Aller au contenu principal

Calculer ses coûts de production pour améliorer la rentabilité de son exploitation

L’organisme de contrôle de performances et de conseil, Haute-Loire Conseil Élevage, auprès de 800 élevages laitiers adhérents a dressé le bilan de ses activité le 27 mars à Yssingeaux.

Le président de Haute-Loire Conseil Elevage Jean-Julien Deygas avec le directeur Daniel Teissier.

«Notre département fait preuve d’une bonne dynamique laitière. D’ailleurs Haute-Loire Conseil Elevage (CEL 43) est la seule entreprise de conseil en élevage qui a progressé en nombre de vaches (+700 vaches) sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est la preuve du dynamisme de nos éleveurs» a indiqué le président Jean-Julien Deygas.
Avec 850 adhérents dont 125 en contrôle non officiel, le CEL 43 rassemble 53% des exploitations laitières du département et contrôle 43 500 vaches laitières, soit 57% du cheptel laitier, ce qui représente 3,1 millions d’hl (77% de la collecte laitière).
Le directeur Daniel Teissier a présenté les principaux résultats techniques du troupeau laitier adhérent en 2017 : «la production moyenne de lait par vache atteint 7 067 kg avec un TB de 40,4g/kg et un TP de 33,2 g/kg. L’UGB moyen s’élève à 55,3 vaches laitières».
Les résultats des cheptels contrôlés s’améliorent tout comme les effectifs de vaches. La production de lait par vache est passée de 6 553 kg en 2014 à 7 067 en 2017 ; dans le même temps, le nombre d’UBG moyen est passé de 49,1 vaches à 55,3.

Performances des troupeaux
Notons la performance des élevages du département avec 40 élevages adhérents qui ont atteint plus de 9 000 kg de lait par vache dont 5 élevages sont à plus de 10 000 kg ! Sur le plan sanitaire, 61,2% des élevages ont une numération cellulaire comprise entre 200 000 et 400 000 cellules, 24,2% entre 0 et 200 000  et 14,6% ont une numération supérieure à 400 000.
Le CEL 43 intervient aussi dans 8 élevages caprins (1 460 chèvres) et 2 élevages ovins.

Toujours plus de services
Haute-Loire Conseil Élevage  propose de nombreux services à ses adhérents : mesures et poids du lait,  mesure de la qualité des fourrages récoltés (Agrinir), analyse de lait pour connaître l’état de gestation des vaches laitières et depuis le début d’année, l’analyse de l’état de santé de l’animal par le lait avec le dosage de l’acétonemie et l’analyse des acides gras du lait. «Et demain, nous irons encore plus loin avec des analyses de lait réalisées directement au tank qui permettront notamment de faire des mesures de taux cellulaire» ajoute Jean-Julien Deygas. L’organisme développe l’outil de gestion du troupeau Mil’Klic sur internet et propose une démarche de conseils spécifiques aux élevages qui détiennent des robots de traite. Les adhérents peuvent aussi compter sur les services “santé mamelle” et “santé nutrition” selon les besoins et attentes de chacun. En vue d'apporter le meilleur des conseils aux éleveurs, le président Deygas a évoqué la pertinence de proposer des prestations complémentaires avec d'autres structures « comme la Chambre d'agriculture pour la partie fourrage ou avec nos coopératives d'insémination pour la mise en place de nouveaux capteurs. Cela fait partie des réflexions à conduire en 2018».
Au cours de son assemblée générale, le CEL43 a souhaité aborder la thématique des coûts de production, «un indicateur très important qui traduit la rentabilité d’une exploitation agricole» a souligné le président Deygas.
En 2017, le CEL 43 a engagé ce travail avec certains de ses adhérents.

Coûts de production : fortes disparités
«Nous avons calculé entre 60 et 70 coûts de production. Et l'ensemble des résultats a été communiqué au sein de groupes de travail entre l'automne 2017 et début 2018. Les résultats de ces calculs montrent qu'il existe de fortes disparités entre les élevages et qu'il y a des marges de progrès à réaliser» explique Jean-Julien Deygas.
Ce travail engagé sur les coûts de production se poursuivra fin 2018-début 2019 en collaboration avec la Chambre d'agriculture.  Dominique Tissseur de Loire Conseil Élevage et référent économie, est intervenu sur le travail conduit à l'échelle de la région sur les coûts de  production.
Le syndicat Haute-Loire Elevage a ensuite été transformé en association de manière à être en capacité de répondre à la réglementation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Eric pauchon, Denis Chirouze et Adeline Mialon du GIE Fruits rouges des Monts du Velay.
Petits fruits cherchent producteurs
La filière Fruits rouges des Monts du Velay continue à se développer avec plus de 1 125 tonnes de fruits commercialisés en 2020.
Exploitation cunicole de M. et Mme Porte à Valprivas.
Un élevage de lapins à reprendre
Avant de partir en retraite, Jean-Michel et Christine Porte souhaitent transmettre leur élevage de lapins, un atelier de la…
Haie pour protéger des vents.
Des haies pour protéger les cultures des vents dominants
À Espalem, le Gaec de la Méridienne a récemment implanté 500 mètres linéaires de haie aux espèces diversifiées. Témoignage.
Samuel Vandaele, président de jeunes Agriculteurs.
« Pour une agriculture jeune, dynamique et durable »
Jeunes Agriculteurs vient de publier son rapport d’orientation pour l’année 2021. Un document orienté principalement en direction…
Lot d'agneaux à la vente au marché couvert de Saugues.
La procédure de télédéclaration des aides animales pour la campagne 2021 est ouverte
Depuis le 1er janvier, les agriculteurs peuvent procéder sur le site Telepac (www.telepac.agriculture.gouv.fr) à leurs demandes d…
De gauche à droite : Thierry Bouchet, Pierre-Yves Comby et Emmanuel Duban de Cerfrance Haute-Loire.
Pierre-Yves Comby, nouveau directeur de Cerfrance Haute-Loire
Pierre-Yves Comby vient remplacer Emmanuel Duban au poste de directeur de l'association de gestion et de comptabilité.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne