Aller au contenu principal

Lait
Des prix du lait qui ne sont pas à la hauteur des charges des producteurs

 Les membres de la section lait de la FDSEA et du groupe lait JA se sont réunis le 25 novembre pour échanger sur les dossiers du moment : inflation, prix du lait par entreprise, l'outil Boviwell et la sécheresse.

La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA ont démarré par un point sur la conjoncture actuelle. Le président de la section Éric Richard a rappelé que lors de leur dernière rencontre, en juillet dernier, les membres de la section avaient évoqué la spirale d'augmentation des charges dans laquelle se trouvaient plongées les exploitations. « Or, nous sommes encore aujourd'hui concernés par cette spirale » regrette-t-il en espérant atteindre un plateau en la matière... à cette inflation, s'est malheureusement ajoutée une sécheresse sévère alors que dans le même temps « les prix du lait ne sont pas à la hauteur de nos charges. J’ai fait le calcul, avec la hausse de nos charges actuelles, on devrait pouvoir compter sur un prix de base à 520€/1000 L ».

Le décor ainsi planté, la parole a été donnée à Élinor Roux, chargée de mission syndicale à la FRSEA Aura, qui prenait part à cette section en visioconférence. Cette dernière a livré les principaux chiffres de la conjoncture laitière en cette fin d'année 2022 (voir encadré).

Le tour des entreprises

La section a ensuite fait le tour des entreprises représentées ce 25 novembre. Damien Garnier, administrateur de la coopérative Sodiaal, a annoncé un prix de 413 €/1000L pour les 3 derniers mois de l’année ; « Nous avons fait ce choix pour éviter de mettre en péril notre entreprise. J’espère qu’on débutera 2023 dans de meilleures conditions » a -t-il signalé. Cette annonce a suscité des réactions parmi les responsables syndicaux : « Sodiaal était sorti de l’indicateur beurre/poudre et de la formule de prix de l'interprofession, ce qui nous a conduit à mener une action à Brioude l’été dernier. Mais malheureusement aucun signe positif n’a été donné depuis aux producteurs. Alors, nous avons saisi le médiateur... » a expliqué Éric Richard qui demande à la coopérative de communiquer davantage ses intentions auprès de ses coopérateurs.

Franck Roux administrateur Coopal a fait un point sur l’affaire qui oppose la SLVA, Société Laitière des Volcans d'Auvergne, à la coopérative Coopal : « La SLVA a dénoncé un contrat à hauteur de 25% du volume de Coopal au 1er janvier 2023, ce qui a conduit les administrateurs à chercher une solution qu’ils ont finalement trouvée auprès de la fromagerie Le Centurion. Et nous travaillons par ailleurs sur d’autres solutions ».

La problématique de l’inflation était au cœur de cette section. « La question c’est, à quel niveau nos entreprises vont pouvoir payer le lait et jusqu’à quel prix le consommateur pourra payer ? » s’interroge un membre de la section. « On voit que les ménages n’ont pas fait une croix sur le gasoil alors qu’il a énormément augmenté. Selon moi, il est inévitable que le budget alimentaire augmente au sein des ménages » a répondu Éric Richard. Si les prix du lait n’augmentent pas en 2023, certains producteurs risquent de se détourner de cette production pour opter pour le photovoltaïque par exemple... Cela reste en effet une possibilité « même si la production miracle n’existe pas ! » précise le secrétaire général des JA, Julien Duplomb.

Sécheresse : faites votre déclaration

Philippe Chatain, secrétaire général de la FDSEA est intervenu sur le dossier sécheresse et a invité les producteurs de lait à faire rapidement leur déclaration par le biais du numérique, sur le service télécalam, afin que les acomptes soient payés rapidement. « Sur ce dossier, le travail syndical a payé ! Concernant l’herbe, c’est sans doute la dernière calamité que l’on vit, car à l’avenir, la loi nous oblige à aller vers le système assurantiel. Attention, si vous n’optez pas pour une assurance, vous ne serez quasiment plus indemnisé » prévient-il. Éric Richard a évoqué les accords de collecte entre entreprises et coopératives, qui permettent de faire des économies et de limiter l’empreinte carbone, dont la DGCCRF a récemment dénoncé l’existence dans un rapport. Un dossier qui sera suivi de près par le syndicalisme.

Enfin, la section lait s’est ensuite intéressée à l'outil d'évaluation du bien-être animal Boviwell, qui vient en complément de la charte des Bonnes Pratiques elle-même décidée en interprofession. La section proposera deux journées de formation aux éleveurs intéressés par cet outil en 2023.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne