Aller au contenu principal

Codélia, Contrôle Laitier et GDS : «ensemble pour les éleveurs»

Réunissant les même éleveurs, les trois structures orientées sur l'élevage, Codélia, GDS et Contrôle Laitier, ont choisi cette année de tenir leurs assemblées générales le même jour, à la même heure et au même endroit, le 20 mars à St Germain Laprade. Les 3 présidents s'expliquent…

Les trois présidents : Thierry Ravel, Gilles Gibaud et Bernard Chalendard.

Le GDS, Codélia et le syndicat de Contrôle laitier ont décidé de faire leurs assemblées générales le même jour, à la même heure et dans la même salle, à St Germain Laprade. Pour quelles raisons avez-vous pris cette décision ?
Bernard Chalendard (président du syndicat de Contrôle Laitier) : «Jusqu’à présent, le Contrôle Laitier, le GDS et Codélia organisaient 3 assemblées générales à  des dates différentes car chacun a ses spécificités ; toutefois, ces structures ont un socle commun : les éleveurs, qui se trouvent au coeur de notre activité».
Gilles Gibaud (président de Codélia) : «En Haute-Loire, la volonté professionnelle veut que l’élevage affiche une unité et que cette unité soit capable de créér une synergie pour servir au mieux les éleveurs. J’ajouterai également que la performance collective des trois structures est bien supérieure à la somme de 3 performances individuelles !»
Thierry Ravel (président du GDS) : « En effet l’activité de nos trois organismes est bien tournée vers l’élevage ; notre base commune, c’est l’éleveur. Des liens solides entre Codélia, GDS et Contrôle Laitier se tissent ; des partenariats très concrets sont déjà en place et il faudra aller plus loin dans notre collaboration. Nos structures sont complémentaires (génétique, sanitaire et performance), l’idée d’une assemblée générale commune s’est donc tout naturellement imposée ».
Gilles Gibaud : « Dans l’esprit et la continuité de l’interprofession nationale France Génétique, les 3 structures sont le socle du progrès et constituent le trio gagnant pour acompagner tout éleveur vers la performance ».
Bernard Chalendard : « Rappelons aussi que l’an dernier, les 3 assemblées générales de nos structures se sont déroulées la même semaine et avec les mêmes intervenants ; organiser une assemblée générale commune permet donc de faire économiser du temps aux agriculteurs et aux structures elle-mêmes de réaliser des économies ».
« Nous sommes conscients que certains éleveurs, de par leurs productions, se sentent plus ou moins concernés par nos trois structures. Nous espérons les entraîner dans cette nouvelle dynamique et répondre au mieux à leurs attentes ».

Comment la journée du 20 mars va-t-elle concrètement se dérouler ?
Gilles Gibaud : «Le GDS, Codélia et le Contrôle Laitier ont défini une méthode de travail valable pour trois ans.  Chaque année, l’un des trois organismes (Codélia pour 2009) pilotera le déroulement de cette journée dédiée aux assemblées générales (AG) ; ce dernier proposera et portera le thème de l’assemblée commune. Le 20 mars, le thème proposé par Codélia est «la génomique chez les bovins : en route vers une révolution» avec l’intervention de Laurent Journaux, de l’Unceia (Union Nationale des Coopératives d'Élevage et d'Insémination Animale).
La journée du 20 mars se déroulera en deux temps. Le matin sera dédié aux AG statutaires de Codélia, du Contrôle Laitier et du GDS. Après l’AG du GDS, Michel Combes, secrétaire général de GDS France, interviendra sur la FCO.
Après chaque AG statutaire, un temps de parole sera donné à la salle.
Enfin, l’après-midi sera réservée à l’intervention sur la génomique qui sera suivie d’un débat».

Allez-vous réussir à détailler l’activité de l’exercice pour chacune des structures ?
Gilles Gibaud et Thierry Ravel : Codélia et le GDS ont déjà organisé plusieurs réunions de secteurs (réunions cantonales pour le GDS et assemblées de section pour Codélia) qui ont permis de diffuser toutes les informations courantes sur l’exercice écoulé.
Bernard Chalendard : Jusqu’à présent, le Contrôle Laitier n’organisait pas de réunions de secteurs. Dès l’automne prochain, nous avons l’intention  d’en organiser par arrondissement, en vue d’informer et d’échanger avec nos adhérents».

Au programme de l'AG du 20 mars

9h30 : accueil des participants
10h : assemblées générales Codélia, Syndicat de Contrôle Laitier et GDS
12h : Intervention de Michel Combes, secrétaire général de GDS France sur la FCO
13h15 : Buffet pris sur place
14h15 à 16h15 : Intervention de Laurent Journaux, Unceia, sur le thème : «La génomique chez les bovins : en route vers une révolution».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne