Aller au contenu principal

Prix du lait
Coûts de production pris en compte dans le prix du lait

La Coopération agricole s'engage à prendre en compte les coûts de production dans le prix du lait. Eric Richard de la section laitière de la FDSEA 43 réagit.

Prim'Holstein

La Fédération des coopérations agricole s'engage à prendre en compte les indicateurs de coûts de production pour établir le prix du lait payé aux producteurs. Dans un communiqué de presse du 21 octobre dernier, la Coopération laitière a présenté "un ensemble de bonnes pratiques conseillées aux coopératives laitières", dans lequel figure "la prise en compte des indicateurs de coûts de production dans le règlement intérieur afin de l'intégrer dans la rémunération de l'associé-coopérateur", et également "la définition d'un prix prévisionnel dit " objectif " pour encore plus de transparence et répondre mieux aux obligations de la loi EGAlim". 
Depuis plusieurs mois, cette demande était un combat du syndicalisme FNSEA/JA et de la FNPL (Fédération Nationale des Producteurs de Lait). "Depuis notre assemblée générale de Cherbourg, la FNPL n'a eu de cesse de rappeler à la coopération laitière (cette) nécessité… pour une répartition équitable de la valeur. Nous n'avons pas ménagé nos efforts, preuve en est, lors de notre conférence de presse du 30 septembre, nous avons à nouveau interpellé la coopération sur cette mise en conformité avec la loi" explique le syndicat dans une communication interne du 22 octobre.
Si la FNPL reconnaît là "une avancée inédite de la coopération laitière", elle attend maintenant la transformation de cet engagement en rémunération pour les producteurs. Elle appelle les responsables professionnels à se mobiliser dans les régions pour rencontrer les coopératives et discuter de la mise en œuvre de ces recommandations. Et insiste : "Les indicateurs doivent être pris en compte dans une formule de prix publiée et accessible à tous dans la transparence".
 

Il a dit…

"Depuis les EGA, la FNPL a toujours été dans le même sens : il faut que le coût de production ou prix de revient, soit pris en considération. Ce fut un travail de plusieurs mois pour la FNPL, son chantier 2020. Aujourd'hui, on prend note de cette recommandation, mais on restera très attentif à ce que cette nouvelle construction du prix soit bien prise en compte au niveau de chaque coopérative. 
Au niveau régional, nous allons rencontrer toutes les entreprises coopératives, pour discuter de la mise en place de ces engagements.
On note que les EGA ont permis une hausse du prix du lait de
14 €/1 000 litres, et on espère que ça continuera sur cette lancée. C'est un fait, il n'y a plus 2 entreprises laitières avec un même prix du lait, puisqu'elles n'ont pas le même mix produit. Néanmoins, cette avancée sur la prise en compte des coûts de production devrait permettre une évolution du prix du lait".

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Julien Gérenton devant son troupeau de brebis
Julien Gérenton est heureux : ses brebis, blanches ou noires, sont
Julien Gérenton, installé à St Vincent, vient de réceptionner son troupeau de brebis Blanches du Massif central  qui arrivent du…
Fille et poulet
JA et FDSEA claquent la porte de la CDOA
Lors de la dernière CDOA, mercredi 21 octobre, les représentants JA et FDSEA de Haute-Loire, ont exprimé leur mécontentement et…
Petit veau dans une case paillée
2020 : une année catastrophique
Les cours des petits veaux de lait s'effondrent depuis déjà plusieurs années. Le point avec les opérateurs de la filière en Haute…
jeune garçon à la traite d'une montbéliarde
Affaires qui marchent cherchent repreneurs
Les chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture…
Prairie du Mézenc ravagée par les campagnols terrestres, et pâturées par des génisses.
Le syndicalisme organise une cellule de crise avec toutes les organisations professionnelles
FDSEA et JA ont réuni les représentants de l'administration et des OPA départementales, à St Front au cœur du secteur fortement…
Brebis BMC en bergerie
La filière ovine recrute
Faire naître de nouvelles vocations d’éleveurs ovins est la colonne vertébrale du programme Inn’ovin initié par l’interprofession…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne