Aller au contenu principal

Bio > Un travail syndical à conduire avec les producteurs «bio»

Interview : Gérard Chantel producteur laitier en conversion bio à Vieille-Brioude.

Gérard Chantel

FDSEA et JA s’apprêtent à constituer une section dédiée aux agriculteurs qui ont choisi de produire en agriculture biologique. Pourquoi une telle initiative ?

On constate une augmentation de la demande en produits biologiques dans tous les domaines (lait, viande,...) et de plus en plus de producteurs s’engagent dans la démarche de conversion à l’agriculture biologique. De fait, au niveau de la FDSEA, on se doit de défendre ces producteurs, qui émanent d’ailleurs de plus en plus du syndicalisme majoritaire. Au même titre que les bovins, les ovins, les porcs ou l’environnement..., la FDSEA a un travail syndical à conduire avec les producteurs en agriculture biologique.


Qui est à l’origine de l’idée d’ouvrir une section bio au sein de la FDSEA ?

Cela répond à la demande d’un certain nombre d’adhérents de la FDSEA. Suite à cette demande émanant de la base, le conseil d’administration a pris la décision de créer une section dédiée à l’agriculture biologique.


Le 7 mars, une réunion se tiendra pour mettre en place cette section agriculture bio. Qui est invité à y participer ?

Tous les producteurs en bio et en reconversion du département, toutes productions confondues, sont invités à participer à cette première réunion. Ce jour-là, les producteurs vont faire part de leurs souhaits quant à la création d’une section (ou commission) bio et vont eux-mêmes déterminer des objectifs pour la développer ; ce sont également eux qui vont la faire vivre. Je pense qu’il y a aujourd’hui une volonté de la part des producteurs de travailler ensemble sur le plan syndical.


Que peut apporter une section bio FDSEA ?

Au même titre que les autres productions, la section pourrait travailler sur la défense du prix des produits, la défense des aides au dévelopement et sur les synergies de développement...Cette section devra veiller à travailler en synergie avec les autres acteurs de l’agriculture bio (chambre d’agriculture...) ; elle n’a pas pour vocation de prendre la place des autres structures.Dans un contexte où le marché de l’agriculture bio se développe, on manque même de certains produits, cette section répond à un projet d’avenir et de développement ; sans contester pour autant l’agriculture conventionnelle implantée en Haute-Loire et qui peut compter sur ses propres débouchés. Je crois que la FDSEA est capable de défendre ces deux systèmes de productions que l’on ne doit pas opposer.


Qu’attendez-vous de la réunion du 7 mars ?

J’espère que les agriculteurs participants seront nombreux pour que l’on fasse le tour de l’ensemble des problématiques qui se posent.

Propos recueillis par Véronique Gruber

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne