la référence lait.

Sur l’ensemble du territoire Haute-Loire
La Haute-Loire est un département d’Auvergne à forte densité laitière.
Les exploitations laitières sont présentes sur toutes les petites régions agricoles de Haute-Loire avec de fortes différences entre cantons. Elles valorisent les surfaces fourragères et sont essentielles à l’économie locale.
Les 4 cantons où les producteurs de lait sont les plus nombreux sont Saugues (159), Pradelles (136), Loudes (124) et Langeac (108).

La Hte-Loire a un quota de près de 400 millions de litres de lait

L’arrivée des quotas en 1984 a stoppé l’évolution de notre production laitière dont les volumes étaient en progression constante. La Haute-Loire passait d’un département d’élevage de veaux de boucherie fermiers à un département laitier avec des exploitations spécialisées livrant leur lait aux laiteries.
Quotas laitiers obligent, entre 1989 et 2009 les ventes de lait de la ferme Haute-Loire ont stagné avec une moyenne annuelle de 365 millions de litres. Pendant cette période les quotas ont changé de mains et les exploitations, de moins en moins nombreuses, se sont agrandies.
Depuis 2009, les volumes de lait livrés à une laiterie augmentent comme augmente le prix  payé au producteur !
En 2010, le quota laitier du département est de 392 millions de litres de lait.
Sur l’année 2011, les livraisons de lait devraient atteindre 378 millions de litres, battant ainsi le record datant de 1987 !

Prix : de la stabilité à la volatilité

Ces 10 dernières années, le prix moyen du lait payé au producteur est de 0,30 euro le litre.
Entre 2002 et 2008 la tendance était à la baisse avec un seuil de prix de 0,28 euro en 2009.
Depuis les prix sont à la hausse. Le prix moyen payé au producteur est de 0,34 euro le litre sur les 10 premiers mois de 2011.
Depuis 2008 les prix sont volatiles (baisses et hausses rapides et fortes).
Les agriculteurs adaptent rapidement leur production au prix. La production augmente si les prix augmentent et baisse quand les prix baissent.

Dossier réalisé par des techniciens Chambre d’Agriculture : Régine Tendille, Patrice Mounier, Marc Martin.

Sources : DDT43, Chambre d’agriculture, Haute-Loire Conseil Élevage

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Forêt de résineux Haute-Loire
Aléas climatiques : assurez vos forêts
À partir du 16 novembre, les propriétaires forestiers membres du réseau Fransylva pourront assurer leurs parcelles contre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne