Aller au contenu principal

Cultures et parcelles ravagées par un violent orage au sud du département

Les violents orages qui se sont abattus sur la partie sud du département ont provoqué d’importants dégâts. Les agriculteurs de ces secteurs sont particulièrement touchés.

Une parcelle agricole ravinée par les trombes d’eau qui se sont abattues dans la nuit du 13 au 14 juin.

Mardi 13 juin en fin de jour-nee. Apres une journee tres chaude et ensoleillee, le temps se met a l’orage. Mais sur les communes situees au sud du Puy-en-Velay, il ne s’agira pas d’un orage comme les autres...
Tres violent et surtout stationnaire, l’orage est reste centre sur ce secteur et a occasionne de tres lourds degats dont portent encore les traces cette zone du departement.
Costaros, Le Brignon, Landos, Gou-det, Barges, Les Salettes, St Martin du Fugeres, Arlempdes, partie sud du Monastier, Costaros..., la liste des communes impactees par l’intemperie est longue et les degats considerables.

Villages et habitations inondees, des chaussees recouvertes de pierres, de boues et materiels charries, des voitures deplacees sous la force de l’eau, des rues transformees en torrent, des ponts ecroules et du goudron arrache, apres cette nuit eprouvante et meme meurtriere (puisque un mort a ete recense sur la commune du Brignon), le spectacle etait desolant. L’orage n’a bien evidemment pas epargne les agriculteurs. Jeudi 15 juin, apres la cellule de crise qui se tenait en matinee en Prefecture, le President de la Chambre d’agriculture, Laurent Duplomb, a tenu a se deplacer sur le terrain en compagnie de responsables professionnels pour constater l’ampleur des degats dans le domaine agricole.

“Comme tous les autres habitants du secteur, certains agriculteurs deplorent des inondations au sein de leur habitation (jusqu’a 1 metre d’eau) mais aussi dans les stabulations” explique Thierry Cubizolles, secretaire general de la FDSEA qui a pris part a cette visite de terrain.

Cultures saccagees

L’orage devastateur s’est aussi attaque aux cultures et aux champs. L’ampleur des degats est enorme sur les cultures de Lentille Verte du Puy comme en cereales. «Lors des visites, nous avons vu des parcelles inondees, des talus qui se sont affaisses, des chemins ruraux ravines et meme parfois emportes, ce qui empeche l’acces aux pres et meme l’approvisionnement en eau des troupeaux ! Les cultures ont ete saccagees par les fortes pluies et grele, si bien que dans certains endroits, il ne reste que des tiges ! Les lentilles ont souffert et des parcelles de maïs ont ete ravinees et broyees» explique Thierry Cubi- zolles, visiblement marque par ce spectacle apocalyptique.

«Certaines prairies ne sont plus recoltables a cause de la presence de terre et de cailloux. D’autres prairies sont litteralement applaties. Certains agriculteurs vont se trouver face a une impossibilite de paturer...» indique Jean-Paul Nicolas, Chef de service Developpement des territoires chambre d’agriculture.

Des pertes de fonds

Les agriculteurs ont subi des pertes de fonds en raison de surfaces emportees par l’eau, recouvertes de gravas et de clotures emportees. Quant aux cheptels, qui se trouvent en exterieur a cette epoque de l’annee, certains animaux sont manquants en raison de clotures emportees par les torrents improvises. Pour aider les agriculteurs sinistres des communes du sud du departement, la profession agricole se mobilise ; dans les jours qui viennent, la FDSEA et les JA vont lancer une operation de solidarite fourrages entre les differents cantons du departement.

Quant a la Chambre d’agriculture, ses conseillers partent des a present a la rencontre des agriculteurs des communes sinistrees, pour dresser un bilan des degats, les conseiller et repondre a leurs questions techniques.

A ce jour, les dossiers de demande de reconnaissance de l’etat de catastrophe naturelle de 19 communes ont ete transmis au ministere de l’interieur et les procedures de declaration de calamites agricoles sont engagees.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Vaches laitières au pâturage
Le Conseil supérieur d’orientation précise le PSN
Réuni la veille du 14 juillet, le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO)…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne