Aller au contenu principal

Cerfrance Haute-Loire : Fidéliser ses adhérents et favoriser leur réussite économique

Réunie en assemblée générale le 16 décembre au CFA de Bains, l’association de gestion et de comptabilité dresse le bilan d’un exercice compliqué par la crise agricole.

L’assemblée générale s’est déroulée au CFA de Bains, partenaire de Cerfrance Haute-Loire depuis quelques années.

Le 16 décembre, Cerfrance Haute-Loire a dressé le bilan de ses activités pour l’exercice 2015-2016, une période marquée par la crise agricole ; une crise que Cerfrance Haute-Loire perçoit plutôt comme une mutation. «Avec des prix du lait et de la viande en baisse, une sécheresse en 2015, des effets climatiques défavorables en 2016 et un paiement des primes agricoles retardé, la période a été hyper compliquée pour nos adhérents» indique le nouveau directeur Emmanuel Duban, en poste depuis 8 mois au sein de l’Association de Gestion et de Comptabilité.


Crise agricole : des mesures exceptionnelles

Pour aider ses adhérents agriculteurs à passer ce cap difficile, le conseil d’administration de Cerfrance Haute-Loire a décidé la mise en place de mesures exceptionnelles : le gel des cotisations des adhérents et une assistance gratuite pour les de-mandes du FAC, les demandes d’avance sur l’aide PAC... Cerfrance a par ailleurs réalisé une étude sur les exploitations fragilisées en partenariat avec la Chambre d’agriculture et le syndicalisme majoritaire ; cette étude doit déboucher sur un plan d’accompagnement qui est en train de se mettre en place dans le département.Au cours de cet exercice, Cerfrance Haute-Loire s’est doté d’une nouvelle identité visuelle, avec un nouveau logo aux couleurs de sa marque. En 2015-2016, l’association, qui emploie 130 salariés, a comptabilisé 6 départs en retraite dont son directeur Jean Nicolas.Côté adhérents, Cerfrance Haute-Loire rassemble 3 600 entreprises ; le marché agricole représente 76% de ses activités avec 2 744 adhérents,  le marché des artisans, commerçants, services, professions libérales (ACS) représente 19% de ses activités avec 702 adhérents et les autres marchés (sociétés de moyens et immobilières, associations, particuliers) représentent 5%.Si les deux derniers marchés sont en croissance, en particulier celui des ACS, le marché agricole poursuit sa lente érosion (perte de 38 adhérents sur un an).


Objectif 2020 : 1 000 adhérents ACS

Pour pérenniser et développer l’entreprise, Cerfrance Haute-Loire s’appuie sur un projet d’entreprise construit autour de 5 axes. Emmanuel Duban a détaillé les actions mises en place au cours de l’exercice dans le cadre de ce plan. «Nous avons créé de nouvelles offres sur les plans social (en intégrant la Déclaration Sociale Nominative) et informatique. Nous souhaitons développer nos activités auprès des ACS et autres acteurs du territoire. L’objectif est d’atteindre 1 000 adhérents ACS en 2020».«Créer du lien avec nos adhérents, développer les partenariats et garantir notre indépendance grâce à une politique financière saine sont également au coeur de notre projet d’entreprise» complète Gilles Boyer, président de Cerfrance Haute-Loire.En 2016-2017, Cerfrance entend développer ses services avec notamment l’ouverture d’une offre patrimoine et d’une offre aux particuliers. Pour fidéliser et favoriser la réussite  de ses adhérents, l’association compte leur faire bénéficier de la filiale Cerfrance Avantages (voir article ci-contre), accompagner ses adhérents en difficulté, et ouvrir une agence plus spacieuse et plus accueillante à Costaros.


Café-conférence le 26 janvier

Toujours dans l’objectif d’échanger avec les adhérents, Gilles Boyer a annoncé l’organisation d’un café-conférence sur le thème des résultats économiques des exploitations agricoles le 26 janvier au matin, à la maison de la Providence au Puy-en-Velay.Enfin, pour Gilles Boyer et Emmanuel Duban, il est important que le réseau Cerfrance soit représenté auprès des instances de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes ; les Alliances Cerfrance Massif Central et Rhône-Alpes œuvrent dans ce sens.

Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

jean-François Portalier et les associés du Gaec de la Fontaine du Loup à Séneujols.
Passage de témoin entre deux voisins à la ferme et au syndicat agricole
Jean-François Portalier a laissé son exploitation et sa place de délégué cantonal FDSEA à sa voisine Véronique Roux qui s'est…
Prim Holstein au pré
Pourquoi la production laitière en montagne a dévissé ?
Le nombre de producteurs de lait en montagne a baissé en dix ans de 17 à 33 % selon les territoires. Le Cniel appelle à un…
Thomas Julliard agent de remplacement au SR43
"Le Service de Remplacement, c'est une très bonne école"
Thomas Julliard est agent de remplacement au SR43 depuis septembre 2020, et heureux de l'être. Il nous fait part de son…
Des vidéos pour mettre en valeur nos filières agricoles
Dans le cadre de la Semaine de l'Agriculture, les JA de Haute-Loire diffusent des vidéos sur Facebook.
Vache charolaise
La charolaise, une race aux multiples profils
La charolaise est la troisième race allaitante de Haute-Loire mais elle est aussi souvent utilisée en croisement sur d'autres…
Jacques Chazalet, Président du Sommet
Sommet de l'Elevage, une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne