Aller au contenu principal

Photovoltaïque
Conditions d’achat de l’électricité : un nouvel arrêté est paru

Photovoltaïque Un nouvel arrêté tarifaire fixe les conditions d’achat d’électricité pour les installations sur bâtiment, hangar ou ombrière.

Panneaux photovoltaïques sur un bâtiment d'élevage

n Après l’annonce, en février 2020, de la ministre de la Transition écologique et solidaire,
Elisabeth Borne, du relèvement du seuil de l’appel d’offres pour les projets photovoltaïques sur bâtiment à 300 kWc puis finalement validé à 500 kWc par la commission européenne, le nouvel arrêté tant attendu par toute la filière vient de paraître. Nous vous présentons ci-dessous les conditions essentielles d’achat de l’électricité produite par les installations photovoltaïques sur bâtiment, hangar ou ombrière.

Les installations ayant été mises en service ou ayant produit de l’électricité avant la date de parution de ce nouvel arrêté ne pourront bénéficier d’un contrat d’achat suivant cet arrêté.

Critère carbone

Pour les installations de puissance supérieure à 100 kWc seules celles présentant un bilan carbone inférieur à 550 kg eq CO2/kWc bénéficieront d’un contrat d’achat.

Contrat d’achat

La durée de contrat est toujours fixée sur 20 ans à compter de la date de mise en service de l’installation qui correspond à la date de mise en service de son raccordement au réseau public de distribution.

L’installation devra être achevée avant l’une des deux dates la plus tardive :

- soit dans un délai de 24 mois à compter de la DCR (Demande complète de raccordement),

- soit dans un délai de 2 mois à compter de la fin des travaux de raccordement (déclarée par le gestionnaire de réseau).

Attention les installations de plus de 100 kWc doivent obtenir une attestation de conformité délivrée par un organisme agréé. Sans cette attestation, le contrat d’achat ne pourra pas prendre effet.

Pour bénéficier du contrat d’achat, les installations doivent respecter les critères généraux d’implantation : la centrale doit être installée sur une toiture de bâtiment ou d’un hangar ou sur une ombrière ou remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise soleil de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau.

Tarifs de l’énergie achetée
et plafonds

Pour les installations de puissance installée inférieure ou égale à 100kWc, le prix d’achat est fixé pour les premières 1600h de production annuelle, puis ensuite à 5c€/kWh non soumis à l’indexation. Au premier trimestre d’entrée en vigueur de l’arrêté, une centrale de puissance comprise entre 9 et 36 kWc permettra d’obtenir un tarif de 10.89 c€/kWh tandis qu’il sera de 9.47 c€/kWh pour une centrale de puissance comprise entre 36kWc et 100kWc.

Le tarif sera le même pour la vente totale et la vente de surplus pour les installations de 100 à 500 kWc, et, comme toujours, indexé trimestriellement. Ce tarif est fixé à 9.8c€/kWh pour les premières 1100h de production annuelle, puis ensuite à 4c€/kWh non soumis à l’indexation.

Prime d’intégration paysagère

Toutes les installations de puissance installée inférieure ou égale à 500kWc, sont éligibles à la prime d’intégration paysagère si la DCR est faite au plus tard 2 ans après l’entrée en vigueur de l’arrêté et si elles respectent les critères d’intégration paysagère. Pour cela elles doivent respecter l’ensemble des conditions suivantes :

- le système photovoltaïque est installé sur la toiture d’un bâtiment ou d’un hangar,

- les modules photovoltaïques remplacent les éléments de couverture traditionnel et assurent la fonction d’étanchéité du toit par chevauchement ou par emboîtement,

- la pente de toiture accueillant la centrale doit être comprise entre 10 et 75°,

- le système photovoltaïque fait l’objet d’un avis technique favorable délivré par la commission d’experts dédiée aux procédés photovoltaïques, adossée au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Celui-ci est en vigueur à la date de demande complète de raccordement,

- le système photovoltaïque recouvre au moins 80 % de la surface de toiture, déduction faite des pénétrations de toiture (cheminées, sorties de toiture, fenêtres de toit, etc.). 

Ce nouvel arrêté vient simplifier les démarches notamment pour les centrales de puissances comprises entre 100 et 500kWc qui ne passeront plus par des appels d’offres pour obtenir un tarif d’achat. En facilitant les projets de grandes tailles sur toiture la consommation d’espace au sol sera ainsi limitée.

Pour plus de renseignements contactez votre conseiller spécialisé de la chambre d’agriculture et pensez à la formation

Contact : Florent Gagne,, conseiller énergies renouvelables à la chambre d’agriculture 43 ; florent.gagne@haute-loire.chambagri.fr 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Isabelle Merlin et Ludovic Alvergnas avec leur saucisse sèche primée d'une médaille d'argent.
Une médaille d’argent pour le Gaec Lou’Vergnas
À Laussonne, dans le village du Montet, Ludovic Alvergnas et Isabelle Merlin élèvent des bovins viande et des porcs, et assurent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne