Aller au contenu principal

Electricité
Electricité : des aides pour les entreprises

 Les entreprises peuvent prétendre à des aides pour passer cette période difficile. Tour d’horizon des aides disponibles.

Le Gouvernement a mis en place différents dispositifs d’aide dont  le bouclier tarifaire pour les compteurs électriques d’une puissance  inférieure à 36 kVA.

Pour soutenir les entreprises touchées par la hausse des prix de l’énergie, le Gouvernement a mis en place différents dispositifs d’aides. Ces aides ainsi que leurs modalités diffèrent selon la taille de l’entreprise et les difficultés qu’elle rencontre.

Bouclier tarifaire pour P≥36 kVA
Le bouclier tarifaire limite la hausse des prix de l’électricité à 15% à partir du 1er février au lieu des 120% annoncés.
Les conditions d’éligibilité de l’aide :
- Moins de 10 salariés,
- Chiffres d’affaires inférieur à 2 millions d’euros,
- Compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA.
Démarches à réaliser pour en bénéficier : la démarche à réaliser est de compléter et transmettre à votre fournisseur d’électricité l’attestation d’éligibilité au dispositif à retrouver en suivant le lien : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/tpe-pme-aides-hausse-prix-energie#

Garantie de prix à 280€/MWh pour les TPE
Cette aide est accessible aux TPE (moins de 10 salariés) qui ont renouvelé leur contrat de fourniture d’électricité au second semestre 2022 et qui ne bénéficient pas du tarif de vente réglementé.
Pour bénéficier de ce tarif, vous devez remplir un formulaire indiquant que vous souhaitez une renégociation de votre contrat d’électricité et l’envoyer à votre fournisseur d’électricité à retrouver en suivant le lien : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/tpe-pme-aides-hausse-prix-energie#

Amortisseur d’électricité pour P≤36 kVA
L’amortisseur de l’électricité est entré en vigueur le 1er janvier 2023, par exemple si vous avez un prix unitaire de la part énergie de 350 €/MWh, l’amortisseur permet de prendre en charge environ 20 % de votre facture totale d’électricité.
Les conditions d’éligibilité de l’aide sont :
- Si vous êtes une TPE ou une PME de moins de 250 salariés,
- Si votre entreprise n’est pas éligible au bouclier tarifaire,
- Si votre compteur électrique est à une puissance supérieure à 36 kVA.
Démarches à réaliser pour en bénéficier : la démarche à réaliser est de compléter et transmettre à votre fournisseur d’électricité l’attestation d’éligibilité au dispositif à retrouver en suivant le lien : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/tpe-pme-aides-hausse-prix-energie#
L’aide sera ensuite directement intégrée dans votre facture d’électricité.

Guichet d’aide au paiement des factures d’électricité et de gaz
Le guichet d’aide peut être demandé si votre entreprise est une TPE ou une PME éligible au dispositif de l’amortisseur électricité et qui remplirait après prise en compte du bénéfice de l’amortisseur électricité, les critères d’éligibilité ci-après :
- Les dépenses d’énergie représentent 3% du chiffre d’affaires de votre entreprise en 2021 sur la période choisie,
- Votre facture d’électricité, avant réduction perçue via l’amortisseur électricité, doit avoir connu une hausse de plus de 50% par rapport au prix moyen payé en 2021.
Pour effectuer une simulation d’éligibilité et demander cette aide rendez-vous sur le site impots.gouv.fr En cas de question, un numéro de téléphone est mis à disposition : 0806 000 245 (service gratuit + prix de l’appel).

 

 

Pour tout renseignement, contactez Florent Gagne, conseiller énergies
renouvelables à la Chambre d’agriculture
de Haute-Loire
au 06 08 82 08 95.

 

Zoom sur...
Économie d’électricité : des solutions
Avant tout il convient de réduire vos consommations d’électricité en adoptant certains gestes simples avant d’investir dans de nouveaux équipements performants en énergie et ensuite financer des solutions de production d’énergie sur site.
Voici quelques gestes simples : dépoussiérage régulier des ventilateurs des groupes froids (tank, chambre froide…), nettoyage régulier des fenêtres pour bénéficier le plus possible de la lumière naturelle, aération suffisante autour des appareils électriques (salle du tank à lait à ventiler), arrêt d’appareils en veille prolongée. Lors de l’installation d’un chauffe-eau, préparez lui un local isolé et le plus proche possible des points de consommation.
Quelques investissements gagnants : ampoules LED, pré-refroidisseur de lait, récupérateur de chaleur sur tank à lait, récupérateur de chaleur fatale sur groupe froid, pompe à vide à débit variable (avec robots par exemple) et chauffe-eau solaire.
Ces systèmes sont d’autant plus intéressants qu’il existe dans certains cas des aides à l’investissement : aides ADEME (contrat de chaleur renouvelable avec les collectivités, programme TREMPLIN), certificat d’économies d’énergies (CEE), aides départementales.
Pour connaître les aides que vous pouvez solliciter, contactez le conseiller énergies renouvelables de votre Chambre d’agriculture.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne