Aller au contenu principal

Bio
Agriculture biologique, un mode de production qui maintient le cap

La Haute-Loire se place au premier rang des départements auvergnats avec 302 exploitations en agriculture biologique.

Les exploitations engagées en agriculture  biologique en Haute-Loire

Avec un nombre d’hectares qui a dépassé le million en 2013 en France, l’agriculture biologique affiche une progression régulière  de 5% par an.
La surface cultivée en bio dans l’Union Européenne a dépassé les 9,7 millions d’hectares en 2012. En 11 ans, la situation a évolué plus ou moins vite et plus ou moins régulièrement selon les pays. Les plus fortes progressions ont été enregistrées dans les Pays d’Europe Centrale et Orientale (PECO) et les Pays Baltes avec cependant des spécificités régionales marquées.

25 000 producteurs bio en France
En 2013 la barre des 25 000 producteurs a été dépassée et plus de 60 000 UTA (Unité de Travail  Annuel) travaillent dans les exploitations bio. Une ferme bio française c’est  une exploitation diversifiée avec 42 ha de surface agricole en moyenne en 2012. Un exploitant sur quatre déclare transformer tout ou partie de sa production à la ferme. Quant à l’élevage il est bien représenté puisque 1 exploitant sur 3 conduit son cheptel en bio.
L’Auvergne c’est 927 exploitations AB  ce qui place notre région au 8ème rang français. Elle totalise 47 600 hectares en  bio et en conversion soit 3.3 % de la SAU. On compte par ailleurs 202 entreprises de transformation et 63 distributeurs.

Haute-Loire, 1er département auvergnat
Début 2014, ce sont 302 exploitations qui sont déclarées en agriculture biologique sur le département ce qui place la Haute-Loire au premier rang des départements auvergnats.
Ce sont principalement des exploitations d’élevage : bovins lait et viande, ovins et caprins. On note par ailleurs 25 maraîchers, 19 producteurs de plantes médicinales et 10 apiculteurs.
Au niveau des productions végétales, les hectares en bio sont en majorité des hectares de surface fourragère à l’image du reste du département. Les exploitations engagées en agriculture  biologique  sont réparties sur tout le département comme le montre la carte ci-dessous.
Avec une  consommation de produits biologiques toujours à la hausse malgré le contexte économique, l’agriculture biologique a semble-t-il encore de beaux jours devant elle.


Dominique Deltroy – Chambre d’agriculture Haute-Loire

À noter : L’ensemble des données publiées ici sont issues des derniers chiffres clé de l’Agence Bio

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Yannick et Frédéric Salgues sont inquiets pour la santé de leur troupeau.
Des vaches perturbées et des éleveurs inquiets… à Mazeyrat d'Allier, l'antenne 4G est visée
À Mazeyrat d'Allier, les associés du Gaec du Coupet sont démunis face à leur troupeau en détresse, victime, selon eux, des…
Vache abondance
SODIAAL et déclassage du lait biologique : à quand la fin de la mascarade ?
JA Aura réagit face à l'annonce de la coopérative laitière Sodiaal sur le prix du lait bio. Tribune….
Les organisateurs de l'événement avec Julien Michel et ses animaux qui participeront à la journée allaitante  à St Paulien.
Journée allaitante, rendez-vous le dimanche 19 septembre à Saint-Paulien
Dimanche 19 septembre, les plus beaux animaux allaitants du département ont rendez-vous à la halle du Chomeil de St Paulien. Une…
Fabrice Bouquet et Anne Rogues, passage de relais à la direction de la FDSEA
Anne Rogues est la nouvelle directrice de la FDSEA
Le directeur Fabrice Bouquet a quitté son poste, le 1er septembre 2021, après 4 années passées à la direction du syndicat…
Paysages du brivadois, Paysas Bas
La profession demande un délai d'un an pour les nouvelles zones vulnérables
FDSEA, JA et Chambre d'Agriculture de Haute-Loire dénoncent une trop rapide mise en application des programmes d'actions pour les…
Troupeau charolais s'abreuve au pré
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Dépôt de dossier jusqu’au 6 octobre
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne