Aller au contenu principal

Continuer d’accompagner les éleveurs

Les assemblées de sections, pour la coopérative ont débuté le 9 janvier à Lavoûte-sur-Loire ; l’occasion de faire le point sur les 3 domaines d’activités d’XR Repro, que sont la reproduction, la génétique et l’approvisionnement.

Julien Segalen, directeur, et Bernard Chalendard, président de XR REPRO.

C’est à Lavoûte-sur-Loire pour le Comité Plateau Meygal, Emblavez, Forez -le secteur le plus important de la coopérative en nombre d’éleveurs adhérents- que XR Repro débutait ses assemblées de section 2020, jeudi 9 janvier.
Le président Bernard Chalendard ouvrait la séance accompagné du nouveau directeur Julien Segalen en place depuis juin 2019 en remplacement de Hugues Dauzet. Pour «compenser la baisse structurelle annuelle de l’activité historique de la coopérative, à savoir l’insémination», le conseil d’administration inscrit XR Repro dans «une dynamique de développement pour continuer à innover et à apporter aux éleveurs encore plus de solutions à forte valeur ajoutée».
Chiffre d’affaires maintenu
Ainsi, pour son activité de base, l’insémination bovine, XR Repro enregistre une baisse structurelle annuelle de -4,5%, identique à la baisse du nombre d’élevages, avec 153 371 IAP pour 5 031 élevages sur l’ensemble de la zone d’activités de la coop. L’activité caprine continue à se développer avec 204 élevages adhérents (+11,5%) et 7 407 IAC (+8,7%). 
Sur l’exercice 2018-2019, XR Repro a maintenu son chiffre d’affaires global à 15 898 693 € soit +0,76%. «Une stabilité notamment rendue possible par le développement de nouveaux services dans tous les domaines d’activités de la coopérative : XR Créa, Performa et Optima». explique le directeur, qui ajoute : «Ce résultat permet aujourd’hui de maintenir un service de proximité et de qualité sur le terrain, tout en limitant la hausse des tarifs».
Revenons donc sur les 3 domaines d’activités de la coopérative.
3 offres de suivi de reproduction
Il y a un an, le 1er janvier 2019, XR Repro mettait en place XR Performa, un nouveau service de suivi de reproduction décliné en 3 offres. 30 % des élevages ont choisi les formules Perf’Assur et Perf’All réalisant 50% du chiffre d’affaires, ce qui «montre l’intérêt des éleveurs à investir dans un service plus poussé pour assurer la performance de leur troupeau». La coopérative a noté un développement du suivi échographique avec une augmentation de +106,7% d’Echo Aptitudes 30 jours après le vêlage, et +129,6% d’Echos le jour de l’IA. De même, Xtremia continue sa progression avec +11% en 2018-2019. «En semence sexée sur Montbéliardes, explique un technicien de la coop, le taux de réussite augmente de +4 points pour les vaches et +7 points sur les génisses». Début 2020, une nouvelle offre XR Performa spéciale caprin a été lancée, selon la même logique qu’en bovins.
Xpert et éleveur : le binôme gagnant
La génomique a vu le jour il y a 10 ans, et aujourd’hui, les éleveurs ont adopté le génotypage, «outil indispensable de pilotage technico-économique» dans la stratégie de renouvellement des troupeaux, «plus précise et rationnelle car basée sur la connaissance poussée des index des mâles et des femelles». À XR Repro, on insiste sur le binôme que forment le technicien “Xpert“ de la coopérative et l’éleveur, pour que la génomie marche et apporte un vrai plus à l’élevage. L’après-midi, sur l’exploitation de Cécile Chanut à Lavoûte/Loire, ce travail en concertation a été mis en exergue.
Enfin le troisième pôle d’activités de XR Repro est l’approvisionnement nommé XR Optima. Le chiffre d’affaire de cette branche affiche une baisse de -1,85% par rapport à l’année précédente, due notamment à la sécheresse et aux problèmes de trésorerie des exploitations, qui en découlent. Toujours pour répondre au mieux aux attentes des éleveurs, la coop «continue de s’adapter» et «enrichit ses gammes de solutions innovantes et de produits utilisables en agriculture biologique».
Informer, former et soutenir ses adhérents, telles sont aussi les missions de XR Repro, qui sur l’exercice 2018-2019 a répondu présente sur un grand nombre d’événements. Elle s’est investie dans 42 manifestations d’élevage sur l’ensemble du territoire qu’elle couvre. Elle a organisé 6 journées génétiques en caprins, et en bovins pour les races Aubrac, Limousine et Charolaise. Elle a aussi initié ou suivi 4 formations “Repro & 3IPE“ et des animations techniques avec Conseil Élevage.
Sur 2020, XR Repro va continuer à accompagner les éleveurs sur les territoires avec plusieurs rendez-vous programmés. Le président Bernard Chalendard insiste : «nous devons poursuivre le travail engagé ces dernières années et aller encore plus loin ! Innover l’avenir, c’est aussi imaginer de nouveaux partenariats et notamment ceux qui apporteront l’efficience technico-économique dont nous avons besoin en élevage».

Rendez-vous
Pour rappel, les autres dates des assemblées de sections de XR Repro :
. 23 janvier AS à Vernassal (10h – salle polyvalente ; après-midi au GAEC de La Voie Romaine),
. 24 janvier à Coucouron (10h – Salle des fêtes ; après-midi au GAEC Courtial).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Les Assises du Lait se tiennent les 1er et 2 décembre en Vendée.
Un prix du lait toujours trop bas, mais des éleveurs qui réfléchissent à l'avenir
Lait La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA de Haute-Loire se sont réunis le 19 novembre dernier pour préparer les…
Des outils pour apprendre à communiquer positivement
Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour…
Troupeau d'aubracs au pâturage
Tout savoir sur la contractualisation en bovins viande le 10 décembre
Tous les producteurs du département sont invités à participer à une réunion d'information sur la mise en œuvre de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne