Aller au contenu principal

INRAe
Deux jours pour se familiariser avec la recherche et ses applications

Le Centre INRAe Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes ouvre ses portes les 14 et 15 mai prochains, pour aider les citoyens à mieux comprendre comment sont conduites les recherches et les expertises et quelles en sont les finalités.

Le Centre INRAe Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes invite le public sur un week-end, les 14 et 15 mai, pour découvrir ses projets et ses résultats sur son site de Crouël à Clermont-Ferrand.

« Portes ouvertes sur la science », le Centre INRAe Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes invite le public sur un week-end, les 14 et 15 mai, pour découvrir ses projets et ses résultats sur son site de Crouël à Clermont-Ferrand. Ces portes ouvertes avec des animations, des expositions, des conférences…  ont pour objet de démontrer que "la science n’est pas si secrète que cela". Même si elle parait complexe, "bien vulgarisée, illustrée, animée, elle devient accessible à tous". 

"Au champ, au verger, dans les prairies ou au labo... des animations conçues et animées par les scientifiques permettront de comprendre comment et pourquoi sont conduits les travaux de l'Institut, dans un contexte où les attentes sociétales sont très fortes et vont de pair avec les souhaits des citoyens de comprendre les finalités des recherches" explique-t-on dans le dossier de presse qui présente l'événement.

"INRAe est un acteur de la recherche ouvert et transparent", et cette initiative répond aux souhaits des citoyens qui veulent "comprendre comment sont conduites les recherches et les expertises, quelles en sont les finalités, quel est le pas de temps dans lequel elles s’inscrivent". 

À travers un programme riche et varié, les visiteurs pourront donc découvrir l’ensemble des travaux conduits sur le site de Crouël autour des arbres, de la prairie ou des céréales, "avec une tonalité artistique à ne pas manquer !"

Programme dense et diversifié 

Les visiteurs pourront se familiariser avec la recherche et les résultats scientifiques grâce à des animations ludiques et des mini-conférences, conçues et animées par les scientifiques. 

Ainsi, des animations seront proposées autour des arbres dans leur environnement : l'arbre face au gel ou au changement climatique, visite du verger expérimental… On s'intéressera aussi à l'écosystème prairial sous l'angle des jeux et enjeux des cycles de la matière, du comment et du pourquoi étudier l'herbe… Un autre zoom se penchera sur la génétique et la diversité des céréales : les maladies des céréales, la lutte biologique intégrée, le conservatoire des céréales…

Des expositions permettront aux visiteurs de mieux comprendre les liens entre le climat et la biodiversité ou entre l'herbe et l'élevage.

Et des minis-conférences sur la biodiversité, l'origine des plantes, l'arbre en villes, le devenir des forêts face au changement climatique ou encore l'agrivoltaïsme en élevage… seront programmées samedi et dimanche après-midi (voir encadré).

Le fil rouge : Art et Science 

« L’art est fait pour troubler. La science rassure » disait Georges Braque. Le lien entre art et science intrigue et intéresse depuis toujours. L'INRAe a décidé d’en faire le fil rouge de ses Journées Portes Ouvertes 2022. Les visiteurs pourront découvrir diverses oeuvres et projets artistiques exposés sur le site. 

Parmi eux, VERTIMUS, une oeuvre d’envergure signée Karine Bonneval qui décrit son projet comme « une installation de vidéo et agrès praticables, qui place le corps du spectateur en déséquilibre afin de mettre en jeu des perceptions similaires à celles d’une plante. Une manière de dialoguer par le mouvement avec les végétaux. En effet, les plantes sont en mouvement, elles analysent et communiquent des informations en permanence sur et pour leur environnement. Il s’agit ici de tenter de partager un temps leur perception de la gravité, de l’ancrage au sol, en stimulant de manière douce notre oreille interne… ». 

D'autres animations…

Dix photographies réalisées par Enzo Habrial alias Clfd Capture, photographe local, seront exposées en extérieur et mettront à l’honneur les métiers de l'INRAe. Cette exposition montrera la diversité des métiers que l’on peut trouver dans un Institut de Recherche, car il n’y a pas que des chercheurs et doctorants dans un institut de recherche ! 

« Imagine les céréales, les arbres et les prairies dans le paysage d’Auvergne en 2100 », c'est ce qui était demandé à des élèves de primaire dans le cadre d'un concours d’art plastique, technique du collage, organisé à l’occasion de ces Journées Portes Ouvertes. Toutes leurs créations seront affichées dans le hall du site. 

 

Zoom sur…

Mini-conférences 

Samedi 14 mai 
14h30 : La biodiversité dans les prairies au carrefour des crises agricole et climatique, par Nicolas Gross 
« Les prairies peuvent servir de réservoir de biodiversité au sein des paysages agricoles. Ces dernières années, on a pu observer que la biodiversité de ces écosystèmes peut être fortement impactée par les épisodes de sécheresse. Par ailleurs, la disparition passée de prairies permanentes au profit de cultures annuelles a toujours des effets sur la biodiversité d’aujourd’hui, même 20 ans après.» 
15h30 : Retracer l’origine des plantes, par Jérôme Salse 
« Grâce aux méthodes génétiques modernes, on peut retracer l’origine ancienne des plantes modernes en comparant les génomes de différentes espèces. » 
16h30 : L’arbre en ville, par Marc Saudreau 
Dimanche 15 mai 
14h30 : Quel futur pour nos forêts face au changement climatique ? par Hervé Cochard 
« Cette conférence est l’occasion de faire le point sur les conséquences du changement climatique sur la forêt. Les écosystèmes forestiers et les arbres sont-ils résistants et résilients face aux sécheresses ? Comment peut-on faciliter leur maintien ? » 
15h30 : Agrivoltaïsme en élevage, par Catherine Picon-Cochard 
« Différentes expérimentations étudient actuellement l’intérêt de systèmes agrivoltaïques dans nos prairies d’élevage, conciliant ainsi production agricole et production d’électricité. Le point sur ces innovations, les bénéfices qu’elles apportent mais aussi leurs conséquences. » 
16h30 : Gluten : faisons le point ! par Catherine Grand Ravel
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

L'Association Chien de Troupeau 43 présente son événement estival : la finale nationale de chiens de troupeaux sur bovins le 14 août à Chaspuzac.
21 duos maîtres-chiens en compétition le 14 août à Loudes
Les meilleurs duos maîtres - chiens de France s'affronteront à Chaspuzac sur le site de l'aérodrome de Loudes le dimanche 14 août…
Culture dérobée : avoine.
Semis des dérobées d’automne : attendons la pluie !
Pour compenser une partie des déficits fourragers, on peut envisager le semis de dérobées mais si, et seulement si, il pleut…
Sécheresse sur maïs.
Un constat accablant, une situation inquiétante
Une délégation de la Direction départementale des Territoires s'est rendue sur le terrain pour dresser un bilan intermédiaire de…
Tonne à eau dans un pâturage.
FDSEA et JA sont sur le front…
FDSEA et JA suivent la situation au jour le jour et interviennent auprès de l'administration pour trouver des solutions.
Maïs à floraison impacté par la sécheresse.
Les maïs mal fécondés doivent être ensilés
Manque de pluie et températures élevées confrontent de nombreuses parcelles de maïs au stress hydrique et thermique. Les…
Présentation La Route de la Lentille 2022
54 attelages ont rendez-vous ce week-end à St Christophe sur la Route de la Lentille

La 7ème édition de la Route de la Lentille empruntera les chemins du Plateau du Devès, les 5, 6 et 7 août.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne