Aller au contenu principal

Économie : La Région signe un Pacte de 111 M€ pour la Haute-Loire

Laurent Wauquiez président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté, lundi 6 février, le Pacte régional pour la Haute-Loire devant les élus et les professionnels. Réaction de Yannick Fialip, président de la FDSEA de Haute-Loire.

Le Pacte est co-signé par la Région, le Département et la Communauté d’Agglomération du Puy.

111 millions d’euros, c’est le montant du «Pacte régional pour la Haute-Loire», dévoilé ce lundi6 février au Centre culturel de Vals par le président Laurent Wauquiez devant un parterre de maires, de responsables professionnels (artisans, commerçants, agriculteurs, entrepreneurs…) de tout le département. Ce pacte poursuivra «un triple objectif : favoriser l’emploi, renforcer l’attractivité et accélérer l’ouverture de la Haute-Loire au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes» et permettra de «concrétiser un partenariat clair et innovant sur une durée». En effet, il va s’étaler sur 5 ans de 2017 à 2021.Cette convention a été co-signée par les présidents de la Région, du Département Jean-Pierre Marcon et de la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay, Michel Joubert. À travers cet engagement, les 3 entités vont «coordonner leurs actions, optimiser leurs moyens d’intervention et contribuer au développement de la Haute-Loire de manière concertée». Mais, les 2 collectovités contractantes ne sont pas les seules concernées par ce plan, puisque ce soutien financier va se réaliser à travers des actions conduites par les acteurs locaux (municipalités, collectivités territoriales, organisations professionnelles et interprofessionnelles…). C’est donc bien une enveloppe à destination de toutes les forces vives du département, pour peu qu’elles présentent des projets cohérents avec le programme défini dans ce Pacte.
23 M€pour l’agricultureCe lundi, Laurent Wauquiez a présenté les grands axes sur lesquels la Région va pouvoir apporter un soutien financier. Et ce programme se divise en 4 axes. L’agriculture et l’économie ont la part belle avec 48 millions d’euros dont 23 pour le secteur agricole et agro-alimentaire. Le président a mis en avant quelques actions qui lui tiennent à coeur et pour lesquelles des fonds sont prévus. Ainsi il souhaite soutenir la démarche pour obtenir une AOP fromagère avec notre traditionnel fromage aux artisous. Dans la même logique, il veut soutenir la filière Lentille Verte du Puy mise à mal par des années difficiles. D’autres axes seront aidés comme l’installation, les investissements en bâtiments, les projets d’irrigation (création de retenues collinaires pour palier les sécheresses)…Ce Pacte prévoit aussi des aides pour augmenter significativement la part des produits locaux de la région dans les cantines des écoles, des collèges, des lycées, des maisons de retraite… «Nous voulons remettre les produits de notre agriculture dans nos assiettes» insiste Laurent Wauquiez.


Soutien et engagement

Sur le volet économique, les soutiens vont aussi sur l’emploi, les investissements dans les entreprises, vers le commerce (dont le commerce en centre-ville) et l’artisanat.Une enveloppe de 15,5 M€ sera affectée à des actions en faveur de la ruralité pour dynamiser ces territoires. Et en parrallèle, 6 M€  iront dans des opérations destinées à renforcer l’attractivité des villes chefs-lieux. Mais le développement de nos territoires passe aussi par le désenclavement de notre département avec notemmment les deux grands axes que sont la RN102 et la RN88. Du domaine de compétence de l’État, la Région va demander une délégation pour réaliser d’importants travaux (zones de dépassements sur la 102, contournement d’Arlanc, aménagement du créaneau Yssingeaux/St Hostien…). Près de 11 M€ sont prévus pour le désenclavement.Enfin le tourisme (17,5 M€), le sport (6,15 M€) ou encore la culture et évènementiels (7,7 M€) ne sont pas oubliés. Dans ce domaine, le président Wauquiez insiste sur des projets collectifs, et sur de l’évènementiel pour une résonance départementale.Ce Pacte régional de 111 M€ pour la Haute-Loire est un réel soutien au Département, mais c’est aussi un engagement de l’ensemble des collectivités pour un développement concerté et cohérent. «Maintenant il faut y aller» devait conclure Laurent Wauquiez devant une assemblée d’élus et de professionnels qui sauront, à n’en pas douter, trouver des actions à mettre en place sur leur territoire.

Suzanne marion

Il a dit...

«Le président de la région se soucie de l’avenir de notre territoire»

Yannick Fialip, président de la FDSEA de Haute-Loire :

«23 millions d’euros, c’est une bonne chose pour l’agriculture de Haute-Loire. Ça montre que le Président de la Région se soucie de l’avenir de notre territoire. À nous, maintenant, de monter des projets, des actions de développement qui entrent dans ce programme… C’est un vrai Plus pour nos territoires.Les aides en faveur des bâtiments, de l’irrigation… vont dans le sens de la modernisation de nos outils de travail et de la protection de nos exploitations, et de nos productions.De même le soutien à la filière Lentille, soutien à l’ODG sur la recherche et aux producteurs sur l’emblavement, est le bienvenu pour ne pas perdre ce fleuron de notre agriculture altiligérienne. Inciter à mettre des produits locaux dans les cantines ou encore essayer d’obtenir une AOP pour nos fromages…  vont dans le sens de la profession pour trouver de la valeur ajoutée pour nos exploitations, comme notre démarche autour du label “Montagne“.Et plus largement, les aides de la Région sur le désenclavement, sur l’économie, le développement touristique ou culturel… ont aussi un impact positif pour améliorer nos conditions de vie à nous agriculteurs, et ruraux.  Nous serons attentifs à la mise en place de ce Pacte, en partenariat avec les acteurs locaux, en espérant qu’il n’y ait pas de freins idéologiques».

S.M.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Vaches laitières au pâturage
Le Conseil supérieur d’orientation précise le PSN
Réuni la veille du 14 juillet, le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO)…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne