Aller au contenu principal

Élevage
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents

La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18 janvier à Monistrol/Loire.

La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".

XR Repro a renoué avec ses assemblées de sections en présentiel, après 2 années de visio en raison de la crise du Covid. La première des 3 rencontres qui concernent la Haute-Loire, s'est tenue mercredi 18 janvier à Monistrol/Loire pour le territoire Plateau Nord. Le lendemain, les éleveurs des Monts et Vallées d'Auvergne se retrouvaient à Sauxillanges dans le Puy-de-Dôme et ce mardi 24 janvier, c'était au tout du secteur Plateau sud, à Venteuges.
Sous la houlette de la présidente Virginie Garnier, ce temps d'échanges a permis de faire un point sur les activités et la situation financière de la coopérative.
XR Repro affiche une augmentation de son chiffre d'affaires de +2,57 % sur 2022, avec plus de 17 millions d'euros, et ce malgré une baisse du nombre d'élevages. Le résultat net se situe à 5 000 €, après un résultat d'exploitation de 228 610 €. "Un bilan très positif" pour la présidente qui insiste sur le  programme de fidélité qui récompense nombre d'éleveurs à travers MyXRWin.
La présidente se félicite de la "bonne santé de la coopérative", du "travail conduit par le conseil d'administration dans le choix des orientations et des investissements à mener", et "sur le terrain, de l'implication des salariés à développer les services à forte valeur ajoutée comme les échographies, les solutions Génial et le monitoring".

Davantage de suivi de reproduction
En termes d'activités, la coopérative note d'abord une baisse des IAP (Insémination artificielle première) de -3,7 % (comparable au niveau national) avec 139 488 IAP, pour 4 396 élevages (-5,3 %). Par contre, XR Repro a progressé sur les interventions à forte valeur ajoutée, comme les échographies. Les Xperts voient dans ces chiffres "une volonté de plus de suivi de reproduction" de la part des éleveurs. Pour les élevages caprins (365 dont 180 font de l'IA), le nombre d'IA a également diminué de -5,8%.
Concernant le génotypage en bovins, on note aussi une baisse de -3,1%, mais les techniciens pensent que cette activité devrait repartir à la hausse, en raison de la demande de femelles de races pures. Ça représente 32% des femelles nées en montbéliarde, et 15% pour la race Holstein.
Enfin, cette année, la coop a posé 2 254 embryons, et elle affiche une volonté de développer ce service.
XR Repro peut s'enorgueillir d'être numéro 1 national en taux d'application de semences sexées en race pure, avec des résultats de 91% de femelles nées. Plus anecdotique, la coopérative passe environ 2000 doses/an en semence sexée mâles, pour du croisement.
Comme l'a souligné la présidente, "l'innovaton est dans l'ADN" de XR Repro. Et depuis 2016, à travers ses résultats, la coopérative montre que "les risques pris à innover peuvent être rentables, pour la coopérative mais surtout pour les exploitations". La coopérative entend donc continuer sur cette voie de l'innovation, la proximité, la rentabilité, le retour sur investissement et un juste prix.

Lancement de Xpresso
XR Repro a plusieurs cordes à son arc, et elle développe une activité de formation auprès de ses employés mais aussi pour les éleveurs. Ainsi des journées de formation ont eu lieu sur la reproduction en production laitière et en production allaitante, et également sur l'insémination par l'éleveur. Des formations appréciées des éleveurs, qui devraient être reconduites.
Enfin, le directeur de XR Repro a présenté le nouveau service mis en place dernièrement. C'est Xpresso, une formule qui "commence par un café". L'idée, c'est, pour l'éleveur et son Xpert, de prendre un moment pour réfléchir autour de l'élevage et plus largement l'exploitation, afin d'identifier ensemble les points forts et les points faibles, et de planifier d'éventuelles améliorations à apporter. "Écoute, partage, projection" sont les 3 étapes de ce service Xpresso, qui vise à prendre un peu de temps pour faire ce bilan et par la suite, en s'entourant des acteurs compétents, relancer une certaine dynamique et pallier les problèmes rencontrés.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne