Aller au contenu principal

Concours : Six élèves motivés et impatients de participer au TNLA 2017 à Paris

Le Trophée National des Lycées Agricoles (TNLA) se déroulera du 1er au 5 mars au Salon de l’Agriculture à Paris. Six élèves en 1ère année bac pro CGEA du lycée d’Yssingeaux y participent.

Le groupe d’élèves a choisi la Haute-Loire Paysanne comme sponsor pour ce concours.

À Yssingeaux, six élèves du lycée agricole Georges Sand se préparent depuis le début de l’année scolaire à participer au Trophée National des Lycée Agricole (TNLA), un concours auquel sont inscrits plus de 300 jeunes issus de 50 lycées agricoles de toutes les régions de France.La participation à ce concours était au coeur du projet de classe de 1ère année bac professionnel CGEA qui a abouti à une sélection, par les enseignants, des élèves les plus méritants et les plus motivés.Cette année, ce sont 6 élèves, Florian Guilhot, Mathilde Sabatier, Xavier Ramel, Thibault Faure, Bastien Dufour et Valériane Coubier, encadrés par une équipe de  4 enseignants (Frédérique Marcon, Claire Boussuge, Valérie Monteux et Eric Deboeuf), qui défendront les couleurs de leur région et de leur lycée.


Épreuve de communication

En amont du concours qui se déroulera dans quelques jours à Paris, les élèves de 16 et 17 ans ont travaillé sur l’épreuve de communication ; ils ont créé un blog, une affiche sur le thème «l’agriculture, une passion, des ambitions», un clip vidéo de quelques minutes visant à présenter leur lycée, leur région, la vache qu’ils ont choisie et leur équipe ; leur vidéo est actuellement visible sur YouTube (TNLA 2017 Ivoire au pays des Sucs).Deux jeunes, Valériane et Xavier, vont devoir accomplir une épreuve de manipulation d’un bovin en toute sécurité ; épreuve qui consiste à attraper la vache dans un box, faire un collier anti-étranglement et un licol d’attache pendant que l’un des élèves commente les gestes de celui qui manipule. Dans le cadre de la 3e épreuve, les élèves travaillent sur un sketch humoristique dans lequel ils auront pour mission de présenter en anglais aux spectateurs du salon, leur vache, leur région et leur lycée. La 4e épreuve évaluera l’implication des jeunes sur le salon ; ces derniers seront amenés à tenir un stand et à proposer une dégustation de produits locaux en tenue de Fin Gras du Mézenc.Pour Claire Boussuge, professeur de français, cette expérience est très formatrice pour ces jeunes  qui ont pris en charge la recherche de financements en amont du projet. Même si la crise n’a pas facilité leur tâche, ils ont dépassé leur objectif (de 3 500 €) avec l’obtention de 4 500 €. Ce bénéfice leur permettra de passer un jour de plus à Paris, et d’aller voir entre autres la Tour Eiffel !


Au SIA avec Ivoire

Ces jeunes ont également dû choisir eux-mêmes la vache Prim’Holstein qu’ils doivent présenter et manipuler dans la catégorie «grandes vaches laitières». Parmi les 35 laitières de l’exploitation du lycée, leur choix s’est porté sur Ivoire, «une vache de 3 ans en 2e lactation très calme, très docile et dont le caractère est idéal. Lorsqu’on la manipule, elle rumine, ce qui prouve qu’elle se trouve en confiance. Ivoire a produit 8 173 L de lait à sa dernière lactation et présente de bons atouts morphologiques (ligne de dos rectiligne, belle mamelle et  bons aplombs)» explique l’un des élèves.


Fiers de représenter leur lycée !

À quelques jours du concours, les élèves sont plus que jamais motivés et s’entraînent dès que possible sur les épreuves. «On a des points forts et des points faibles mais nous avons réussi intelligemment à répartir les compétences entre nous» expliquent-ils. Très heureux de travailler en équipe, ces 6 élèves perçoivent le TNLA comme une bonne expérience et ils se montrent très heureux de participer (en tant qu’exposants à travers leur stand) à un événement aussi important que le Salon International de l’Agriculture. «On est contents de découvrir les coulisses du Salon, la vie du Salon quand les portes se ferment le soir. On a aussi l’intention d’échanger avec des éleveurs et de découvrir d’autres races» indiquent-ils. «Bien sûr, nous espérons gagner un prix mais c’est aussi une fierté de représenter notre lycée». Bonne chance à l’équipe d’Yssingeaux ainsi qu’à l’équipe de Brioude.

Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Marlène Begon responsable de la contrée des saveurs, un drive fermier à Brioude
La Contrée des Saveurs, un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous
 A Saint Just Près Brioude, Marlène Begon propose un drive local pour rendre les produits locaux accessibles à tous. Rencontre.  
Lucas Bayard avec Michel Brustel, le frère de Brigitte, installé à St George d'Aurac..
Une installation-transmission précipitée à Mourgeat, sur la ferme des Brustel
Lucas Bayard s'est installé plus tôt que prévu sur une ferme de son village dont l'exploitante est subitement tombée malade en…
Pour l'occasion, Béatrice Rousset avait préparé de délicieuses pâtisseries à base de lait et de beurre Mont Lait.
Fermes ouvertes Mont Lait les 18 juillet et 8 août
7 exploitations agricoles adhérentes à la démarche Mont Lait se préparent à ouvrir leurs portes les 18 juillet et 8 août. Une…
Une agricultrice et un agriculteur avec une vache limousine
Le Point Accueil Installation Transmission, un guide sur le chemin de l'installation
Un service commun Installation-Transmission, à la Chambre d'agriculture, propose un accompagnement des porteurs de projets comme…
Philippe et Andrée Massardier devant leur gîte en compagnie d'Aurélie Sarda de la Chambre d'agriculture.
Philippe et Andrée agriculteurs et hôtes à Riotord
À Riotord, Philippe Massardier agriculteur et son épouse Andrée se sont lancés dans l'hébergement en ouvrant un gîte à la ferme…
Vaches laitières au pâturage
Le Conseil supérieur d’orientation précise le PSN
Réuni la veille du 14 juillet, le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO)…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne