Aller au contenu principal

Contention
Des aides financières de la MSA Auvergne pour inciter les éleveurs à s’équiper

L’installation de matériels de contention dans les exploitations est vivement recommandée. La MSA Auvergne propose des aides financières à l’achat de ce matériel.

Les interventions en élevages induisent de nombreux accidents 
souvent graves et parfois mortels.

La manipulation des animaux est fréquemment à l’origine d’accidents parfois graves et même mortels chez les exploitants agricoles comme les salariés qui interviennent dans les fermes.
Dans les années 1990, à l’initiative de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire,  un programme d’aides financières à la contention des bovins porté à l’époque par le département, la MSA et Groupama avait été mis en place.
20 ans après, un nouveau programme d’aides a de nouveau été ouvert et ce depuis 2010 jusqu’en 2015. Michel Peyrard, administrateur MSA Auvergne et membre des commissions de ce programme régional de prévention des risques professionnels, détaille ce nouveau programme qui s’inscrit dans une démarche globale de prévention.

Fréquence des accidents en production animale
D’après des statistiques de la MSA Auvergne (de 2001 à 2011), sur les 31 767 assurés ATEXA à titre obligatoire en Auvergne, 2141 accidents du travail ont été comptabilisés.  Sur ces 2141 accidents, 1274 (soit 60% des accidents) sont survenus en production animale.
D’autres statistiques conduites d’avril 2002 à décembre 2008 révèlent que les animaux, et en particulier les bovins, sont l’une des principales causes du décès par accident (97 morts d'agriculteurs ou de salariés en 7 ans toutes causes confondues) dans la région Auvergne.
Or, des moyens efficaces existent pour prévenir et limiter ce risque d’accidents liés à la manipulation des animaux ; l’installation de matériels de contention fixe ou mobile s’avère très efficace.
C’est pourquoi, la MSA Auvergne a décidé, en 2010, de lancer un programme régional de prévention des risques accessible aux 4 départements d’Auvergne.

(...)

Véronique Gruber

Voir la suite de l'article avec tous les détails techniques dans notre journal du vendredi 19 juillet 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

"Prune" une primipare du Gaec de Challiergues candidate à Miss Montbéliarde 2021
Pour l'élection de Miss Montbéliarde 2021, ce sont les juges qui se déplacent
L'édition 2021 vient de se dérouler sous une forme inédite mais néanmoins plébiscitée par les éleveurs et les juges, heureux de…
A Vlaprivas, le Gaec des Arrys.
Au Gaec des Arrys, l'apprenti fait partie intégrante de l'équipe
À Valprivas, les associés du Gaec des Arrys travaillent avec Florent Clémenson, un apprenti de 21 ans en BTS ACSE. Une expérience…
Le nouveau bureau de la FDSEA de Haute-Loire élu le 11 mai 2021.
Le duo Thierry Cubizolles / Philippe Chatain reconduit à la tête de la FDSEA
Le 11 mai, la FDSEA de Haute-Loire tenait un conseil d'administration électif. La nouvelle équipe se place dans la continuité du…
Miss Montbéliarde 2021 Occitanie du Gaec Elevage Negron à Bains
"Occitanie" élue Miss Montbéliarde 2021
49 vaches, et donc 49 élevages, ont participé à l'édition 2021 de Miss Montbéliarde 43 sous une forme inédite mais néanmoins…
Emeric Duclaux du pertuis, installé en fruits rouges.
Une exploitation clés en main pour Emeric
En janvier 2021, Émeric Duclaux a repris une exploitation spécialisée en fruits rouges à Riouffreyt (Le Pertuis). Une belle…
Vaches aubracs couchées dans un prés
L'aubrac passe le cap des 25 000 bovins en 2020 en Haute-Loire
Anthony Cussac, président du Syndicat aubracs revient sur l'évolution de la race en Haute-Loire et sur le rôle du syndicat au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne