Aller au contenu principal

COMMERCIALISATION : 22 jeunes taureaux limousins proposés à la vente le 15 avril à Loudes

Le 15 avril la section Reproducteurs Limousins du groupe Altitude organise une vente de veaux de 12 à 20 mois, à Coubladour sur la commune de Loudes.

«Joyau» est déjà bien docile ; un toilettage et un brossage juste avant la vente suffiront…

Il s’appelle Joyau, il a 19 mois, il est le fils d’Hamac un des taureaux du GIE Lim’Avenir et appartient à Julien Michel éleveur à Cayres. Ce beau reproducteur Limousin sera en vente vendredi 15 avril prochain à Loudes, au Centre d’allotement de Coubladour, dans le cadre de la vente organisée par les Éleveurs du Pays Vert du Groupe Altitude. Avec lui, 21 autres veaux de 12 à 20 mois seront présents dont 4 animaux présentés par des éleveurs de Haute-Loire. Cette vente s’inscrit dans un calendrier de 3 dates annuelles retenues par le groupe Altitude, à savoir en janvier à Aurillac dans le Cantal, en septembre à Luberssac en Corrèze et en avril (le 15 cette année) à Loudes en Haute-Loire. Ces rendez-vous sont désormais attendus par les éleveurs qui au fil des ans -depuis 2009 pour Loudes- sont devenus des «fidèles» comme le souligne Thierry Chiroux technicien du Groupe.


Adhérer au «club»

Les animaux proposés lors de ces ventes sont issus d’élevage adhérents à la section Reproducteurs Limousins du groupe Altitude ; un «club» de passionnés de génétique et de cette race, auquel adhère une cinquantaine d’éleveurs de Corrèze, Haute-Vienne, Cantal, Haute-Loire et cantons limitrophes dont Julien Michel et 4 autres altiligériens. «Cette section a pour objectif de créer une synergie au sein des éleveurs» explique Thierry Chiroux. 2 technico-commerciaux sont spécifiquement au service de cette section. Ils cherchent des clients français ou étrangers à mettre en relation avec les éleveurs. Pour Julien Michel, appartenir à ce groupe «permet de vendre des reproducteurs» et ce «avec toutes les garanties» ajoute son technico-commercial Christophe Giraud. Pour entrer dans ce «club», il faut que l’élevage satisfasse à tous les critères de tous les cahiers des charges, sur le plan de l’alimentation, du bien-être animal comme du sanitaire. Une exigence restrictive certes mais néanmoins rassurante pour les acheteurs potentiels.


Notoriété

«Faire partie de cette section reproducteurs permet aussi de bénéficier d’une publicité et même d’une certaine notoriété acquise depuis quelques années par ces ventes» souligne Julien Michel qui présentera donc son jeune taureau. Ils seront 4 du département avec 4 animaux. Le 15 avril, à Coubladour, chaque éleveur amènera le veau qu’il propose à la vente, préalablement brossé et préparé, puis s’installera en spectateur. Auparavant, technico-commerciaux et éleveurs auront estimé les animaux et fixé une mise à prix.La vente pourra alors démarrer. Chaque animal sera présenté et les acheteurs venant de toute la région ou les régions puisque la coopérative évolue sur les deux grandes régions que sont Auver-gne Rhône-Alpes (43 et 15) et Limousin Aquitaine Poitou Charentes (19 et 87), pourront se porter acquéreurs ; notons qu’aucune limite géographique n’est imposée aux acheteurs. Si plusieurs acheteurs sont intéressés, ils font alors une offre sous pli, et l’animal est attribué au plus offrant. Gageons que le 15 avril, ils seront nombreux à enchérir sur des animaux de haute qualité. Christophe Giraud précise que sur ces ventes, «les animaux sont sélectionnés sur leur pédigree (généalogie, phénotype…) et répondent à tous les critères de sélection ; des critères identiques à ceux exigés pour entrer en station». Thierry Chiroux ajoute que «sur le plan sanitaire, les exigences sont les plus élevées, à savoir indemne IBR et paratub…».Julien Michel et ses collègues éleveurs, et le Groupe Altitude, vous donnent rendez-vous le 15 avril pour la vente de très beaux reproducteurs limousins…

Suzanne Marion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Stocker de l'eau pour s'adapter au changement climatique
Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip, détaille les objectifs du protocole départemental signé…
Bâtiment d'élevage avec silo d'aliments.
La situation commence à se tendre dans les exploitations
 Depuis septembre 2020, les agriculteurs assistent à une véritable envolée de leurs charges. Le point sur la situation avec…
La famille Russier, à droite, aux côtés de Isabelle Valentin Députée et Denise Souvignet présidente de l'ADAF.
Réglementation trop restrictive pour l'accueil d'enfants à la ferme 
La présidente de l'ADAF a invité la députée altiligérienne Isabelle Valentin sur l'exploitation de Lise Russier au Mazet-St-Voy,…
Les Assises du Lait se tiennent les 1er et 2 décembre en Vendée.
Un prix du lait toujours trop bas, mais des éleveurs qui réfléchissent à l'avenir
Lait La section laitière de la FDSEA et le groupe lait JA de Haute-Loire se sont réunis le 19 novembre dernier pour préparer les…
Des outils pour apprendre à communiquer positivement
Ce lundi, 11 jeunes futur(e)s agricultrices ou agriculteurs, ont débuté la formation "J'agis demain" à l'initiative de JA43, pour…
Troupeau d'aubracs au pâturage
Tout savoir sur la contractualisation en bovins viande le 10 décembre
Tous les producteurs du département sont invités à participer à une réunion d'information sur la mise en œuvre de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne