Aller au contenu principal

«Compensation, prix, technique, l’un ne va pas sans les autres»

Le président de la FNO (fédération nationale ovine), Serge Préveraud, estime le soutien à l’élevage ovin «bien engagé» ; il n’en oublie pas pour autant l’indispensable projet économique. "Les agriculteurs n’ont jamais gagné de l’argent qu’avec les seules aides, mais bien parce qu’ils produisent" souligne-t-il.

Serge Préveraud, a pris la présidence de la FNO en 2008. Il est éleveur dans la Vienne.

Êtes-vous confiant quant au bilan de santé de la PAC ?
Serge Préveraud : Nous n’avons jamais été aussi prêt du but. Nous aurons bientôt tous les éléments en main. Le ministre de l’agriculture ainsi que l’ensemble du syndicalisme horizontal a bien mesuré la problématique ovine, en se positionnant pour un soutien en faveur de l’élevage ovin.

Il était temps…
S.P : L’élevage ovin a toujours été à la traîne. Aujourd’hui, on peut faire repartir l’élevage ovin, à condition d’y mettre des moyens. Autrement dit en mettant la prime à la brebis au niveau de la PMTVA, et en instaurant une prime à l’herbe dans le premier pilier de la PAC.

Ces soutiens seront-ils, à vos yeux, suffisants pour motiver les éleveurs à maintenir ou à s’engager dans la production ovine ?
S.P : Depuis plusieurs années, on constate une forte érosion du cheptel ovin, notamment dans les zones intermédiaires. Des éleveurs ont arrêté, d’autres ont diminué leur effectif, faute d’une rentabilité suffisante. L’élevage ovin est malade, non seulement en France, mais dans le monde entier.
Il lui faut aujourd’hui trouver sa place. Pour y parvenir, il ne faudra pas se contenter d’un seul rééquilibrage des soutiens de la PAC, parallèlement, un projet économique est indispensable. Les agriculteurs n’ont jamais gagné de l’argent qu’avec les seules aides, mais bien parce qu’ils produisent.

Comment, au niveau de la FNO, comptez-vous plancher sur ce projet économique ?
S.P : Nous avons d’ores et déjà engagé un dossier portant sur la reconquête ovine, avec deux cibles, les agriculteurs et les jeunes dans les lycées agricoles. Avec une moyenne de 0,82 agneau produit par brebis en France, nous avons indéniablement des marges de progrès, même si cette moyenne cache de fortes disparités. Il nous faut aller vers la performance, travailler sur les volets génétique, alimentaire et sanitaire. Sans oublier de mieux structurer l’offre, en produisant des agneaux tout au long de l’année, afin de valoriser au mieux notre produit.

Info plus

Le congrès 2010 de la FNO se tiendra courant avril à Clermont-Ferrand. En attendant, l’assemblée générale 2009, se déroulera, le 16 avril, à Paris.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne