Aller au contenu principal

MSA Auvergne
Elus MSA, la force d'un réseau

Le 26 novembre, la MSA Auvergne tenait son Assemblée générale à la Grande Halle à Cournon. Fonctionnement, services et prévention étaient au menu de ce rendez-vous annuel.  

Autour de Philippe Panel, président de la MSA Auvergne : Jean Marie Passarieu, directeur général, Régine Marchal-Nguyen, directrice régionale adjointe de la DRAFF et Claude Roche, 1er vice-président de la MSA Auvergne.

Pas de surprise, en 2020 la MSA Auvergne a été aussi sous le joug de la crise sanitaire, contrainte de réduire ses rencontres et ses échanges sur le terrain mais suffisamment structurée sur ses quatre départements pour qu’il n’y ait aucune rupture de droits pour les assurés. " Nous avons tout mis en œuvre pour respecter nos missions, maintenir du service aux adhérents et répondre aux mesures nationales liées au Covid-19 : services en ligne, mesures dérogatoires pour le recouvrement des cotisations, participation à la vaccination… " a expliqué en ouverture de l’assemblée générale le président, Philippe Panel. Ainsi, malgré un contexte difficile, les 800 élus MSA du territoire auvergnat ont continué à mener des actions auprès de leurs ressortissants, soulignant ainsi le rôle et les missions qui leurs sont imparties. " L’élu est un relais pour faire le lien entre le terrain et la MSA, il participe aux projets locaux à travers un tandem élu/salarié, il est aussi porte-parole de la MSA en défendant ses intérêts auprès des pouvoirs publics et il est enfin force de propositions et d’innovations pour répondre aux préoccupations des territoires " rappelle Claude Roche, 1er vice-président de la MSA Auvergne.

Pour cela, les élus disposent de trois outils opérationnels : la commission vie mutualiste, les comités départementaux et les échelons locaux. Ils bénéficient également d’outils de communication et d’aide à la fonction comme la lettre des élus, l’annuaire ou le livret de l’élu. Dans un souci de modernité, une newsletter leur sera destinée régulièrement dès janvier prochain. Ils pourront également bénéficier des commodités d’une application (courant 2022) et de la création d’un espace d’information à distance réservé aux élus.

La formation au cœur des actions

En 2020 et 2021 différentes actions ont donc été conduites par les représentants de la MSA Auvergne. Parmi celles-ci : la mise en place de dispositifs de soutien face à la problématique des rats taupiers, un diagnostic pour le développement d’une Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) sur le territoire Sancy-Saint-Ours-Orcines, des remises de prix des Appels à Projets jeunes, la participation à diverses chartes.

La dynamique devrait se poursuivre en 2022 avec, notamment, une offre de formations sur la manipulation et la contention des bovins (en partenariat avec une Cuma), sur l’utilisation de la tronçonneuse en toute sécurité et sur la prévention des accidents de tracteurs. Des ateliers numériques et services en ligne MSA devraient également voir le jour ainsi que des ateliers retraite et transmission de son exploitation. " Autant de projets dont la concrétisation et la réussite dépendront de votre implication à tous " a adressé Claude Roche à ses collègues élus. 

Des services renforcés

Dans le prolongement de ses missions, la MSA continue de développer une offre de services pour répondre aux besoins de la population en termes de services à la personne, services aux professionnels, prévention santé et accompagnement social. Plusieurs associations œuvrent ainsi sur le territoire auvergnat en faveur de l’action éducative en milieu ouvert, de l’insertion et de l’emploi, la formation, la santé pour les seniors, la télé-sécurité et l’aide à domicile. " La force de la MSA Auvergne réside dans son réseau de délégués, sa présence sur les territoires avec de nombreuses initiatives locales, son offre de services diversifiées à destination de toute la population " a conclu le président Panel.

 

Zoom sur...

"Retraites agricoles", par André Chassaigne

André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme (Gauche démocrate et républicaine) et Père de la loi éponyme sur la revalorisation des retraites agricoles - entrée en vigueur le 1er novembre dernier- était l’invité de la MSA Auvergne. Il est revenu sur son action portée de longue haleine auprès du gouvernement pour obtenir une revalorisation des retraites agricoles de 75% à 85% du Smic. " C’est une victoire collective " a-t-il tenu à souligner avant de reconnaître que " le vote des parlementaires à l’unanimité restera pour moi la plus grande des fiertés ! ". André Chassaigne s’est également exprimé sur sa deuxième proposition de loi votée aussi à l’unanimité en juin à l’Assemblé Nationale, visant à augmenter la pension des conjoints et des aidants familiaux. " Elle sera soumise au vote du Sénat le 9 décembre prochain. La majorité des sénateurs y étant favorables, elle sera donc applicable dès le 1er janvier 2022 " a-t-il annoncé. Cette revalorisation concernera 214 000 bénéficiaires dont 67% de femmes et 33% d’hommes. " Cela représentera une augmentation moyenne de 100€/mois pour les conjointes collaboratrices qui ont été sous ce statut durant toute leur carrière (…) L’objectif de la loi est d’obtenir une retraite décente pour les femmes qui ont beaucoup trimé sur les exploitations… " s’est exprimé André Chassaigne. Le Député a par ailleurs salué la MSA " qui a joué un rôle extraordinaire pour faire en sorte que la revalorisation des retraites des agriculteurs puisse s’appliquer deux mois en avance ", soit le 1er novembre 2021. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Agriculteurs, candidats et élus locaux ont participé en nombre à ce temps d'échange au Gaec de la Petite Croix
Le grand oral de trois candidates
Le 27 mai, la FDSEA et les JA de Haute-Loire ont rencontré les candidats de la 1ère circonscription sur le Gaec de la Petite…
Les anciens exploitants ont participé en nombre à l'assemblée générale de la section.
Les anciens exploitants toujours mobilisés !
Le 7 juin, les membres de la Section Départementale des Anciens Exploitants de la FDSEA de Haute-Loire (SDAE 43) se sont réunis à…
Yannick Salgues avec Nathan et les représentants de la FDSEA et des JA tout près de l'antenne relais que l'on aperçoit à gauche.
L'avertissement de la FDSEA et des JA
Alors que la justice a ordonné la suspension provisoire de l'antenne relais, 17 jours après elle était encore en fonctionnement.…
Le Fin Gras du Mézenc a attiré les foules de visiteurs ce dimanche à St Front.
Affluence autour du Fin Gras du Mézenc à Saint-Front
La fin de la saison de commercialisation de l'AOP Fin Gras du Mézenc a été célébrée en beauté le dimanche 5 juin à Saint-Front.…
Les 7 candidats qui ont répondu à l’invitation de la FDSEA et des JA le 3 juin à Saugues.
Problématiques agricoles : les candidats de la 2ème circonscription à l'épreuve
Le 3 juin c'était au tour des candidats de la 2ème circonscription de présenter leurs programmes et ambitions pour l'agriculture…
Le 26 janvier dernier, à l'appel de la FRSEA Auvergne Rhône-Alpes, la mobilisation s'est organisée à  Clermont-Ferrand en soutien aux producteurs de Coopal dont les contrats de productions sont bafoués  par leur opérateur SLVA, filiale de Terra Lacta.
SLVA joue la montre, 300 producteurs de lait menacés
De nouveaux rebondissements dans l'affaire qui oppose la coopérative laitière des Monts d’Auvergne à Coopal.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne