Aller au contenu principal

Combiner le stade optimal et le réglage de l’ensileuse pour un fourrage de qualité

Haute-Loire Conseil Elevage et la FDCUMA vous invitent à une démonstration d’ensileuses de maïs le mardi 5 septembre à Beauzac, une semaine après celle du 29 août à Chanteuges.

Rendez-vous le 29 août à Chanteuges

La campagne d’ensilage débute sur le département. L’ensilage de maïs est pour beaucoup d’exploitations un fourrage essentiel aussi bien en quantité qu’en qualité. La culture du maïs à un coût ; on ne peut pas se permettre de compromettre sa qualité par de mauvais choix au moment de la récolte.

Viser les 32% de MS
Dans tous les cas c’est la maturité du grain qui déclenche la récolte : s’il n’y a pas d’amidon vitreux c’est trop tôt, s’il n’y a plus d’amidon laiteux c’est trop tard. L’optimum en termes de qualité et de digestibilité se situe entre 30 et 33 % de matière sèche. En dessous des 28%, il peut y avoir des pertes par écoulement des jus et l’appétence diminue. Au-delà des 35%, la digestibilité des parties vertes diminue fortement et le grain sera aussi moins bien digéré surtout s’il est broyé grossièrement.

Priorité numéro 1 : éclater les grains
L’intérêt principal d’un maïs est l’apport d’une source énergétique de haute valeur par le biais du grain. Pour être bien assimilé par l’animal, le grain doit être broyé le plus finement possible ; dans l’absolu on ne devrait retrouver que de la farine à l’intérieur du fourrage. Plus le grain est dur, plus il sera difficile de l’éclater. Avec des maïs approchant les 40 % de M.S., l’éclateur sera serré au maximum, ce qui nuit inévitablement à la qualité de la partie grossière du fourrage.


Préserver la fibrosité de l’ensilage
Les brins doivent être coupés net, d’une longueur moyenne de 12 à 15 mm. Les ensilages coupés trop grossièrement sont plus difficiles à tasser et peuvent présenter des problèmes de conservation. De plus avec un ensilage trop grossier, la valorisation des parties vertes (feuilles, tiges) sera pénalisée. La longueur de coupe devra être adaptée au mode de reprise de l’ensilage. Il faudra couper un peu plus long s’il y a utilisation d’une mélangeuse ou stockage dans un boudin.
L’objectif de la démonstration  organisée par Haute-Loire Conseil Élevage et la FDCUMA, mardi 29 août de 13h30 à 17h au Monget parcelle de Gérard Testud sur la commune de Chanteuges, est de montrer comment effectuer les réglages sur différentes marques d’ensileuses. À chaque étape le fourrage sera tamisé pour pouvoir se rapprocher de la qualité recherchée. Une deuxième journée est envisagée sur le secteur de Beauzac mi-septembre, à confirmer en fonction de l’état des maïs.

Une autre démonstration le 5 septembre à Beauzac

Haute-Loire Conseil Élevage, la Chambre d’Agriculture et la FDCUMA organisent une seconde journée de démonstration, après celle du 29 août à Chanteuge, pour montrer comment effectuer les réglages sur différentes marques d’ensileuses.
Cette démonstration aura lieu mardi 5 septembre sur la commune de Beauzac, au lieu-dit Monteil sur une parcelle du Gaec des Chênes. Notons que la date peut être modifiée selon la météo ; info sur www.haute-loire.
chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne