Aller au contenu principal

Du Fin Gras dans vos assiettes jusqu’au 31 juillet

L’INAO a accordé une rallonge de 2 mois pour la saison de commercialisation du Fin Gras du Mézenc en 2020, pour pallier les effets désorganisateurs des règles sanitaires en place pour lutter contre le Coronavirus.

Par dérogation, le Fin Gras pourra être commercialisé jusqu’au 31 juillet.

La saison 2020 du Fin Gras du Mézenc bat son plein avec cette année 1 250 animaux annoncés à la vente sous l’AOP. Les régles sanitaires liées à la pandémie du Covid-19, perturbent un peu la commercialisation ; toutefois les responsables restent optimistes à l’instar de Bernard Bonnefoy Président de l’association Fin Gras du Mézenc. «Il ne faut pas s’affoler et céder à la panique. Le mot d’ordre c’est de voir au jour le jour. Nous sommes dans une filière courte, assez souple…» explique-t-il
À ce jour, l’animatrice Allison Salat, qui suit les abattages au fil des semaines, souligne que jusqu’à présent, la commercialisation se déroulait comme les années précédentes. Mais depuis la semaine dernière, ça ralentit. «On a enregistré 34 animaux abattus la semaine dernière contre 63 l’an dernier. Même tendance pour cette semaine avec 50% d’abattage en moins par rapport aux autres années». On arrive à Pâques, période de consommation de viande de boeuf… et c’est un peu inquiétant.
Mais en réaction à cette situation l’association comme les bouchers ont réagi. Ainsi, plusieurs  professionnels proposent à leur clientèle de passer commandes, et de venir chercher leur colis voire de se faire livrer. Certains bouchers constatent une bonne fréquentation de leur boutique de proximité par les habitants de leur commune ou des personnes confinées dans leurs résidences secondaires. D’autres, ayant une clientèle de passage, sont davantage touchés. Et bien sûr, les restaurants étant fermés, c’est un débouché en moins pour le Fin Gras.
Prolongement de la période de commercialisation
Pour aider la filière, l’association a demandé une prolongation de la période de commercialisation de l’AOP pour 2020. «Cette dérogation a été acceptée à l’unanimité par le Comité national de l’INAO, souligne Bernard Bonnefoy. La saison est prolongée de deux mois jusqu’au 31 juillet». Ces deux mois supplémentaires pourront permettre d’écouler plus d’animaux, notamment par les restaurateurs qui auront  pu -on l’espère tous- réouvrir leurs établissements et pourront donc proposer à leur carte du Fin Gras en été.
Le président pense néanmoins qu’il ne restera pas beaucoup de boeufs ou génisses invendues en juin-juillet. Et le cas échéant, il insiste auprès des éleveurs pour être vigilants sur l’état d’engraissement de ces bêtes comercialisées tardivement. Message aux consommateurs, mangez du Fin Gras!

Fête du Fin Gras
Organisée tous les ans le premier week-end de juin, en alternance entre Ardèche et Haute-Loire, la Fête du Fin Gras devrait avoir lieu le 7 juin à St Front. À ce jour, le président Bonnefoy dit ne pas avoir encore pris de décision quant au maintien ou à l’annulation de ce rendez-vous. Néanmoins, en cas d’annulation, la Fête sera reportée en juin 2021 à St Front toujours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Génisses limousines mangeant du foin au cornadis.
Mesure alimentation animale du plan de résilience : préparez-vous !
L’ouverture du téléservice permettant de demander la mesure « alimentation animale » pourrait débuter à partir de la 2ème…
Les éleveurs constatent un regain d'activité chez les vautours et les corbeaux autour des exploitations. Ici Cédric Lin avec son troupeau de Bizet.
L'agnelage : période critique en présence de vautours et de corbeaux
Les agnelages de printemps attirent les vautours et les corbeaux dans les pâturages. Deux exploitations de Haute-Loire déplorent…
Les fruits et légumes restent des produits clés sur  le marché bio, notamment en magasins spécialisés  et dans la région AuRA.
Les bons résultats des Fruits rouges des Monts du Velay
Regroupant des producteurs de Haute-Loire et d’Ardèche, le GIE Fruits rouges des Monts du Velay affiche de bons résultats sur la…
Étienne Liautaud et Laurent Beraud.
Étienne Liautaud remplace Laurent Beraud à la présidence du groupement
Le groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy s'est réuni le 6 mai à St Christophe/Dolaison. À l'ordre du jour : bilan…
Annonce légale
Une annonce légale à diffuser ?
Vous souhaitez diffuser une annonce légale dans le département de la Haute-Loire, déposez-la directement sur la Haute Loire…
Narcisse, de Richard Tholance est championne laitière Abondance.
Narcisse, Nikita et Myosotis, les grandes championnes laitières
Le week-end dernier, 23 et 24 avril, la 7ème édition des Journées Laitières de Haute-Loire, organisée par la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne