Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs
Des outils pour apprendre à communiquer positivement

Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour communiquer et s'investir pour leur métier.  

"J'agis demain" une des formations phares de Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire a débuté sa cinquième session cette semaine. Elle se déroule du 15 au 26 novembre et compte onze participants. Depuis sa création en 2017, ce sont ainsi une cinquantaine de jeunes agricultrices et agriculteurs qui auront participé à cette formation, qui est destinée aux porteurs de projets et jeunes installés en agriculture.
"La formation comporte plusieurs volets tels que communiquer sur son métier, gérer son remplacement, organiser son temps de travail, travailler en CUMA ou encore présenter son projet à une banque... qui ont pour objectifs d'aider les jeunes à appréhender plus serainement leur installation et anticiper leur futur en tant que chef d'entreprise" explique Christelle Baud animatrice JA43.


Communiquer positivement
Pour débuter la session, les stagiaires sont réunis 2 jours au Puy dans le cadre d'une formation à la prise de parole. Christine Rousset et sa collègue Caroline Jacob, chargées de Communication au CRIEL Alpes-Massif-Central et à Interbev Auvergne-Rhône-Alpes, animent ces journées. "L'idée, c'est de donner des outils aux agriculteurs pour parler simplement de leur métier auprès du grand public. On leur conseille alors d'utiliser un vocabulaire simple, d'éviter d'employer des termes trop techniques empruntés au “jargon“ professionnel (Gaec, SAU, Cuma…), et de dire simplement ce qu'ils font sur leur exploitation" explique Christine Rousset. Face à des néophytes qui se posent beaucoup de questions -et parfois des questions qui fâchent sur les antibiotiques, l'écornage des veaux, les produits phytos, le bien-être animal…, les formatrices expliquent comment communiquer positivement. "La posture est importante. Il faut expliquer plutôt que chercher à se justifier. Souvent les “attaques“ sont liées à l'ignorance, aussi il faut répondre avec bienveillance et pédagogie" ajoute la formatrice.
"J'agis demain" est aussi l'occasion pour les participants qui ont des projets divers, d'échanger entre eux mais aussi de poser leurs questions aux différents intervenants : Chambre d'Agriculture, Service de remplacement, CUMA, GDS, DDT... En effet, au cours de ces journées, des intervenants des OPA départementales et de l'administration viennent à la rencontre des jeunes pour leur présenter l'environnement para-agricole et les multiples services aux portes desquels ils devront, un jour ou l'autre, frapper pour une démarche administrative, un conseil, un appui, un service…
Sur les 8 jours que comporte la formation, deux jours sont consacrés à la visite d'exploitations dans un département voisin et cette année ce sera la Lozère où ils pourront échanger avec des agriculteurs en production laitière ou allaitante, ou encore volailles mais aussi avec un producteur de lait de chamelle...
Enfin, "cette formation est très importante pour la profession, puisqu'elle permet aux futurs agriculteurs de montrer qu'il est important de s'investir dans les organismes professionnels agricoles et de les faire avancer car ils sont la future génération agricole" conclut Christelle Baud.
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Les Assises du Lait se tiennent les 1er et 2 décembre en Vendée.
Un prix du lait toujours trop bas, mais des éleveurs qui réfléchissent à l'avenir
Lait La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA de Haute-Loire se sont réunis le 19 novembre dernier pour préparer les…
Des outils pour apprendre à communiquer positivement
Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour…
Troupeau d'aubracs au pâturage
Tout savoir sur la contractualisation en bovins viande le 10 décembre
Tous les producteurs du département sont invités à participer à une réunion d'information sur la mise en œuvre de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne